Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 284

Toulouse et son Minotaure

La Ville de Toulouse vient offrir à ses habitants une véritable surprise, avec ce spectacle inoui d’animaux géants  qui ont déambulé dans ses rues, « comme des machines » pendant quatre jours (1-4 novembre).Entre 800 000 et 900 000 personnes se sont rassemblées pour vivre cette expérience. Pour la Ville, cet événement était une forme de première pour engager une nouvelle politique culturelle, plus créative, sur le modèle de celle de Nantes et avec  l’un de ses meilleurs talents, François Delarozière. En espérant que, comme pour Nantes, les effets en soient bénéfiques  grâce à l’adhésion des habitants, des retombées économiques, une nouvelle attractivité. Même si la ville était déjà très dynamique,  jeune (120 000 étudiants), très ouverte sur l’extérieur et  bien décidée à préparer l’avenir!

– I- C’est FRANÇOIS DELAROZIÈRE ET SA COMPAGNIE qui ont  créé ce nouveau spectacle toulousain, le Gardien du Temple, dans le sillage des Machines de  Nantes qui avaient accompagné le renouvellement urbain de la pointe ouest de l’Île de Nantes mené par Alexandre Chémetoff. Cet équipement touristique et culturel ouvrait déjà la voie aux « machines de villes », projet artistique inédit en France et rarissime en Europe.On connait tous le fameux éléphant qui transporte volontiers des touristes dans sa nacelle, ou le Carrousel des Mondes marins. Berlin, la Chine ou le Canada ont adoré ces machines et leur étrangeté. Voici le Gardien du Temple à Toulouse, pour vous faire une petite idée! Et un petit Livret qui vous raconte la déambulation du Minotaure et de d’Ariane, ICI!

1) LA COMPAGNIE LA MACHINE PRÉSENTE LE GARDIEN DU TEMPLE, spectacle de rue -1er au 4 novembre.   Le Spectacle de quatre jours commence avec la déambulation du Minotaure de 47 tonnes, et 13 mètres de haut et 16 mètre de long , une machine animée par seize machinistes ! Le Minotaure sortira de son labyrinthe de Toulouse et sera guidé par le fil de l’Araignée Géante, Ariane, qui le guidera VIDEO : Le gardien du temple –
VIDEO! Toulouse acte2 scène1: Ariane, l’araignée, se dirige vers Le Minotaure pour le guider. Le Minotaure se réveille et part se perdre dans la dédale des rues de Toulouse pour finir par s’endormir sur la place du Salin

 

2) COMBIEN CELA A-T-IL COÛTÉ? les coûts ont aussi été annoncés par le maire lors de la conférence de presse : 21 M€ le coût du spectacle, 2,5 M€ du Minotaure et 15 M€ pour la construction et aménagement de la Halle de la Machine à Montaudran où seront présentées les créations de la compagnie dans la durée. Soit près de 20 M€ pour l’accueil de la Compagnie, au-delà du spectacle.(Voir ici la Dépêche du Midi ICI) « Toulouse métropole versera 577 000 € par an à La Machine, soit plus de 15 M€ sur dix ans. C’est un contrat équilibré pour un projet très beau et très ambitieux », dit l’Adjoint au maire Chargé de la Culture dans la presse (La Dépèche)!

3) Bon accueil de la Presse ! « La presse nationale est venue nombreuse à la conférence de Presse . Et les images du Minotaure ont été vues aux Etats-Unis, dans le prestigieux New York Times, au Japon, en Allemagne, en Hollande, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Espagne ». Et le Minotaure a créé le fameux effet viral, avec des millions de personnes qui ont relayé leurs photos, vidéos dans le monde entier. Grâce à des machines qui retraçaient l’épopée de la mythologie grecque…. La Ville attend quelque 200.000 visiteurs l’an prochain et la compagnie crée 35 emplois. La mairie prévoit déjà des packages Aéronautique-la Machine-la Cité de l’espace, pour les futurs touriste

II – UNE LONGUE GESTATION DU PROJET A TOULOUSE ! « Les machines géantes de la Compagnie de La Machine, dirigée par François Delarozière, sont sortie le 1er novembre d’une longue période d’hibernation pour envahir le centre de la Ville de Toulouse Mais cela aura pris des années et aura vu les différentes majorité municipale s’étriper sur le projet », nous explique France3 Occitanie ainsi que le font aussi des journaux locaux.(Par FV avec AFPPublié le 31/10/2018 ).

Entièrement « inventé » et créé pour Toulouse, Le Minotaure était en sommeil depuis 2013 dans l’usine de Tournefeuille (Haute-Garonne) et il a dû attendre cinq ans pour rejoindre sa mission à Toulouse
Décidée par Pierre Cohen, maire de la précédente municipalité, le projet ne fut pas prioritaire pour le nouveau maire, Jean-Luc Moudenc : »Certes, c’est un bel objet mais c’est un très gros investissement culturel » avec 5,7 millions de subventions sur dix ans, et 2,2 millions pour le spectacle. Le Minotaure avait besoin d’une « écurie » de 6000 m2 pour l’abriter avec 60 à 80 autres créatures, et entretenir ses mécanismes sophistiqués, et tech. Une Halle des machines avaient été choisie, qui hérissa hérissait aussi les amateurs du lieu de mémoire sacré de la halle, « en bordure de la piste légendaire qui vit décoller Mermoz et Saint-Exupéry » mais elle fut cependant restaurée (16 M€).

HAPPY END ! Finalement, la ville a réuni deux projets en un seul lieu, baptisé « la Piste des géants », où la mémoire illustre des pionniers de l’aéropostale côtoie les créatures monumentales de la Halle. Le temps faisant son oeuvre, Jean-Luc Moudenc est devenu aujourd’hui… un fervent supporter de la place de La Machine et du Minotaure à Toulouse.
et INCROYABLE MAIS VRAI ! Je ne résiste pas à vous dire aussi que les machines géantes avaient été chassées de Toulouse par Dominique Baudis à la fin des années 80, quand elles étaient estampillées Royal De Luxe. « L’ancien maire Dominique Baudis n’avait pas apprécié qu’on fasse rôtir un bus de la ville sur un tourne-broche géant. », cite la presse.

III- CONCLUSION
Trois remarques pour terminer :
– 1- Avec ce projet, Toulouse a pris le parti de « sortir des petites boites », comme dit en plaisantant Jean Blaise : des artistes dans la rue, des scénographies dans la ville, si elles sont fortes comme celles de la Compagnie La machine, assurent une vraie mixité des visiteurs culturels, français ou étranger, mais aussi une adhésion des habitants bien plus facile quen extérieur que dans les lieux fermés. Les « Petites boites » , spécialité culturelle, ce sont tous les lieux fermés, comme les théâtres, es musées, les opéras ou autres sites tout de même assez étanches entre eux, et entre eux et la vie de la cité ( quotidienne ; économique ; politique ; touristique, etc…)
2 – L’essaimage des stratégies du développement créatif de « Nantes » continue : – Le Havre-Calais, Toulouse, mais sans doute des villes de pays étrangers visités comme la Chine ou l’Allemagne !
3- Une Creative City n’est pas un mot creux. Je dispose de deux bon mètre linéaires d’ouvrages sur mes étagères qui tous ont trait à la question « Comment créer une Créative City »! D’excellents exemples dès des années 1985- 2000, ont montré que si une ville ou un autre territoire s’appuient sur la force créative et l’énergie des artistes, aujourd’hui, elle peut sortir « réinventée » lorsque les habitants ont adhéré, et lorsque les compétences locales ont « participé » au projet. Ce fut le cas pour Liverpool pu Bilbao, et si on ne peut « copier » des modèles, copier leur démarche reste le secret de leur réussite! (Richard Florida ‘ s The Rise of the Creative Class) Landry, C. (2000). La ville créative: une boîte à outils pour les innovateurs urbains , Londres: Earthscan. Landry, C. (2000) ; Landry, C. (2000 et le Réseau des Villes créatives UNESCO)

POUR EN SAVOIR PLUS
1- LES MACHINES DE L’ILE A NANTES, LE PROJET ARTISTQUE : Né en 2003 de l’imagination de François Delaroziere et Pierre Orefice, les machines se situent à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes, sur le site exceptionnel des anciens chantiers navals. Voir le projet artistique.
3- QUI EST LE MINOTAURE ? Le Minotaure est un monstre, moitié homme et moitié taureau. Dans la mythologie grecque, il est le fils de la femme de Minos qui l’a emprisonné dans le labyrinthe construit par Dédale, où le Minotaure se nourrit de chair humaine ;Chaque année, sept filles et sept garçons d’Athènes sont sacrifiés et dévorés par le Minotaure. Thésée, aidé par le fl d’Ariance pour retruver so chemin, entre dans le labyrinthe et tue le Minotaure. Ariane qui lui donna un fil pour le labyrinthe et tua le monstre.
4- FRANÇOIS DELAROZIERE est également scénographe et metteur en scène. En 2008, Les Mécaniques Savantes sont présentées en exclusivité mondiale pour Liverpool, capitale culturelle européenne. Ce bestiaire mécanique est présenté l’année suivante au Japon à l’occasion du 150eanniversaire de l’ouverture du port de Yokohama. LongMa Jing Shen, sa dernière création met en scène un cheval Dragon et a été créé pour le 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques France-Chine à Pékin en 2014. Il a depuis été présenté à Nantes, Calais et Ottawa, etc…
5-TOULOUSE, Portrait rapide ! 4eme ville de france après Paris, Marseille et Lyon, la ville compte 746mille habitants (466 297 habitants dans la ville et 746 919 habitants pour la métropole (données Insee 2014).(Chiffres-clés sur le site de la Ville) Ville jeune, avec 120 mille étudiants, elle est la première ville dans les domaines aéronautique, spatial, santé & cosmétique.
Toulouse est en train de devenir la Capitale des transports du futur, avec l’installation d’Hyperloop pour des tests et d’Electric Visionary Aircrafts (EVA) s’implante à Toulouse . Pour le toursime, la ville accueille 5,25millions de visiteurs
Voir les Incontournables et l’offre culturelle, magnifique car le patrimoine, la ville e le site sont admirables .
PRESSE sur l’EVENEMENT :♦La Dépèche : Le Minotaure, machine à séduction géante pour Toulouse Publié le 06/11/2018 à 07:08, Mis à jour le 06/11/2018 à 09:36
♦Presse Océan : Toulouse Astérion le minotaure à la conquête de la ville rose 02-11-2018 ♦Presse Océan Nantes Quand le minotaure dominait le Carrousel des mondes marins (VIDÉO)
♦Presse Océan : Les machines monumentales sortent d’un long sommeil♦Toulouse et les capitales de l’innovation 

LES PHOTOS SONT celles de mon ami CHARLES SCHAETTEL ! Merci, Charles !

Archéologie aux USA : Ken en 1962!

KEN LE TOURISTE PARFAIT regardait la télévision en famille, avec son ex, Barbie Chérie, et quelques Action Joe un peu trop « M’as –tu-vu » à son goût mais il fallait de tout pour faire un monde, pensait-il. Il avait encore beaucoup voyagé cette semaine, pour ses affaires, avec une petite virée en Chine, une autre en Inde, et un bref passage en Afrique du Sud pour voir comment poussait les trois hôtels et investir à nouveau. Soudain, son ex, Barbie Chérie, hurla de joie « Oui, le New York Times a raison, Toulouse, ça vaut le coup d’oeil!Ken, nous partons demain ! » Mais le Minautore est reparti, tenta-til ! « Oui mais on retournera au Musée Saint-Raymond  voir la Mythologie et au Museum, pour déguiser la girafe  en Minotaure, d’ac? »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.