La Culture revit!

La vie des lieux culturels,  en pause depuis le 28 février et commence à reprendre son cours normal, quel plaisir! Les sites culturels  rouvrent,  les grands événements ( plus de 5000 personnes) pourront enfin être reprogrammés, quand toute crainte sera écartée.

Aujourd’hui, c’est souvent le public qui lui, n’est pas présent au rendez-vous, car il a besoin d’être rassuré. D’où l’intérêt des études qui questionnent, en ce moment, nos visiteurs potentiels et qui nous aideront à prendre de bonnes décisions pour les accompagner dans leur souhait de  reprendre  des activités touristiques et culturelles.

Après les résultats de deux premières études que nous vous avions présentées sur ce petit blog : « Désir de culture » (Harris InteractiveHarris Interactive AFDAS, 8 au 11 mai dernier)  et celle de Weezevent et l’IFOP (18 au 20 mai 2020), concernant «  Les Français et la reprise des activités de divertissement événementiel post-confinement « , plutôt orientée vers l’Événementiel, voyons aujourd’hui de nouvelles réponses à ces questions, celles de la nouvelle et très bonne étude de Cyril Leclerc et  d’ Adrian Mohr, qui dirigent respectivement Communiquant.info  et  l‘Œil du Public, deux agences partenaires de l’étude,   qui nous apprend des choses vraiment intéressantes !

Vitra Design Museum, Bâle (Suisse)

I- PRÉSENTATION DE L’ÉTUDE
Nous y avons trouvé d’heureuses surprises sur les intentions de visite , alors merci aux deux Agences qui l’ont réalisée !
L’Oeil du public dirigée par Adrian Mohr(Deux agences, en France et en Suisse) et l’agence Communicant.info de Cyril Leclerc, leur partenaire, sont donc allés à la rencontre des publics occasionnels ou réguliers de ces lieux culturels.                   – L’enquête s’est déroulée du 1er au 5 juin, soit après les premières réouvertures des de tous les lieux culturels, suite au déconfinement. Ces publics ont été interrogés sur leurs vécus, leurs ressentis et leurs attentes.
– Juste un petit mot sur la Suisse , pour mieux en apprécier les résultats, bien que l’étude nous annonce une situation assez similaire à celle de la France : « La situation est très hétérogène selon les secteurs culturels : certains lieux culturels peuvent rouvrir assez facilement (musées, sites patrimoniaux). En revanche, pour d’autres établissements (théâtres, opéras, salles de concert), la reprise va être plus lente et plus difficile en raison des contraintes liées aux arts vivants (programmation annuelle de septembre à juin, répétitions des artistes, etc.). Quant aux festivals, ils ont, pour la plupart, perdu un an. »
– Les principaux objectifs et questions de l’étude « Les pratiques culturelles “post-Covid 19”:

1. Quel impact a eu cette crise sur les publics ?
2. Comment ont-ils compensé la fermeture de tous les lieux culturels ?
3. Comment va se passer leur déconfinement culturel ?

Les réponses sont éloquentes et nous permettent donc de disposer de quelques éléments-clés pour répondre à la question vitale pour les professionnels de la culture : À quelles conditions reprendra la situation d’avant la crise sanitaire ?

Culturogame Palais Royal

II- LES RÉPONSES  pour « Les pratiques culturelles “post-Covid 19” », en Suisse et en France
1-Quel impact a eu cette crise sur les publics ?
L’objectif de l’étude est de fournir aux professionnels de la culture des éléments à même de les orienter dans les prochaines semaines ou prochains mois :
• le manque créé par la fermeture des lieux culturels
• les pratiques adoptées pour compenser ce manque d’activité (activité en ligne, streaming…)
• la façon dont les publics envisagent la reprise de leurs sorties culturelles, à quelles conditions
• l’impact de la situation sur les pratiques habituelles de fréquentation, d’abonnement…

2- CE QUI A MANQUÉ,  et  comment les Français et les Suisses ont-il compensé les fermetures des lieux culturels ? « Qu’est ce qui a manqué le plus aux français dans le domaine culturel  ? Le cinéma, qui est la sortie culturelle la plus importante et le spectacle vivant, qui a des publics assidus et fidèles et donc une pratique de sortie « très régulière pour le théâtre, un concert, un opéra, de la danse, par exemple. Sortir voir un spectacle (théâtre, concert, opéra, danse, cirque) a manqué à 1 Français sur 3.
POUR LES SUISSES, c’est surtout le cinéma et les spectacles vivants qui ont manqué aux Suisses pendant la période de confinement.

  • Pour remplacer, compenser : la culture online : 70% des personnes interrogées disent avoir eu des pratiques sur le web en France ; 20% des publics ont visionné en ligne au moins une captation de spectacle, un concert ou une visite virtuelle de musée pendant le confinement ; seulement 30% des personnes interrogées disent ne pas avoir eu d’activités culturelles sur le web. Mais, interrogés, les avis sont que ces activités sur le web « ne procurent pas aux Français autant de plaisir et de richesse expérientielle que les activités vécues en présentiel : les dimensions sociales, émotionnelles et sensorielles de ces expériences « réelles » », manquent.                                                                                                                                                                                                     Les SUISSES : 3/4 des Suisses interrogés ont eu des activités culturelles sur le web pendant le confinement. du « public culturel » (voir p.3) et ils ont visionné en ligne au moins 1 captation de spectacle / concert ou fait une visite virtuelle de musée pendant le confinement

 

3- LE RETOUR des publics DANS LES LIEUX, sans doute la question la plus importante, actuellement , avec leurs façons  d’aborder ce retour:
a) « On fera comme » avant »,  en France : 50% de l’échantillon est prêt à reprendre ses activités culturelles comme avant (même si il sera attentif aux mesures sanitaires).Mais ce retour sera lent, comme nous le voyons déjà, à cause de l’importance prise par la sécurité, et de l’incertitude qui règne (Deuxième vague ?).
b) Quand ? Entre 60% et 70%* des publics pour le cinéma, les musées, les lieux de patrimoine, les bibliothèques comptent y retourner au plus tard à la rentrée de septembre.(*variable selon le type d’activité).
SUISSES : voilà une durée bien plus importante que celle estimée par les  français : 4 à 5 mois, en moyenne, la durée d’attente après laquelle les Suisses pensent revenir dans mois les lieux culturels.
– Et ¼ des Suisses pourrait retourner dans les lieux culturels « sans crainte particulière » mais en précisant qu’ils ne veulent pas reprendre de sorties culturelles tant que la crise « ne sera pas complètement terminée ».

c) ATTENTES comme prévu mais aussi entrevu dans les précédentes études : la sécurité sanitaire stricte (Peu de visiteurs simultanément pour permettre la distance physique;port du masque, distributeur de gel hydroalcoolique « a minima ».
d) DÉPENSES CULTURELLES: 43% des Français comptent réduire leurs dépenses culturelles, et en particulier les jeunes, en première ligne face aux conséquences économiques de la crise. 46% des Français de moins de 44 ans qui vont réduire* leurs dépenses culturelles. (*un peu ou fortement).
SUISSES : 46% des Suisses veulent freiner leurs dépenses pour les sorties culturelles des 12 mois prochains mois.

e) ABONNEMENT : 1/3 des publics abonnés en France envisagent de réduire leurs dépenses globales, une moitié seulement étant décidée à renouveler ses abonnement(s), ce qui est peu.
SUISSES: 53% des abonné.e.s actuel.le.s ont l’intention de renouveler leurs abonnements ± comme d’habitude.

CONCLUSION : La reprise du tourisme culturel cet été ?
– Connaître « à l’avance » les envies et désirs des visiteurs culturels, ou des, producteurs de pratiques et d’événements culturels est une chose qui arrive très rarement. Il est toujours difficile de questionner de façon directe ce précieux « potentiel » d’idées que représentent  ces futurs visiteurs et amateurs de pratiques culturelles. Cet épisode d’épidémie depuis février dernier et le confinement auront permis de façon indirecte à ces amateurs d’exprimer leurs manques mais aussi de faire des demandes très précises.
– Les préconisations habituelles pour tenter d’accélérer ce retour sont, pour les Agences de Cyril Leclerc et L’Oeil du Public,  de garder le contact avec les visiteurs fidèles, de les informer, d’en « prendre soin » ; comme pour les autres lieux, il faut pouvoir s’adapter à leurs demandes et donc écouter, regarder les réseaux sociaux et les commentaires ; le but est d’accompagner les publics dans leur retour, pour les semaines à venir, et tout ce qui permettra une résilience et la reprise rapide des pratiques culturelles. On attend les visiteurs nombreux cet été, même s’il faudra, nous l’avons compris, beaucoup « rassurer » en attendant.

POUR EN SAVOIR PLUS
RÉOUVERTURES EN France /Vous pourrez suivre ces réouvertures sur ce site Internet de la Culture qui les met à jour au quotidien .
MERCI à nouveau À CYRIL LECLERC , Conseil en communication et marketing culturel, partenaire de l’Oeil du public. Cyril dirige Communiquant.Info, agence de http://communicant.info.(Notre Photo)
.Lire son article sur l’ Etude sur les pratiques culturelles post-Covid 19, avec les principales conclusions de l’étude, du 22 juin 2020  et retrouvez-le sur LinkedIn et autres réseaux sociaux.

ET encore MERCI A  ADRIAN MOHR,qui dirige  L’ŒIL DU PUBLIC, FRANCE ET SUISSE ! L’agence de marketing culturel L’Oeil du Public – est spécialisée dans l’étude des pratiques et attentes des publics dans le domaine de la culture et des loisirs.

  • Pour les voir ensemble, c’est ici , avec l’interview d’Adrian par Cyril!
    LE RAPPORT COMPLET DE L’ENQUÊTE est gratuit et vous le recevrez en remplissant une simple demande , ce lien .
    Dans le rapport complet, vous trouverez : • l’impact de la crise sanitaire sur les dépenses culturelles à venir, • le taux de renouvellement des abonnements pour la prochaine saison, • l’ensemble des mesures sanitaires réclamées par les publics, • l’impact du streaming, • la date à laquelle les publics comptent reprendre leurs sorties culturelles • les lieux qu’ils retrouveront en priorité • les variations selon les âges. Vous y trouverez également des vues séparées pour la Suisse Romande et la Suisse allemande, qui mettent en évidence des différences importantes entre les deux régions linguistiques. Rapport © Copyright L’Oeil du Public (Suisse) Sarl. Tous droits réservés. (Notre photo: Adrian Mohr, directeur de L’Oeil du Public)
    Un résumé d’extraits du rapport sur Œil du public pour la France et pour la Suisse, ici.
    MÉTHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE : Etude réalisée en ligne du 1er au 5 juin 2020. En France, 1250 personnes ont été interrogés (Échantillon de 1 250 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus). 51 % sont des hommes et 49 % des femmes. Une partie de ces publics interrogés pratiquent occasionnellement (une à deux fois par an) ou régulièrement (trois fois par an ou plus) au moins l’une des activités suivantes : spectacle, musée, festival, lieu de patrimoine, cinéma, parc…En Suisse, l’enquête a été réalisée sur un échantillon représentatif de la population suisse de 880 personnes (Suisse alémanique et Suisse romande).Sondage L’Oeil du Public/Norstat/Dynata réalisé en ligne entre le 29 mai et le 5 juin 2020, en France et en Suisse*. (*après les annonces de la Confédération du 27 mai)

———————————-

KEN LE TOURISTE PARFAIT était absolument content de lire les résultats d’une étude, bien que ça l’agaçait tout de même de voir qu’Adrian Mohr  et un petit Frenchy comme Cyril Leclerc avaient encore fait trop fort… « Et nous, les américains,  Empereurs et Créateurs des études de comportementsCoucou l’Ecole l’Université du Wisconsin, et Chandler Screven ! – on s’y re-met quand ? » , pensait Ken, en garant sa voiture dans le garage de leur somptueuse villa de L.A, qu’il retrouvait aujourd’hui après son « tour du monde » hebdomadaire de Touriste Parfait..  Barbie Chérie le calma net, en lui apportant son petit apéro au bord de la piscine…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.