COMMUNICATION : deux pépites!

K1A – LES DEUX PÉPITES
– L’une des difficultés du tourisme culturel est bien celle de sa communication. Comment par exemple, être original, se différencier du pays voisin, de la région ou de la ville voisine, lorsque l’on a une église semblable à 1000 autres, ou lorsque le monument de Viollet le Duc fait aussi un peu tarte à la crème sur les dépliants touristiques? ( Pardon, Viollet, mais hélas, c’est vrai !). Comment, en particulier, plaire aux plus jeunes, qui, à partir de 7 ans, n’ont plus trop envie de retrouver leur programme scolaire en vacances? Comment faire enfin pour satisfaire ce nouveau désir de « faire » des visiteurs, de participer, de donner leurs avis ?
Voilà un sujet bien difficile, et nous avons trouvé cette semaine deux pépites qui ont en commun de prendre les choses à l’envers. C’est çà dire de ne pas communiquer directement les œuvres ou monuments, mais plutôt de partir des goûts et des désirs du visiteur d’aujourd’hui, auxquels l’oeuvre -ou le monument, où  l’art de vivre aujourd’hui… –  apporteront  toute leur  richesse. Et cela change tout !
1- Au Rijksmuseum d’Amsterdam, on propose à chacun de « faire sienne » chaque œuvre des 150 000 œuvres qui sont proposées en HD , libres de droit, pour les utiliser à des fins créatives ou commerciales. Pas de « droit d’auteur » (comme en impose encore aujourd’hui la RMN pour ses photos…). Nous avons déjà présenté ce Rijksstudio, qui propose de « découper » ce qui vous plait dans un tableau, et d’en faire une nouvelle utilisation (le fond de votre chambre ou le décor de votre scooter…). La Newsletter, cette semaine, proposait tout simplement, à l’issue d’un concours, une palette de maquillages créés à partir des couleurs de plusieurs tableaux!
2- Au Royaume-Uni, la campagne « …IS Great Britain » continue, proposant 64 vidéos comme autant de petits messages inattendus sur la Grande Bretagne.
Pour la stratégie, nous retrouvons dans ces vidéos une thématique classique : Paysages, Business, Sport, Tourisme Urbain, (York, Manchester, Londres, Bath, Edinburgh), ou Shopping, toutes présentées par des ambassadeurs de choc ! Par exemple Richard Branson pour le Business, loin de l’image que l’on a habituellement du « Faire des affaires » : en pleine créativité et tout souriant…. Et une autre thématique vient chambouler la communication traditionnelle et lui apporter l’énergie du présent : les Sons de la Grande Bretagne , avec le son du thé que l’on verse, du vélo qui dérape ou celui des matchs de tennis. La mode ( hommes, femmes, grunge, pop…) est filme en direct et les créateurs tous interviewés ! Le Design, les tournages de cinéma, la nourriture, tout fait feu selon un mode très ludique et surtout inattendu.
Enfin le très court format et la diffusion ultra facile font de ces petites vidéos des supports à emporter partout, à diffuser et retwitter comme il vous plaira.

Certes, je vois d’ici les doutes  des pros du Tourisme  : ces « expériences » s’adressent à des publics haut de gamme, qui aiment le « décalé », donc il s’agit d’un « public de niche ». Certes, pour les monuments célèbres ou Le Louvre, pas besoin de ces efforts. Mais pour les sites plus traditionnels, ou pour les musées un peu « raides » car ils intimident,ce type de communication serait plus  intéressant que les longs discours, non?  Et  on peut aussi ajouter que ces communications s’adressent à des  » visiteurs leaders », aux « visiteurs qui aiment la création » , aux experts qui ont le sens de l’humour ou aux visiteurs de la jeune classe,  qui vont en aimer l’aspect ludique et up to date de ces nouveaux modes de communication, très collaboratifs. Et les jeunes peuvent partager ou parler de ces campagnes! Et vous,  connaissez-vous de bons exemples de communication, pouvez-vous les partager dans les commentaires?Merci à tous les amis du blog de bien vouloir partagez leurs  expériences! 

B- NOTRE VISITE COMMENTÉE DE CES DEUX PÉPITES

I – GREAT BRITAIN IS…
1- La seule vidéo « généraliste » disponible, avec des images flash qui réjouiront même vos bébés :
 

2) Les Sons de a Grande Bretagne

3) La petite dernière-née sur la mode, publiée le 13 mars 2014
Les années 60 , 70 et 80 jusqu’à aujourd’hui ! Une mode qui a l’air d’être née dans la rue  et qui fait le tour du monde .

Voir aussi l’interview de Christopher Bailey  et toutes les autres vidéos.

II- LE RIJKSMUSEUM ET SES SURPRISES ! 

 SUR LE SITE CRÉATIF DU RIJKSSTUDIO….

1) Toute la dynastie des « Orange », 3000 portraits, vous attend avec des gravures, des dessins, des photos, des cartes postales, mais aussi un bel arbre généalogique : ICI!

Choisissez votre portrait

2) Concours de design: faites votre propre chef-d’œuvre !
Un concours de design de Masterpiece a été créé le 1er Novembre 2013 pour célébrer le premier anniversaire du Rijksstudio. Les gens ont été invités à participer avec le choix libre (design, art autonome, arts appliqués, photographie, vidéo), du moment que leur création était inspirée par une œuvre de la collection des 150 000 œuvres du Rijksmuseum.
And the winner is…
– Une ligne de maquillage, baptisée « Rijks Muse » inspiré par les palettes de couleurs dans cinq portraits de femmes de la collection du Rijksmuseum, dont la Femme en bleu lisant une lettre (1633) deVermeer et Portrait de Alida Christina Assink (1833) par Adam Kruseman. La gamme de produits est basée sur trois techniques artistiques : sculpture, dessin (crayons de maquillage) et peinture (boîte de fard à paupières). Le dessin gagnant sera exposé au Rijksmuseum du 17 Avril to 22 Juillet 2014, avec les travaux des neuf autres finalistes.
NOTRE PHOTO :  la palette de fards et le tableau  qui a inspiré  les lauréats de « Rijks Mus »e , d’Asnate Bockis (1984) et deRogier Arents (1987), de Lettonie et Eindhoven

le Portrait et la palettela palette

VOIR LES OEUVRES DES AUTRES FINALISTES DU CONCOURS : ICI Vaisselle néerlandaise (porcelaine) des Graphistes Coen Mulder (1964) et Monique Willemse (1966) de Haarlem et Delft Blue chapeau (knitware)de Josh Moll (1962) de Maastricht

3) Choisissez votre portrait préféré ! A la Rijksshop, mais aussi en ligne sur la Newsletter, vous pouvez acheter une carte postale, une reproduction en grand format Un portrait bien en chair, de Bicker, ou un Buveur Ou encore cette Jeune fille habillée en bleu? Choisissez votre favori parmi la sélection de reproductions sur la base du célèbre Rijksmuseum.

Rijkstudio 1

unnamed (5)4) 150 000 ŒUVRES EN LIBRE ACCÈS  AU Rijksstudio
Au Rijksstudio , 150 000 oeuvres sont proposées aux internautes en haute définition. Ils peuvent les utiliser, zoomer dessus et les réinterpréter par une nouvelle création. Et ensuite les rassembler dans leur espace privé, les partager avec leurs amis, les télécharger gratuitement.
Les images du Rijksstudio sont entièrement libres de droit: vous pouvez les utiliser à des fins privées ou commerciales.
Conception et réalisation du Rijksstudio : Fabrique et Q42, en collaboration avec le Bureau de Boom Irma

Partenariat : BankGiro Loterij
Contact pour ces informations du Rijkstudio : Pressoffice +31 (0)20 6747 195- pressoffice@rijksmuseum.nl

 

 

K2KEN LE TOURISTE PARFAIT

Ken lisait d’un œil distrait « La bataille des couchettes est dans l’air », qui opposait la compagnie Etihad et Air France. Etihad l’avait invité à tester la nouvelle suite , façon vrai palace,  de ses avions long courrier! Dans son A380, il avait donc rejoint sa « Résidence » Etihad (notre photo) qui comprenait un salon avec un Love seat (fauteuil) pour travailler et une chambre à coucher avec des toilettes privées et un grand lit où il venait de jeter sa housse de portable. Pour son vol Abu Dhabi-Londres, il avait donc déboursé 18 000 € et il était tout content. Fatigué par ses réunions d’affaires autour du monde, trente deux hôtels en deux mois et cinq continents visités, notre Touriste parfait s’endormit tout net, tout habillé. (Le pôvre !!!).

1 ping

  1. […] L’une des difficultés du tourisme culturel est bien celle de sa communication. Comment par exemple, être original, se différencier du pays voisin, de la région ou de la ville voisine, lorsque l’on a une église semblable à 1000 autres, ou lorsque le monument de Viollet le Duc fait aussi un peu tarte à la crème sur les dépliants touristiques? ( Pardon, Viollet, mais hélas, c’est vrai !).  […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.