«

»

Mai 12

Tous au Festival de Cannes!

OUVERTURE DU FESTIVAL DE CANNES LA SEMAINE PROCHAINE ! L’un des plus prestigieux Festivals en France, Cannes, est  le Festival qui parle le mieux de notre Culture, avec le Cinéma et la Côte d’Azur. Depuis l’après-guerre, le Festival est devenu le  rendez-vous des stars et des journalistes et  les organisateurs, Ville et Festival, ont l’obligation de renouveler ces images classiques pour que les meilleurs professionnels du Cinéma continuent à venir en France. L’ événement, qui n’est pas ouvert aux habitants, doit cependant devenir acceptable pour les Cannois. C’est pour eux, en particulier, que sont mises en avant les retombées économiques de l’événement, dont nous parlerons aussi dans ce petit billet. Le Festival de Cannes, enfin, fête cette année ses 70 ans, bien qu’il avait eu lieu en 1946, après qu’une  première édition, en  1939, ait dû être annulée pour cause de guerre.

I- NAISSANCE DU FESTIVAL DE CANNES Cette histoire est très détaillée sur le site Officiel du Festival, qui déroule 70 années du rendez-vous international, avec des évolutions, des moments forts ou de doute. Voici les grandes lignes de la naissance du Festival !
1- L’idée : c’est Philippe Erlanger, directeur de l’Association française d’action artistique, et historien (1903-1987) qui eut l’idée de créer un Festival à Cannes, en 1938. P.Erlanger travaillait auprès du ministre de l’Education nationale et de la culture, Jean Zay, qu’il accompagna en 1938 à la Mostra de Venise, seul Festival International de de Cinéma créé en 1932, après celui des Oscars de Los Angeles en 1929. A la Mostra de Venise le régime Mussolinien dictait les récompenses au Jury et les films primés furent des films de pure propagande, dont le (beau) long métrage allemand Les Dieux du stade de Leni Riefenstahl. Jean Zay et Philippe Erlanger décidèrent donc de créer une alternative, avec un nouveau Festival de Cinéma qui aurait lieu en France.
2- Première édition en 1939, conduite en étroite relation étroite avec les grands Hôteliers de Cannes et quelques artistes autour de Cocteau, par L’Association Française d’Action Artistique. L’Association du Festival signa un contrat avec la ville de Cannes qui avait vaincu Biarritz. Louis Lumière, inventeur du cinéma, accepta la présidence du Festival dont la date fut fixée au 1er septembre 1939. Mais, début septembre 1939 Hitler envahit la Pologne  et la guerre commença.
3- Le Festival de Cannes de 1946 fut donc sa première édition et tout ne fut pas facile, comme en témoigne cette anecdote : Pierre Gosselin, Projectionniste de ce premier Festival de Cannes, improvisa une cabine de projection sur le toit du Palais de la Croisette, car cette dernière avait été oubliée par l’architecte de l’époque. Trois jardiniers de la commune furent mis à disposition par la ville sous la tutelle de P. Gosselin pour assurer  les projections non-stop du Festival du Film.

II- TOUT SAVOIR SUR LE FESTIVAL DE CANNES EN CINQ MINUTES

  • Revoir la vidéo sur le journal LE MONDE sur http://www.lemonde.fr/festival-de-cannes/video/2016/05/06/tout-savoir-sur-le-festival-de-cannes-en-cinq-minutes_4914840_766360.html#TXfcrZ21Smrxg88a.99 et
    http://www.lemonde.fr/festival-de-cannes/#batLldLRTLIydvWr.99
    Le programme de la sélection est en ligne depuis quelques semaines (A voir, ICI).

III- DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES qui PROFITENT AUX HABITANTS
1- Le Maire de Cannes, David Lisnard, prend bien soin de bien communiquer sur les retombées économiques de l’évènement, celles qui sont liées à la communication sur Cannes dans le monde entier,  ou encore celles des bénéfices générés sur place par l’organisation du Festival. La beauté le dynamisme et l’économie de la Ville de Cannes sont en effet portés, à l’étranger,  par ce grand événement, et « garder son rang » est une sorte d’obligation. Le Maire et tous les acteurs du Tourisme et de la Culture communiquent donc sur les chiffres qui démontrent que les commerçants et autres fournisseurs et professionnels locaux sont les grands bénéficiaires de l’organisation du Festival dans leur ville.

– A noter aussi : les revenus des habitants engagés dans l’économie participative sont importants : en 2016, Airbnb a doublé le nombre de locations à des particuliers en 2016 (4.000 logements disponibles à Cannes, soit près de deux fois plus qu’en 2015) . Pourtant ce sujet est plus délicat à traiter, à cause de la concurrence dénoncée par les hébergeurs cannois traditionnels (locations saisonnières et surtout Hôtellerie)

2- L’ÉTUDE DE 2014 : 72 MILLIONS D’EUROS D’IMPACT ECONOMIQUE
Cette somme a été calculée pendant le Festival (10 jours) en 2014 et sur le territoire de Cannes et des 31 communes alentours. Rappelons que le Festival comprend aussi de grands événements quasiment réservés aux professionnels : le Marché du Film, la Semaine de la Critique, Quinzaine des Réalisateurs. Pour les retombées de Cannes au niveau national, le chiffre de 195 millions d’euros de retombées diverses était annoncé les années précédentes.

3- QUELQUES CHIFFRES-CLÉS :
frais d’organisation : 4,9 millions d’euros, soit 8% des retombées directes .
92% des retombées directes , soit 65,3 millions d’euros , ont été générées par les 84 400 visiteurs
476 200 nuitées marchandes et non marchandes ont été passées sur le territoire local. L’hébergement représente 55% de la dépense totale.
677 000 repas ont été consommés par ces visiteurs. La restauration représente 20% de la dépense totale.
Plus de 3.000 emplois sont générés en 12 jours, notamment dans la restauration et l’accueil
D’autres chiffres amusants circulent aussi dans la Presse people, extraits de Capital.fr :
2.160 mètres de tapis rouge, soit 60 mètres changés trois fois par jour pendant 12 jours
30.000 m2 de tissu (Draps, nappes, taies, serviettes…) ;
200 litres de laques Elnett et 10 litres de vernis à ongles,
20.000 euros, c’est ke coût de la Palme d’Or 18 carats sur cristal de roche d’1,2kg du bijoutier Chopard. Source : Capital.fr. (Notre photo : affiche du Festival d 1946)
CONCLUSION : Le Festival de Cannes, une renaissance ?

FACE À LA CHUTE DE LA FRÉQUENTATION….
La Côte d’Azur vient de vivre une année tragique qui a bousculé le moral de ses habitants, mais aussi son économie touristique : les attentats et autres événements y ont fait chuter de 3% les nuitées touristiques par rapport à l’année 2015.
– Avec un peu moins de 11 millions de visiteurs, la Côte d’Azur est, après l’Ile-de-France, la région la plus visitée par les touristes étrangers dont la Grande–Bretagne et l’Irlande (16%), l’Italie (12%), les Etats-Unis (11%), l’Allemagne (8%) et la Scandinavie (7%). ( Quotidien du Tourisme du 23 février 2017 : Principaux marchés étrangers part en séjours en hébergements marchands des principaux marchés)  .
– Même l’hôtellerie haut-de-gamme affichait une baisse d’activité de 8 à 10% en octobre dernier par rapport à l’année précédente ( Voir le Quotidien du Tourisme du 23 février 2017)

…LA VILLE PRÉPARE DE NOUVEAUX PROJETS POUR LE CINÉMA !
Le Festival de Cannes ne peut évidement, à lui seul, relever tous les défis posés par la chute de la fréquentation des visiteurs, mais sa notoriété est telle que l’événement pourrait marquer un vrai tournant et redonner des couleurs à la ville, à tous les professionnels qui seront présents et  aux différents secteurs économiques touchés en 2016, dont ceux de l’hôtellerie, de la restauration ou du Luxe. Les nouveaux projets de la ville témoignent d’une nouvelle renaissance :
1- la tenue d’un Festival International des Séries à Cannes dès 2018 . Même si deux villes, Paris et Lille, ont déjà le leur, Cannes ne pouvait s’en passer puisqu’elle « dispose de toutes les infrastructures et du savoir-faire nécessaire pour accueillir une telle manifestation », a dit le Maire, dont  la Ville accueille d’autres salon internationaux sur l’Image et l’audiovisuel.(Voir ici).
2- Un nouveau Campus qui formera de futurs professionnels , dès septembre 2019 aux métiers d’avenir de l’audiovisuel et du cinéma, des jeux vidéo, du design et du développement web. On peut parier que de jeunes entreprises des secteurs liés à l’écriture, aux médias, au digital et aux nouvelles industries créatives en général s’installeront à Cannes ou dans la proximité.
Le Campus, à l’ouest de la ville, comprendra une université de 1000 étudiants abritée dans un nouveau bâtiment (Christophe Gulizzi, Architecte et coût de 30,3 M€). et une pépinière, la Cité des entreprises, qui s’installera dans la Bastide rouge rénovée Le projet comprend aussi une résidence universitaire de 145 logements (CROUS) ainsi que le futur multiplexe (Rudi Riccioti, arch).
POUR EN SAVOIR PLUS
1- Histoire du Festival de Cannes et programme 2017
Site officiel : http://www.festival-cannes.com
Naissance du Festival de Cannes : sur le site Officiel du Festival ICI http://www.festival-cannes.com/fr/infos-communiques/info/articles/le-festival-en-ses-palais
Blog : mémoires cannoises, histoire d’un mythe http://www.memoires-cannoises.com/genese-d-un-mythe.html

  • La polémique sur Netflix, ICI En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/28/netflix-foule-le-tapis-rouge_5119023_3232.html#fLGaV6smq3rz43be.99
    2- Quelques précisions pour les retombées (étude 2014) dans le journal  Le Figaro http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/05/12/20002-20150512ARTFIG00421-le-festival-de-cannes-a-genere-72-millions-d-euros-de-retombees-economiques-en-2014.php
    – Ouest –France http://jactiv.ouest-france.fr/actualites/culture/festival-cannes-quelles-retombees-economiques-sur-ville-63084
    Festival de Cannes et Airbnb : http://www.capital.fr/immobilier/actualites/le-festival-de-cannes-une-a             – Le Guide  méthodologique des retombées économiques d’un événement (Sur le site du Gouvernement, Guide de 2012).

KEN LE TOURISTE PARFAIT
Ken avait rendez-vous avec son ex, Barbie Chérie, qui lui avait laissé ce message :  » Ken, j’ai retenu deux trucs pour Cannes pour nous : la suite du Majestic Barrière, comme l’année dernière ( 39 000 euros la nuit) au 7ème et dernier étage de l’hôtel, tu te souviens ? Celle qui a la terrasse avec la piscine de 11 mètres, le home cinéma avec écran de six m2. Mais le gros problème, c’est que cette  suite ne fait que 650m2, alors que si on va au Martinez, pour moins cher, 38.200 euros, on aura la penthouse de 1.000 m2 sur le toit. Tu choisis quoi ? Dis-moi! «  Ken, notre Touriste Parfait, revenait de Chine après une réunion financière en Australie et une semaine d’autres voyages, harassante. Il décida de jouer son avis à pile ou face. Et vous, vous auriez répondu quoi, mes amis?

Notre photo : Ken  honore le Festival de Cannes dans sa tenue de « Ken d’or »….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*