Les Chiffres-Clés de la Culture – 2016

Chiffres-cles-2016_couv_mediumVoici, comme chaque année, une nouvelle édition des chiffres-clés de la Culture. Ce résumé vous permettra de prendre connaissance de quelques données générales pour mieux situer votre travail ou , tout simplement , de mieux connaître le secteur culturel.
Rien ne remplacera jamais, pour agir sur le tourisme culturel, à la fois des données bien à jour, des données hyper locales et des comparaisons avec d’autres cas, si possibles français ou, si vous n’avez pas de bons exemple, de l’étranger. Les CRT, Comités régionaux du Tourisme, avec les CDT à l’échelon départemental et les OT des communes et agglomérations ont non seulement des Observatoires pour les évolutions et des chiffres très à jour (Fréquentation des sites, en particulier) mais surtout des stratégies territoriales, l’autre cadre incontournable du tourisme culturel. Enfin, une multitude d’enquêtes existent, qui vous renseigneront avec plus de précision , comme le grand Classement Annuel des Musées du Journal des Arts, ou encore la réflexion de Jean-Michel Tobelem sur les politiques culturelles que nous avons présentées dans ce blog..
Bien que publiées récemment, en mai dernier, par le ministère de la culture, ces données datent souvent de 2014. Pour remédier à ce « retard », je vous propose les statistiques concernant des domaines relativement stables depuis deux ans, avec 8 petits chapitres : aménagement du territoire et poids économique de la culture ; patrimoine, et expositions ; spectacles musicaux et théâtre ; associations et emplois culturels. Bonne lecture !
jardins_dorient_catalogue_ima_librairie_boutiqueI- AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE : Patrimoine, musées et équipements culturels
Le Patrimoine, les musées et les lieux d’expositions sont largement concentrés en Ile-de-France et la centralisation continue et s’amplifie, avec, par exemple, la construction de la Philharmonie ou celle de la Fondation Vuitton l’an dernier. Ailleurs en France, les sites culturels sont assez bien répartis sur l’ensemble du territoire pour les principaux domaines : patrimoine et musées, Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC), 2200 galeries et 2 020 cinémas – dont 191 sont des multiplexes avec plus de 8 salles. Enfin si un tiers des 1100 théâtres sont en Île-de-France, « les trois quart des français habitent à moins de 20 minutes d’un théâtre », précisent les Chiffres-Clés. Pour les centres d’art, si les plus importants sont en Ile-de-France, leur grand nombre exprime aussi la vitalité des politiques locales culturelles (dont 49 centres d’art sont aidés par l’Etat, comme le Jeu de Paume ou le Palais de Tokyo à Paris). Les scènes de musique et de danse sont aussi bien réparties sur l’ensemble du territoire, exception faite pour les zones de montagne ou peu urbanisées.
Affiche-Vasarely-768x974

 

II- POIDS ÉCONOMIQUE DIRECT DE LA CULTURE
1. Une valeur ajoutée culturelle de 44 milliards d’euros en 2014, qui représente 2,3% de l’économie française. Le périmètre de la Culture, pur ces chiffres, est celui du périmètre harmonisé au niveau européen et qui comprend : les agences de publicité, les arts visuels, l’architecture, l’audiovisuel, l’enseignements culturel, le livre et la presse, le patrimoine et le spectacle vivant).L’audiovisuel compte pour 29%, le spectacle vivant pour 16%. ’
2. Une évolution dans la continuité des années précédentes, avec une faible croissance (+0,1% en 2013, chiffre inférieur à celui de la croissance de l’économie (+0,6%) , qui se traduit par une légère diminution du poids de la culture, qui passe de 2,55% en 2003 à 2,30% en 2014.
3. Audiovisuel : une année faste pour le cinéma et les jeux vidéo : avec 12,6 milliards, d’euros de valeur ajoutée, l’audiovisuel constitue la branche principale d’activité culturelle. L’édition de jeux vidéo a vu son poids doubler en quinze ans (+18% en 2014). Les jeux vidéo français s’exportent bien, à la différence des autres industries culturelles
4. Spectacle vivant : la croissance marque le pas, avec 6,9 milliards d’euros, le spectacle vivant est la seconde branche culturelle,(+1,3% en 2014) ;
5. Patrimoine : en pleine croissance : en vingt ans, la part relative du patrimoine dans l’ensemble des branches a doublé, avec 4,2 milliards, soit 10% de la valeur ajoutée de la culture. Cette hausse serait en partie due à la hausse de la fréquentation payante des musées, de +18% depuis 2004. Cette hausse est elle même liée à la hausse des clientèles étrangères des principaux musées et monuments (Louvre, Château de Versailles, Centre Pompidou et Orsay).
visu_site_cp6. Architecture : un secteur toujours en crise (-12% de mises en chantier en 2014) avec 51000 architectes actifs. .
7. Arts visuels. (6% de la valeur de l’ensemble des branches culturelles) : activité en recul, en particulier pour la photographie qui fait face au développement numérique et aux photos des amateurs sur leurs smartphones.
8. Jeux vidéo
− Près de 70 % des Français âgés de 6 à 65 ans jouent à des jeux vidéo
− Le smartphone de plus en plus utilisé comme support de jeu, contrairement à la console portable
− La tablette, un support de jeu davantage pour le domicile et en famille
− En 2014, les jeux vidéo dématérialisés génèrent 62 % du chiffre d’affaires du secteur
− Les ventes de jeux sur support physique reculent de 15 % en volume et de 13 % en valeur et les jeux pour consoles génèrent près de la moitié du chiffre d’affaires du marché des jeux vidéo
9. La production non marchande représente 18 % de la production totale de la culture, avec un poids bien plus important que dans le reste de l’économie (11%) , à cause de branches ou l production non marchande est très importante (patrimoine, enseignements et une partie du spectacle vivant)
10. EMPLOI : 615 200 personnes travaillent dans les branches culturelles en 2014, soit 2,4% de la population active (+50% entre 1991 et 2011).
Barockissimo BD

 

III- LES MUSÉES et EXPOSITIONS
L’effort de décentralisation le plus important est sans doute celui de nouvelles implantations de musées ces dernières années, par les services de l’Etat (Lens, Metz, Marseille) et de nombreuses collectivités locales (Inauguration du Musée Soulages et rénovations de musées). Toutefois 59% de la fréquentation est…francilienne ! Par rapport à nos voisins européens, notons toutefois la remarquable vitalité des musées publics et privés: plus de 8000 musées et collections au dernier recensement du Guide – dont 1004 labellisés « musées de France »-en ordre de marche !
FRÉQUENTATION : les chiffres  concernent  les 1004 musées Labellisés « Musées de France » :
1. Les musées d’Île-de-France concentrent 59 % de la fréquentation, alors qu’ils ne représentent que 11% des musées du territoire national. Aux cinq champions ci-dessous, on ajoute donc ceux de la région PACA (96 musées et 4, 4 millions de visites, à mettre, si l’on veut, en rapport avec les 9,1 millions de visites du Louvre….)
2. Pour L’ensemble des musées de France : on constate une très légère hausse de la fréquentation, avec 65 millions de visites.
3. Cinq musées totalisent 39 % de la fréquentation totale, avec plus de 25 millions d ‘entrées en 2014 , dont quatre sont à Paris :  Musée du Louvre, Château Musée et Domaine de Versailles,Centre Georges Pompidou, Musée d’Orsay et Musée de l’Armée.
Ces musées ont un point commun : les deux tiers des visites sont celles de visiteurs étrangers (17 millions) !
4. 85 musées ont reçu plus de 100 000 visiteurs (contre 73 en 2009). Ces musées représentent 9% des musées de France et totalisent près des trois quart des visites de la fréquentation des musées de France
5. Le nombre d’entrées gratuites a presque doublé en dix ans : 43% des entrées (28 millions) sont gratuites, avec une croissance de 87% des musées gratuits par rapport à 2005.Sur les + 20 millions d’entrées supplémentaires des musées par rapport à 2005, les deux tiers sont liés à l’augmentation des entrées gratuites.
6. Les dix expositions temporaires les plus fréquentées ont réalisé 4,2 millions d’entrées, dont trois avec plus 500 000 visiteurs (Van Gogh/Artaud (Musée d’Orsay) ; Niki de Saint Phalle (Grand-Palais) et Mille milliards de fourmis (Palais de la Découverte).Viennent ensuite l’exposition Henri Cartier Bresson du MNAM- Musée national d’art moderne (424 535 visiteurs .), Star Wars Identities, à la Cité du Cinéma (400 000 v.) ; Carpeaux au Musée d’Orsay (373 000 v.) ; Marcel Duchamp (MNAM 358733 v.), Gustave Doré au Musée d’Orsay (304 801 v.) ; Donation Guerlain au MNAM (286697 v.) et Hokusai au Grand Palais (285 174 v.).
Rouen

 

IV- LE PATRIMOINE
On compte 43 600 monuments « protégés » par la puissance publique et la loi (14 200 monuments classés et 29400 inscrits, c’est-à-dire ayant un intérêt suffisant pour leur préservation aidée par une intervention publique). Le Centre des Monuments nationaux regroupe et gère la centaine de « Monuments nationaux » parmi les plus importants et les plus fréquentés (10 millions de visites en 2014).Avec son nouveau directeur, Philippe Belaval, et après des années assez calmes, le CMN est à la pointe des politiques patrimoniales et de nouveaux partenariats (Ndlr). De nouveaux projets inventifs de gestion des monuments naissent d’ailleurs un peu partout en France (ABBATIA, par exemple, avec Saint-Savin sur Gartempe), mais le Monument qui a le mieux réussi à développer sa fréquentation avec une politique conduite depuis 5 ans est à notre avis l’Abbaye de Fontevraud. L’innovation dans tous les domaines a engendré un nouveau rapport des visiteurs avec un monument. Très étonnant, y compris à l’échelle européenne ! (ndlr).
1. Répartition sur le territoire : même si les monuments-phares sont presque tous situés à Paris en Ile-de-France ou concentrés dans quelques régions (Mont-Saint-Michel ou Châteaux de la Loire) on remarque que « les lieux de patrimoines sont proportionnellement plus présents dans les régions moins peuplées », indique les Chiffres-Clés en évoquant les (anciennes) régions du Limousin, de la Franche-Comté, de l’Auvergne et de la Champagne –Ardenne qui représentent 7% de la population française et 14% des immeubles protégés.
2. Fréquentation : Près de 10 millions de visiteurs pour les monuments nationaux, un tiers d’entrées gratuites en 2014 la Tour Eiffel a accueilli 7 millions de visiteurs, soit +5% par rapport à 2013.Loin derrière, on trouve l’Arc de Triomphe (1,8M),le Mont-Saint-Michel (1,2M) La Sainte Chapelle (1M)
3. Privé/Public : La moitié des monuments classés et inscrits au titre des monuments historiques appartiennent à des propriétaires privés.
4. Plus de 1 000 parcs et jardins classés et près de 2 400 inscrits au titre des monuments historiques
5. Près de 7 000 hectares de secteurs sauvegardés
6. La France au 4ème rang du patrimoine mondial de l’Unesco
Electrosound

 

V-LES  SPECTACLES MUSICAUX
1. 25,3 millions d’entrées pour les spectacles payants de variétés et de musiques actuelles grâce à plus de 76200 représentations de spectacles de variété et de musiques actuelles déclarées auprès du Centre national de la chanson, ds variétés et du jazz, dont 89% étaient payantes.
2. Près de 1,5 million de spectateurs pour les opéras et concerts de théâtres lyriques
3. Les orchestres et ensembles musicaux : es subventions aux orchestres permanents s’élèvent à 123 millions, d’euros, soit plus de 80% de leurs recettes ; 46% des subventions proviennent des communes et 28% de l’Etat.
5. La fréquentation des spectacles musicaux marquée par des dynamiques générationnelles. En 2015, plus d’un tiers des français (34%) a assisté à au moins un concert de musiques actuelles, 16% à un concert de musique classique ou d’opéra et 5% à des comédies musicales.
6. – Vieillissement des publics : en 1981 l’âge médian des publics de musique classique était de 36 ans, trente ans après il est de 61 ans en France. Les moins de 40 ans ne représentent que 17% de l’audience.Ce vieillissement affect aussi le Jazz et le Rock.
image_fichier_fr_190810_jdo_10-150x200

 

VI-THEÂTRE, Festivals de cirque et des Arts de la Rue
1. L’âge moyen des spectateurs de théâtre croît malgré l’augmentation de la part des jeunes allant au théâtre
2. Les théâtres nationaux ont attiré plus de 625 000 spectateurs lors de la saison 2014-2015
3. Les centres dramatiques et les scènes nationales ont rassemblé plus de 3,2 millions de spectateurs en 2013-2014
4. En 2014, 4,2 millions de spectateurs dans les théâtres privés parisiens
5. Le budget moyen d’un spectacle produit par les théâtres privés et garanti par l’astp est de 700 000 €
6. Plus de 350 festivals de cirque et d’arts de la rue
7. 26 millions d’euros d’aides aux compagnies dramatiques indépendantes

 

 

VII-LES ASSOCIATIONS CULTURELLES
1. L’emploi dans les associations : 169 000 emplois salariés culturels et l’équivalent de 189 000 emplois à temps plein pour les 4,7 millions de participations bénévoles. Le bénévolat augmente régulièrement (+9% par an).
2. Le budget cumulé des associations culturelles : 8,3 milliards d’euros
3. La part de ressources publiques est plus faible dans la culture que dans les autres associations et représente environ 1/3 de leur budget.


La culture créatrice de valeursVIII-L’EMPLOI CULTUREL
1. La plupart des professions culturelles ont connu une forte expansion au cours des vingt dernières années, les professionnels des arts visuels et ceux du spectacle formant près des deux tiers des effectifs. 200 personnes travaillent dans les branches culturelles en 2014, soit 2,4% de la population active (+50% entre 1991 et 2011). Les professionnels des arts visuels (188 400 en 2013) forment près de deux tiers des effectifs de ce secteur, qui comprend les domaines suivants : Arts graphiques, Design, Mode , Décoration, Artistes plasticiens, photographes et artisans d’art ; les professionnels du spectacle vivant sont presque aussi nombreux, avec 65000 artistes (musiciens, comédiens, danseurs…) et 118 800 technico –artistes ( Ingénieurs du son et techniciens de plateau…).
2. L’emploi culturel est plutôt masculin, jeune, diplômé et francilien. Dans les professions culturelles, les femmes perçoivent des revenus d’activité inférieurs en moyenne de 19 % à ceux des hommes
3. Des salaires très dispersés mais globalement équivalents à ceux de l’ensemble des actifs, des revenus d’indépendants plus faibles
4. Un quart des professionnels de la culture perçoivent des revenus de remplacement
5. À caractéristiques sociodémographiques et conditions d’emploi identiques, les professionnels de la culture perçoivent des revenus inférieurs à ceux des autres actifs

Référence de l’ouvrage : Ministère de la Culture – DEPS « Chiffres clés, statistiques de la culture et de la communication 2016 », 2016, p. 250. POUR ACHETER en ligne, 12€, c’est ICI 

 


passionspartagees stasbourgNOS PHOTOS : des expos sympathiques cet été en France! 
1- Paris, Institut du Monde Arabe (IMA) :  Jardins d’Orient- De l’Alhambra au Taj Mahal – Du 19 avril au 25 septembre 2016- Salles d’expositions et jardin éphémère sur le parvis de l’IMA-
2 – Strasbourg, Palais Rohan « Passions Partagées, au cœur des collections » du le 21 mai 2016 jusqu’au printemps 2017 (Ci-contre)
3 – Aix en Provence Vasarely Multiplicité –  June to october 2016
4- Les Baux de Provence : Chagall et Vous, Campagne Instragram des Carrièes de Lumière des Baux de Provence CONCOURS PHOTO « CHAGALL & VOUS »  à l’occasion du spectacle « Chagall, Songes d’une nuit d’été sur Instagram.Tél. : 01 56 59 01 72 Email : dargent@culturespaces.com
5– Moulins, Centre national du costume de scène qui fête ses dix ans ! L’exposition évoque l’incroyable inventivité des Arts Florissants, celle d’un « baroque toujours plus baroque » avec près de cent cinquante costumes de scène provenant de différentes productions: Barockissimo ! Les Arts Florissants en scène – Du 9 avril au 18 septembre 2016
6- Rouen, Musée des Beaux Arts MANET, RENOIR, MONET, MORISOT… Scènes de la vie impressionniste– Dans le cadre du festival Normandie Impressionniste consacré au thème du portrait.
7- Paris: Electrosound, du lab au dancefloor
Exposer la musique électronique pourrait paraître en soi paradoxal : la musique s’écoute, se vit, se danse, s’expérimente, se ressent. Elle ne s’observe pas ! Et pourtant, découvrir son histoire, sa culture, c’est en réalité la décrypter et la comprendre. Quelles en sont les références, les codes et les outils ? Quelles seront, demain, ses nouvelles formes d’expression ? – Exposition présentée du 25 mai au 2 octobre 2016– Espace Fondation EDF – 6, rue Récamier 75007 Paris- Tous les jours du mardi au dimanche de 12h à 19h (sauf jours fériés)- Entrée libre

_______________

Le Touriste, Ken et son PolarKEN LE TOURISTE PARFAIT  visitait Elrectrosound, du Lab au Dancefloor, plus exactement, dansait comme un fou au sous-sol de la rue Récamier! Toute la bonne musique était là, au choix, et il commença par « All You Need is Techno (Gesaffelstein, Arnaud Rebotini, 2011), avant d’enchaîner avec El Remolon/Pibe Cosmo! Un régal…Après ses douze jours de travail, de Tokyo à Atlanta puis à Londres et Paris, tout autant de palaces et le double d’avions, il avait envie de se reposer, enfin…

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.