«

»

Oct 11

Engager vos visiteurs!

Comment engager ses visiteurs?Comment les impliquer dans la visite culturelle et les faire participer? Comment produire de l’émotion?Comment motiver les visiteurs pour qu’ils découvrent et regardent mieux tout ce que vous leur proposez? Le Rijksmuseum d’Amsterdam a trouvé une réponse vraiment intéressante car elle passe par le dessin plutôt que par une visite avec des mots. En dessinant, les visiteurs vivent une nouvelle expérience :ils sont mis au défi , ils prennent du temps pour choisir avant de dessiner. Et avec ce dessin, c’est leur propre vision des choses qu’ils pourront exprimer et partager en famille ou avec des amis.
– Nous vous présenterons, dans ce petit billet,  les avantages de ces nouvelles formes de médiation culturelle qui confirment que les visiteurs, plutôt qu’apprendre, souhaitent surtout comprendre, éprouver des sentiments et les partager. Comprendre plutôt qu’apprendre, et le plaisir est au rendez-vous !
Enfin , cette médiation culturelle par le dessin peut évidemment s’adapter à tout type de parcours touristique: un centre historique, une randonnée Nature/Culture, un monument ou une œuvre d’art. En tous cas, l’engouement des visiteurs est bien là : au Rijksmuseum , la semaine dernière, toutes les visites étaient complètes pour les # LivingLines17, des 7 et 8 octobre !

I- DESSINER PLUTÔT QU’ÉCOUTER?
– Dessiner, une médiation culturelle?  «Nous vivons dans une culture verbale où nous pensons que les mots sont importants et que les dessins ne sont que décoratifs. Mais il y a des centaines de choses pour lesquelles le dessin est merveilleusement économique et efficace. Il est beaucoup plus facile pour la plupart d’entre nous de dessiner la façon dont fonctionne un transat que de l’expliquer avec des mots. »(Sur le site du Drawing Festival)
Dessiner permet aussi aux visiteurs de garder une trace de leur visite, de la rapporter chez soi, de l’échanger et de la partager.                                                                                                                                                                  – Même si les « visites guidées orales  » sont bien conçues et réalisées, leur objectif est toujours de proposer, oralement ou sur des supports numériques, des connaissances à quelqu’un. A mon avis, il y a toujours un déséquilibre entre « ceux, actifs, qui parlent car ils savent » et « ceux qui écoutent, sans broncher ». On reproduit  le format de l’école, avec des mots, du discours, sans « engager » le visiteur grâce à une action comme, par exemple, l’acte de choisir ce que l’on aime et de le dessiner.

II – COMMENT ÇA MARCHE ? Visite libre ou visite guidée, vous avez le choix.
– L’important est que, même si vous ne le savez pas : tout le monde sait dessiner! Même vous ! Car « dessiner » n’a rien à voir avec « faire du ressemblant ». Dessiner c’est interpréter, créer, s’inspirer, pas forcément copier.
Le musée d’Amsterdam ne fait d’ailleurs appel qu’à des artistes pour accompagner le visiteur. Ensemble artistes et visiteurs parcourent le musée, en regardent les œuvres, découvrent des astuces de dessin utiles en les pratiquant. Par exemple, comment rendre la lumière ou l’ombre, ou comment dessiner une ligne épaisse ou fine. Et le menu de l’activité « dessin » est très varié : simple visite ou cours de dessins, visite et croquis libres ou choix d’un thème (Les dessins, les chefs d’oeuvres, Rembrandt) « Cette tournée est facile, amusante et adaptée à tous, et les gens qui veulent dessiner sont toujours les bienvenus au Rijksmuseum » est la phrase préférée du musée national, que l’on retrouve partout sur les réseaux sociaux et blogs pour  cette opération très médiatisée. (Notre photo : le logo de la Ville d’Amsterdam).
– En dessinant, vous en verrez plus ! Car « Lorsque vous êtes inspirés par une œuvre d’art que vous avez choisie, vous en regardez les détails et comprenez mieux le processus de création de l’artiste. Vous voyez des choses dans l’œuvre que vous n’avez jamais vu auparavant », disent les responsables de l’opération.
Regardons les visiteurs dans les salles sur cette courte vidéo pour sentir l’ambiance dans les salles lors des parcours/Dessin dans le musée (2016)

III- LE PARTENARIAT DESSIN ET MUSÉE :  Big Drawing et  Rijksmuseum !
En fait, ce choix du dessin a été fait suite à une longue réflexion sur le rôle controversé de la photographie au musée. Et puis l’évolution des comportements des visiteurs montre depuis quelques mois une forte tendance : il y a en chacun de nous un petit « maker qui attend simplement la première occasion pour s’exprimer. Rappelons que Le Rijksmuseum Studio fut l’un des rares sites culturels classiques à répondre, dès 2010, à ce désir d’expression et de créativité des visiteurs. Et comme pour le Studio, le musée à eu la modestie et l’intelligence de s’allier avec les meilleurs spécialistes du dessin, la plateforme Big Draw
– « Depuis quatre ans, le Rijksmuseum a décidé de participer au Festival de dessin The Big Draw Festival. C’était le bon moyen pour encourager les publics à créer, à s’inspirer, à regarder les choses différemment ». Fondé en 2000, The Big Draw (formellement The Campaign for Drawing) est une plateforme d’éducation artistique qui favorise l’alphabétisation visuelle et le langage universel du dessin comme outil d’apprentissage, d’expression et d’invention, est-il écrit sur son sympathique site Internet.
– Pendant le Big Draw Festival, tout le monde est invité à aller dans les galeries du musée pour dessiner!( Par voie de Presse, réseaux sociaux, vidéos, et autres communications vers les habitants des Pays-bas et à l’étranger.). Le programme est riche, avec toute une série d’événements gratuits qui sont organisés pour donner envie aux fidèles ou aux nouveaux visiteurs de rejoindre le musée.

IV- LE BIG DRAW PRÉSENT PARTOUT DANS LE MONDE DANS LE MONDE :
– les Pays –Bas ne sont pas les seuls à travailler avec la plateforme Big Draw. Le Royaume Uni et l’Espagne organisent chacun plus d’une centaine d’événements et, selon la cartographie à voir ICI, l’Italie est aussi très active dans ce partenariat.
– La plupart des événements sont gratuits : ateliers collectifs de dessin, visites de sites culturels , masterclass…Et tous se déclient selon les oéprateurs : on atrouvé, apr exemple, pour le Rijjksmuseum, un atelier collectif intitulé Dessin en mouvement qui était accompagné par un violoncelliste.

CONCLUSION je me souviens d’une expérience très volisine, en plein air, avec Véronique Seel à la Rochelle il y a quelques années, qui engageait ses visiteurs à faire des croquis dans le port.Les touristes ou excursionnistes  s’échangeaient leurs conseils, prenaient le matériel ou discutaient dans des petits cafés, tous ensemble, et la culture « rapprochait », bien loin de ses objectifs de pédagogie obligatoire!
Cet exemple témoigne du renouveau du Tourisme culturel et des évolutions des visiteurs culturels : ils ne sont pas à l’école car, enfants ou adultes, français ou étrangers, ils ne sont pas là pour « apprendre », mais pour mieux comprendre, pour découvrir, pour éprouver des sentiments comme le plaisir, l’étonnement, l’adhésion…Ils sont là aussi pour échanger (entre amis, en famille..) avec leurs propres avis et préférences. Cette forme de médiation par le dessin n’est donc pas un discours à écouter (sur l’art, l’architecture, l’histoire d’une ville), car un discours ne peut engager le visiteur comme le fait cette expérience, grâce au dessin de ce que l’on a choisi.

DESSIN OU PHOTO ? Face à l’omniprésence, aujourd’hui, des portables et de leurs appareils photo, les visiteurs sont tentés de tout photographier pendant leur visite, occasionnant parfois des petits embouteillages devant les œuvres ou monuments–phares. Ce qui est certain, d’après les études d’observation des visiteurs, c’est qu’avec la photo les visiteurs regardent moins longtemps les œuvres, préférant faire plus de photos.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

  • LES LIENS SUR LE MUSÉE et l’opération « dessin » , avec  Start Drawing au Rijksmuseum et  #hierteekenen #startdrawing 
    LE BIG DRAW : ses projets, sa recherche de partenaires , c’est ici. Le Big Draw démontre les avantages sociaux, économiques et de santé que le dessin peut apporter et offre des opportunités à tous pour y accéder.  L’impact mondial du Big Draw est rendu possible par le soutien de nombreuses organisations . Il dispose aussi d’une librairie en ligne, avec beaucoup de livres sur le dessin, dont des livres d’enfants : à voir ICI 
  • D’autres liens sur ce blog sur l’expérience du Rijksmuseum : Créez votre propre chef-d’oeuvre!, en septembre 2016 ; Utiliser, remixer et partager les collections publiques , 9 février 2017 et
    COMMUNICATION, deux pépites du 8 avril 2014  
  •  QUAND LE DESSIN CHANGE NOS VIES ! Des Ressources et des témoignages, dont deux des artistes, ICI
    De nos jours, nous regardons souvent trop rapidement, de façon fugace, superficielle et nous sommes facilement distraits. Ce serait bien que nous puissions regarder plus attentivement. Heureusement, c’est tout à fait possible. C’est vraiment simple et tout le monde peut le faire: en dessinant!
    « Quand on dessine, on profite de l’occasion pour ralentir et apprécier le fonctionnement du monde visuel. En développant cette compétence, nous acquérons une compréhension plus profonde de notre environnement et apprenons un langage vraiment universel. Un dessin peut communiquer une idée plus efficacement que des mots. Nous concevons le dessin comme un outil puissant d’invention, de communication de concepts complexes et de pouvoir mobiliser les gens avec des collections et des expositions dans des musées, des galeries et des sites patrimoniaux » (En savoir plus, ICI).
  • QUELQUES CONSEILS, enfin, de Martjin Van Linden,  pour DESSINER UN ZÈBRE ! Voici pour terminer une courte vidéo (100 secondes !) qui fait partie des ressources à votre disposition pour apprendre à dessiner, ou vous donner envie d’aller au musée Rijksmuseum pour tester vos dons !

 

ET VOUS,  MES AMI.E.S,  CONNAISSEZ- VOUS D’ AUTRES EXPÉRIENCES VRAIMENT NOUVELLES POUR ENGAGER LES VISITEURS CULTURELS avant, pendant ou après leurs visites touristiques? Merci de les partager dans les commentaires!  Et BELLE FIN de SEMAINE!

—————————————————————————————————————————————————

KEN LE TOURISTE PARFAIT  était réellement ravi de voir que son job de Touriste Parfait  était  devenu une curiosité. Des appels, des mails, des MP (messages privés, pour les non-initiés) lui demandaient maintenant de  « venir visiter les lieux culturels » pour en assurer la communication . Entre deux aéroports et suix hôtels, douze réunions d’affaires et trois jets privés, il n’avait pas eu le temps d’organiser ces Ken Tours sur tous les continents. Il appela son ex, Barbie Chérie, pour lui confier ces KenTours et elle lui  répondit aussitôt « Mais demande à Big Draw, ils savent tout organiser! ».  

La photo-Cuuuulte! Ken avec son ami Martijn Pronk, qui « fonda » la Collection en ligne du Rijksmuseum : toutes les oeuvres en HD, open, réutilisables, pour s’inspirer/créer avec le Rijkstudio (2010-11). Le troisième public, celui qui est loin et ne viendra peut-être jamais, comptait, enfin! Et la notoriété du musée fut multipliée au centuple! (Photo 2016, à Paris).Voir tous les chiffres dans nos billets sur le Rijksmuseum, qui est notre musée-chouchou, en Europe,  pour l’innovation! 

 

Les autres photos du billet proviennent du site de Big Draw ou de celui du Riksmuseum. Important : Je m’excuse mais je n’ai pas trouvé » le nom du ou de la photographe des photos, merci de me les communiquer en commentaire   

1 ping

  1. COURS M2 AVIGNON | Pearltrees

    […] Sur Twitter, la conversation propre à chaque chaque classe est identifiée par un hashtag. Like this: Like Loading… Various thoughts and papers in french and english. Engager vos visiteurs! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*