Avr 06

Insolite, le Tourisme Culturel ?

Le Monastère de Brou vous attend pour la Nuit des Musées (Informations en Annexe)

Le tourisme a entamé une mue profonde et l’ensemble de ses activités, dont celle de la culture, sont partiellement ou totalement chamboulées par la révolution en cours. La Visite culturelle échapperait-elle à ce tsunami ? Serait-elle la seule garante de la tradition, d’un classicisme échappant au tourbillon des technologies et stratégies nouvelles? Bien sûr que non, et un nouvel indice, cette semaine, nous a rappelé que les comportements des visiteurs avaient changé : la demande est très forte pour découvrir de l’insolite, y compris pour les visites culturelles. En voici des exemples et des analyses, en attendant vos avis,vos propositions, mes amis!

 

I – L’INSOLITE FAIT PARTIE DE LA VISITE ou de l’événement culturels : étrange, rare, inouï, nouveau, tel est le sens du mot « insolite », (En latin in-solitus, ce à quoi on n’est pas habitué). Et c’est vrai que marcher dans une ville de l’époque romaine parfaitement conservée comme Pompei ; ou regarder un tableau de la Renaissance parfaitement conservé ; observer les traces d’un dinosaure ou des peintures de -30 000 ans : tout cela constitue des expériences rares, des moments uniques!
Eh bien, mes amis, nous sommes ainsi faits que nous en voulons encore et encore : voir un musée, oui, mais en dehors des heures de visite, ou même y dormir, voilà qui serait mieux car encore plus insolite! Aller assister à un Festival, c’est bien, mais il y a mieux : loger et manger chez l’habitant, rencontrer les artistes et prendre l’apéro avec eux, revenir en partageant une voiture avec des participants. Bref, dépasser l’ordinaire est devenu possible et socialement désirable, alors les offres touristiques suivent le mouvement.
PAS DE LIMITES À L’INSOLITE , donc, et en plus le Marketing applaudit des deux mains, car tout cet insolite vous fera vivre une « expérience », et sera une offre « différenciante de celle de vos voisins et concurrents ». Les Big Data frétillent aussi : toutes les données nécessaires sont bien là, il suffit de leur demander ! (Bla-BlaCar voit les flux de ses voitures et pourra même éviter des encombrements au retour d’un festival . Microsoft ou Sansung s’associeront aussi à des événements pour croiser leurs données et e, récupérer de nouvelles ).Quand aux réseaux sociaux numériques, ils se nourrissent de ces contenus, et plus ces derniers sont « insolites », plus ils risquent de devenir Buzz, donc « notoriété  » et souvent « much money ».  Remarquons enfin la grande avance des professionnels de l’Evènementiel : on admire le travail des chercheurs de lieux insolites pour les différentes fêtes et cérémonies ; de jeunes entrepreneurs sondent toutes les villes pour trouver le Rooftop le plus décalé ou l’usine en désaffection la mieux sécurisée…Et les sites culturels ont du succès, comme on le constate pour la location de musées ou de monuments qui peuvent bénéficier de cet engouement. M^me Airbnb nous a fait une farce, le 1er avril, avec le musée Metropolitat Museum de New-York ( Photo2 ci-contre et son commentaire dasn nos annexes).

II- NOS BONS EXEMPLES DE VISITES INSOLITES Voici celles que nous proposons aux journalistes qui nous appellent régulièrement sur ce thème. Nous les classons en quatre rubriques de visite insolites pour 1- Préparer sa visite ; 2- Renouveler les thèmes de visites 3- Accompagner la visite et enfin 4- Réussir le mariage entre Tourisme et Culture

1- PRÉPARER SA VISITE : sur les sites Internet et les RSN, l’offre de visites insolites, moins classiques que celles des années précédentes, est très importante. Grâce à des professionnels plus jeunes, moins soumis aux diktats des académismes et au poids des institutions (histoire ; histoire de l’art ; musées ou monuments) : Museonaute, Artips ou D’art d’Art, You Tube…et tous les Open ClassRoom et MOOCs en ligne! En ligne aussi on peut trouver des images d’œuvres insolites par leur très grand nombre (375 000 œuvres du MET de New-York le mois dernier, et 250 000 œuvres du Rijksmuseum depuis 2011) mais « Insolites » aussi du fait que vous ne devez pas voyager pour les voir car vous avez, en permanence, chez vous ou en mobilité, accès à des millions d’oeuvres en ligne, avec leurs notices explicatives.

2- RENOUVELER LES THÈMES ET HORAIRES DES VISITES : a peu près tous mes sites institutionnels de visites sont à la recherche de visites plus actives, et, même sans l’avouer, de visites qui sortent de l’ordinaire, donc insolites . Les dernières visites proposées par ParisCityVision, importante entreprise de visite touristique, confirment un choix de l’insolite : coulisses de la Tour Eiffel  (photo ci-contre) visitée avec un comédien; visite du quartier du Palais royal (Ci-dessous, en III) sous forme d’une enquête policière, https://www.pariscityvision.com/fr/comme les Murmures des statues de Lyon que nous vous avons présentées récemment sur ce petit blog,

Les horaires classiques sont chamboulés , avec ces « visites de nuit »  au musée ou dans les châteaux hantés, les châteaux étant beaucoup plus nombreux que les musées à héberger des visiteurs ! Dormir sous une baleine bleue au musée d’histoire naturelle de New-York (Photo ci-dessous en 3) et apporter son oreiller, un sac de couchage et une brosse à dent pour y passer la nuit visite de nuit, c’est assez insolite! Dormir dans un château hanté est certainement  plus excitant qu’une balade pépère dans la journée !

Pour trouver ces visites, une veille sur les blogs et une veille des avis d’habitants sur les réseaux sociaux sont nécessaires. Il y en a des dizaines, et j’aime bien celui de Voyages Insolites.com, qui conseille une forme d’ Insolite qui a de la valeur, comme le restaurant Le Procope qui doit son intérêt « insolite » au fait qu’il est un monument culturel à lui tout seul : » Le plus vieux restaurant de Paris ! Tout simplement ! Ici dès 1686 on commandait de bons petits plats et depuis le succès ne s’est pas démenti : La Fontaine, Voltaire, Rousseau, Beaumarchais, Balzac, Hugo, Verlaine ou encore Benjamin Franklin, Robespierre, Danton et Marat… bref d’illustres convives« .https://www.voyage-insolite.com/category/les-tops/. On trouvera aussi sur ce  site une Carte des tournages de films à Paris et des propositions de films-culte lors de visites culturelles.

3- ACCOMPAGNER LA VISITE : 500 nouvelles applications ou dispositifs par an ! des Greeters (habitants révélant leur territoire aux touristes) aux iBeacons et aux guides de visites numériques, toute la panoplie d’aides à la visite s’enrichit chaque jour. On ne compte plus les applications (plus de 500, d’après Clic France), et chaque mois un nouveau « dispositif nait, pour mieux voir comprendre l’histoire d’ un centre-ville historique, d’un monument ou d’ un parcours culturel. Même les vedettes participent à votre accompagnement avant, pendant et après la visite, comme cette ode au Louvre par le chanteur WILL.I.AM que nous avions présentée ICI.

4- TOURISME ET CULTURE ENSEMBLE!  Quand le Tourisme et la Culture se donnent la main est  notre rubrique   préférée, évidemment ! Nous préférons  quand sont copnjuguées, ensemble, des composantes de l’industrie touristique (Transport, Hébergement, Activités) et celles de la Culture (Patrimoine, Design, multimédia, etc..) et du Numérique.

Hébergement :Hôtels et Patrimoine, devenu une marque, mais aussi Hôtels dont les chambres sont des œuvres d’artistes ; Airbnb et sa  chambre de Van Gogh à louer (2015), Festival de Vidéos à l’Hôtel ; Dormir avec 35 requins  . (Notre photo en II : Oeuvre d’art ? Chambre d’hôtel ? Rendez-vous fin 2007 sur les toits du Palais de Tokyo.Une oeuvre, entre  architecture, art et hôtellerie proposée en 2007 par le couple d’artistes suisses Sabina Lang et Daniel Baumann, sur le toit du Palais de Tokyo).
Restauration : les frères Roca et le repas –expérience ; restaurant en haut du Palais de Tokyo créé par des artistes, et l’hôtel ; (2007) ( Voir notre Billet sur le Marketing Sensoriel, ICI).
– Voir ICI une liste des Restaurants insolites à Londres, à Paris,
Transports : aéroports arty, (sur notre blog) trains et métro Arty (SNCF, Gares Connexions, avec la SNCF sur notre billet ) . Bus, voitures et trajets « culturels »(Notre billet sur Covoitur’Art).

III- CONCLUSION
Visite insolite, oui, et si possible pendant les trois temps de la visite! Je reçois beaucoup de demandes « Connaissez-vous, en France, des visites insolites ? » ou « Pourrez-vous nous aider à définir des visites insolites ? ».Ma réponse est toujours la même : Bien sûr, mais à une condition, celle de ne pas « cantonner l’insolite aux seuls « thèmes et moment de la visite ».
L’insolite, aujourd’hui, peut être partout et tout le temps. Par exemple depuis ce petit moment où l’on choisit son voyage et son séjour jusqu’au retour et même après la visite. Trouvez donc des façons insolites pour fidéliser vos clients, pour le promouvoir vos offres ou pour organiser un séjour, en plus de contenus qui eux-mêmes seront insolites, évidemment.
Si cette envie d’insolite n’a qu’un seul écueil, facile à éviter : qu’elle ne soit qu’un gadget bon marché, peu réfléchi. Ou qu’elle cède à une forme de disneylandisation de l’offre, c’est-à-dire n’en garder que l’aspect spectaculaire, au détriment du sens de la visite, dans les deux sens de ce mot. Et n’oublions pas que Disneyland a demandé 50 ans de réflexion, d’études, des milliers d’artistes et des millions de participants, et est, de ce fait, très difficile à imiter.

Poisson d’Avril 2017!

ANNEXES : commentaires des photos des visites culturelles insolites !Photo2 : Restaurant sur le toit Un dîner à quatre mains, orchestré par Gilles Stessart, le chef de la table d’hôtes éphémère Nomiya, installée sur le toit du Palais de Tokyo à Paris, et le chef trois étoiles Marc Meneau(2008) À la fois restaurant et œuvre de Laurent Grasso, cette structure vous accueille pour déjeuner ou pour dîner chaque jour. Le restaurant est la jonction entre la sculpture (vu de l’extérieur) et l’architecture (vu de l’intérieur) Réservations : pour un groupe de douze personnes (ou pourquoi pas juste à 2 ?) pour déjeuner ou dîner. Vous partagerez alors le repas du jour avec des inconnus, assis à la même table. http://www.mansworld.fr/?p=1000#more-1000
PHOTO Nuit au musée d’Histoire naturelle de New York, à voir ici. NUIT au Musée à Londres Sleepovers at London museums for kids – Time Out
Le Voyage Insolite.com, à voir ici  et les films cultes Hotels de films cultures https://www.voyage-insolite.com/2015/07/10/13-hotels-film-cultes-cinema/
Photo Airbnb avec le Gag du Metropolitan Museum le 1er Avril ! Metbnb, Un partenariat inventé entre le MET et Airbnb ! Voici l’annonce de Hyperallergic, revue en ligne d’art contemporain américaine : « Aujourd’hui, le Metropolitan Museum of Art de New York a lancé, en partenariat avec Airbnb une offre qui permettra aux visiteurs de louer plusieurs chambres historiques pour une nuit dans le musée. Ce partenariat aidera à résorber le fort fdéficit budgétaire du musée en 2016. […] Ce premier projet réussi du musée avec un site e-commerce, sera suivi d’autres expériences similaires. Notons que le Directeur du Metropolitan Museum de New York avait déjà testé un partenariat avec UBER partenariat qui aurait permis l’exploitation de taxis dans Central Park avec, comme voiture, le char de bronze étrusque du 6éme siècle avant J.C que conserve le musée. Les Conservateurs du MET avaient mis des bâtons dans les roues et cette expérience avait donc été annulée« .

 PHOTO Annonce de la  Nuit des musées, samedi 20 mai et dimanche 21 mai ! un événement · Organisé par Renar , Monastère Royal de Brou, de 19 h le 20 mai à minuit le 21 mai. 63 boulevard de Brou, 01000 Bourg-en-Bresse Toute l’info ici: https://www.facebook.com/events/1908782196045124

————————————–

KEN LE TOURISTE PARFAIT  revenait, comme à son habitude, d’une semaine Avions/Palaces/Taxis/Affaires, sur trois continents différents, pour faire son Touriste Plus que Parfait! Et là, dans la moiteur tropicale de Los Angeles, Barbie, son ex, lui apporta son petit Cocktail du soir. La vie était belle! Jusqu’à ce que le téléphone sonne,avec, au bout du fil, un ami du président  qui lui posa une colle : « Imaginer un Voyage Insolite ET Culturel  » pour le Président… Avec Barbie, alias Miss Culture, ils allaient bien finir par trouver un truc. Pouvez- vous  les aider, mes amis? 

Mar 31

La valorisation des Patrimoines, quoi de neuf ?

Cette semaine nous vous présenterons le nouveau Guide sur la Valorisation Numérique des Patrimoines. Ce guide vient d’être publié et c’est un bon document qui aidera les professionnels du tourisme et de la culture à dynamiser les relations avec leurs visiteurs et à augmenter la fréquentation de sites culturels. Puis, pour compléter cette petite étude, nous vous résumerons les différentes stratégies de cinq pays européens proches du nôtre (Espagne, Italie, Royaume-Uni, Allemagne) pour protéger leur patrimoine. Assez différentes de celle de la France, les définitions d’un monument historique varient selon les pays et mieux vaut les connaître si vous souhaitez créer et développer de nouvelles applications numériques sur la visite du patrimoine européen !

I- GUIDE SUR LA VALORISATION NUMÉRIQUE DES PATRIMOINES
Voici un très bon petit guide, dont les mérites sont évidents : destiné aux élus et à toute personne qui voudrait connaître un peu mieux le sujet rapidement, le guide est certes petit, avec moins de 60 pages, mais il est très complet et pratique  et propose de bons conseils. J’avoue que l’entrée par les « outils » m’a moins séduite que les conseils pour engager une action.Le voici, en ligne et gratuit, ICI!
Produit par diférents partenaires institutionnels de la Nouvelle Aquitaine et rédigé par Jessica de Bideran, docteure en histoire de l’art et experte en valorisation numérique du patrimoine,avec David Souny, historien, le Guide est introduit par le Président de Sites & Cités remarquables de France, Martin Malvy. En voici le sommaire: 
INTRODUCTION : De la numérisation du patrimoine à sa valorisation et Notions clés pour la valorisation numérique des patrimoines (Pages 1 à 16)
DÉFINITIONS : 1.Application mobile 2. Base de données 3. Borne interactive 4. CMS 5. Code-barres bidimensionnel 6. Community management 7. Crowdfounding 8. Crowdsourcing 9. Exposition virtuelle 10. Géolocalisation 11. Immersion 12. Interopérabilité 13. Maquette et plan interactif 14. Métadonnées 15. Mobilité 16. MOOC 17. Open Data 18. Open Source 19. Plateforme 20. Portail 21. RFID et NFC 22. Réalité augmentée 23. Réseaux sociaux 24. Serious game 25. Visite virtuelle 26. Transmédia 27. Webdocumentaire
CONDUIRE UN PROJET de valorisation numérique de son territoire (Page 46)
RESSOURCES (Page 54)
Et voilà un extrait de la présentation, pour vous donner envie de lire ce Guide: 
« La diffusion et la maitrise des contenus sont aujourd’hui des enjeux majeurs pour les sites culturels et patrimoniaux. Ceux-ci doivent pouvoir mieux se positionner vis-à-vis des concepteurs d’outils numériques et être en capacité de cerner les enjeux des projets numériques, leurs évolutions et leurs coûts. Enfin, chaque structure doit être en mesure de produire et mettre à jour ses propres contenus numériques pour assurer leur qualité et en être garant. Ce guide est à destination des élus et services des collectivités territoriales. Il a pour objectif de faciliter l’élaboration des projets en lien avec les entreprises. Il propose un aperçu des notions clés, et aujourd’hui récurrentes, dans l’élaboration d’outils numériques, des retours d’expériences menées dans les territoires ou institutions culturelles ainsi qu’une méthodologie.
II- EUROPE ET MONUMENTS HISTORIQUES : les définitions d’un “monument historique” varient d’un pays à l’autre ! Voici une petite étude comparative élaborée par notre Sénat (Références et article complet ci-dessous).Sur les aspects les plus importants comme la valeur artistique, historique, civilisationnelle ou émotionnelle du patrimoine historique, les définitions européennes ne se recoupent souvent qu’en en partie. L’exceptionnalité de notre législation française est celle de la notion de “secteur sauvegardé”, au-delà des seuls monuments protégés et celle des « abords » des monuments, avec tout ce qui est « co-visibles » depuis chaque monument. Ces notions existent dans d’autres pays mais de façon moins développée qu’en France.
.
Définitions du monument historique en France, Allemagne, Espagne, Italie et Royaume-Uni: 
FRANCE . La définition française est simple et technique. Les monuments historiques sont « des immeubles dont la conservation présente, au point de vue de l’histoire ou de l’art, un intérêt public ». A ce titre, ces immeubles « sont susceptibles d’être classés comme monuments historiques en totalité ou en partie par les soins de l’autorité administrative ». L’intérêt public est donc celui de la valeur historique (souvent appelée valeur scientifique) ou artistique, sans aucun critère d’émotion, de plaisir ou la moindre allusion à sa valeur économique.
ALLEMAGNE : chaque Land (région) ayant sa propre législation, on trouvera en Rhénanie du Nord-Westphalie une définition plus humaniste que la nôtre : « les monuments historiques exigeant la protection publique sont « des choses (Sachen) importantes pour l’histoire des êtres humains, pour les villes et les cités ou pour le développement des relations de travail et de production, et qui sont disponibles pour la conservation et l’utilisation pour des raisons artistiques, scientifiques, culturelles ou architecturales». Contrairement à la nôtre, la définition ne repose pas sur la qualité scientifique et artistique mais plutôt sur la valeur sentimentale et la place du patrimoine dans l’économie.
La définition du Land de Bavière se rapproche davantage de la nôtre. Les monuments historiques y sont « des choses, ou partie de celles-ci, créées par l’homme dans le passé, dont la conservation revêt un intérêt collectif en raison de leurs significations historique, artistique, architecturale, scientifique ou culturelle ».
ESPAGNE, la définition est beaucoup plus large que la nôtre et prend en compte d’emblée la problématique de la transmission (et non de la seule conservation et valeur historique) :
« L’objet de la loi est la protection, l’augmentation et la transmission aux générations futures du patrimoine historique espagnol dont font partie les immeubles et les biens meubles d’intérêt artistique, historique, paléontologique, archéologique, ethnographique, scientifique ou technique, outre les gisements et les zones archéologiques, les sites naturels, les jardins et parcs dotés d’une valeur artistique, historique ou anthropologique. »
Peu d’émotion ou d’humanisme, mais la transmission aux générations futures est mentionnée dans la loi et fait donc d’emblée partie des missions des propriétaires, ce qui n’est pas obligatoire dans notre pays.
ITALIE, la définition du “patrimoine culturel” méritant protection publique (le terme de monument
historique n’est pas utilisé) se rapproche de la conception espagnole mais est la conception la plus large qui comprend une approche par la « civilisation », soit des modes de vie : « Le patrimoine culturel (patrimonio culturale) se compose des biens culturels et des biens paysagers. Sont des biens culturels les choses immeubles et meubles qui présentent un intérêt artistique, historique, archéologique, ethno-anthropologique, archivistique et bibliographique. » […]« Ainsi que les autres choses définies par la loi telles que des éléments qui ont une valeur en termes de civilisation ».[…] « les places publiques, rues et espaces urbains ouverts et les architectures rurales témoignant de l’économie rurale traditionnelle » […] « Sont soumis à des dispositions de protection particulière : les fresques, blasons, graffitis, pierres, inscriptions et autre éléments décoratifs des édifices, les ateliers d’artistes, les zones publiques où est susceptible de se dérouler le commerce ambulant, les moyens de transport de plus de 75 ans et les vestiges de la Première guerre mondiale. »

ROYAUME-UNI, il n’y a pas de définition de la valeur pour laquelle tel ou tel monument ou site doit être protégé, mais une liste de contenus. Sont définis comme monuments : « toute construction, structure ou tout ouvrage, sur ou sous la surface de la terre, et toute grotte ou excavation ; tout site comprenant les restes de toute construction, structure ou tout ouvrage, sur ou sous la surface de la terre, et toute grotte ou excavation ; tout site comprenant, ou comprenant les restes d’un véhicule, navire, avion ou toute structure meuble, ou une partie de celle-ci, qui ne constitue ni ne fait partie d’un ouvrage considéré comme un monument au sens de cet article ; et tout site comprenant toute chose ou groupe de choses qui atteste d’une activité humaine antérieure. »
Le législateur qui a produit l’étude sur la législation comparée s’est donc étonné :  » Cette dernière précision est remarquable par son ampleur et la nature très générale de la “valeur” : être le produit (le « reste ») d’une activité humaine passée. Par ailleurs, le passé se régénérant au fil du présent, il n’y a pas de borne historique… »

CONCLUSION : comparer ces diverses définitions européennes est riche d’enseignement sur les différentes valeurs que les pays accordent au du passé, à l’histoire d’une population ou de l’histoire humaine en général.
La France, rigoureuse et républicaine, privilégie la signification scientifique ou intrinsèque du
bien considéré (historique ou artistique). L’Allemagne, terre fédérale, très attentive aux spécificité des régions et au bien-être de ses habitants, défend davantage la perpétuation des identités et l’équilibre des personnes. L’Espagne porte une vision plus anthropologique ou ethnologique que culturelle. L’Italie, pays de patrimoine par excellence mais aussi pays dont le passé est particulièrement prestigieux, se préoccupe à la fois de civilisation et de vie quotidienne, comme les commerces artisanaux, les places de marché ; c’est l’Italie même qui est patrimoniale.
Enfin, l’Angleterre, plus universaliste, plus attachée à l’historie « golobale », sanctifie le temps même au fur et à mesure qu’il s’écoule .

POUR EN SAVOIR PLUS
1- DANS L’ACTUALITÉ: une nouvelle Loi sur le patrimoine ! A chaque Gouvernement sa nouvelle Loi sur le patrimoine ; celle de ce quinquennat est dans la loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (LCAP), promulguée le 7 juillet 2016 et publiée le 8 juillet au journal officiel de la République française. A compter de ce jour, les secteurs sauvegardés, les aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP) et les zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) sont transformés en sites patrimoniaux remarquables (SPR). Ces SPR sont gérés par les plans de valorisation de l’architecture et du patrimoine (PMVAP).De très nombreux sites Internet vous donneront les Textes et  détails de la Loi (Assemblée Nationale; Sénat; Servicespublic.fr; Gazette des Communes, etc…) .
2- ÉTUDE SUR LES LÉGISLATIONS COMPARÉES
. L’étude du Sénat sur le Patrimoine a été réalisée en septembre 2014 et concerne les législation allemande, espagnole, italienne et anglaise relatives à la protection de ce qu’on appelle en France les “monuments historiques”.
Diverses conceptions européennes des monuments historiques
Sénat, étude de législation comparée des lois relatives à la protection des monuments historiques
Lire l’article de La Lettre d’Echanges n°129 – fin septembre 2014 FNCC, par  Vincent Rouillon et le texte complet de l’Étude de législation comparée n° 247 – septembre 2014 – Les lois relatives à la protection des monuments historiques, sur le site du Sénat, ICI!

3 Un lien sur le Classement des monuments historiques, son histoire, ici, depuis la création des biens nationaux, constitués à la faveur de la nationalisation des biens du clergé (décret des biens du clergé mis à la disposition de la Nation du 2 novembre 178910), des émigrés (décret du 9 novembre 179111) et de la Couronne de France (décret du 10 août 179211) […]En 1819, pour la première fois, le budget du ministère de l’Intérieur a une ligne « monuments historiques », une quinzaine se voyant allouer la somme de 80 000 francs. Mais c’est la Loi de 1913 qui va surtout régler un code du Patrimoine en évolution constante depuis cette date. https://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_historique_(France).

4- A nouveau le lien du Guide de la Valorisation Numérique des Patrimoines : https://www.an-patrimoine.org/IMG/pdf/guidenume_riqueweb2.pdf

NOS PHOTOS
Sur le site d’ Alain Marinos Mai 2012 https://www.alainmarinos.net/3-sites-patrimoniaux-remarquables-pmvap-anciennes-avap-et-zppaup/, avec l’exemplaire d’echanges que nous reprenons dans ce billet pour la  partie « comparer les définitions ». Et les photos sur Wiki Loves Monuments.
-Eglise Saint-Pierre d’Aulnay, Charente-Maritime, France Jochen Jahnke de de.wikipedia.org CC BY-SA 3.0 https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Monument_historique_par_d%C3%A9nomination_(France)
-Le Bateau e Général Leclerc, sloop coquillier de Brest, classé au titre des monuments historiques en 2005. Ludovic Péron — Travail personnel-Multi-license with GFDL and Creative Commons CC-BY-SA-2.5 and older versions (2.0 and 1.0)CC BY-SA 3.0Général Leclerc – BCréation : 16 juillet 2008
-Carte de la Densité de bâtiments monuments historiques hors objet mobilier par département et par 100 km2. : Eric Gaba (Sting – fr:Sting)(En Annexe.
CC BY-SA 3.0 Création : 12 juillet 2010
– La Tour Eiffel l 29 novembre 2016 – PAULMAXWELL .Travail personnel. CC BY-SA 4.0
-Locomotive à vapeur 141 R 1199 est classée Didier Duforest — Travail personnelLa 141 R 1199 au dépôt de Villeneuve-St-Georges le 05/05/2007. CC BY 2.5 File:141-R-1199-a.jpg Création : 5 mai 2007

——————————————————————————

KEN LE TOURISTE PARFAIT était tout à fait ravi, au bord de la piscine, d’apprendre toutes ces choses sur le Cultural Heritage, comme disait, d’une voix un petit peu ampoulée, son ex, Barbie Chérie. Mais oui les filles,  vous ne rêvez pas, Ken lisait ce billet au dessus de l’épaule de Barbie, à Los Angeles. Pourquoi? Eh bien parce que ça lui faisait oublier ses Affaires, la vingtaine de  voyages de la semaine, les Palaces visités en vitesse, les avions par demi-douzaine, aussi. mais, soudain, ce fut la panique : Barbie lui demanda « Et Culture, Ken, comment définirais-tu la Culture? » Viiite, les filles, trouvez une réponse pour Ken, autrement ce sera la honte, s’il ne sait pas…Alleeeez!

—————————————————————————-

Légende de la Photo-Souvenir de Ken  : En septembre 2009 paraissait l’une des toutes premières études, Visite Culturelle et TIC, réalisée par ATOUT FRANCE, la Direction des musées de France (DMF), le Centre des monuments nationaux (CMN) et l’Agence Régionale de la Société de l’Information de Midi-Pyrénées (ARDESI). Sous forme de guide pratique, cette étude établisait un panorama mondial des exploitations des TIC par les établissements et sites culturels. Elle en dégageait les pratiques les plus prometteuses, en soulignant les meilleures perspectives.(Collection Développement Touristique l n°8 l 160 pages et en vente à la Documentation Française www.ladocumentationfrancaise.fr. Souvenirs souvenirs, avec André-Yves Portnoff et Xavier, les auteurs, et Philippe Fabry, Christophe de Chassey ,Corinne Lespinasse-Taraba, Jean-Pierre Dalbéra , Ludovic Dublanchet (Agence Régionale pour le Développement de la Société et l’Information en Midi-Pyrénées)
et les Les membres du groupe de travail eTourisme du Pôle Aquitain pour la Société de l’information!Déjà!

ANNEXE 

Carte de la Densité de bâtiments monuments historiques hors objet mobilier par département et par 100 km2

Mar 22

Des vidéos de 6 secondes?

Aujourd’hui, retour sur les vidéos comme outil privilégié de la communication et promotion touristiques et culturelles . Avec mes amis, Malika,Charles et Philippe , nous étions bien d’accord, ce dimanche, sur Facebook. Les vidéos que nous aimions étaient anglaises, hollandaises, espagnoles, catalanes, suisses, finlandaises mais celles de la France étaient rarement intéressantes, rarement drôles, rarement en phase « Habitants et Touristes ». Et nous étions d’accord aussi pour penser qu’il était donc inutile de multiplier les budgets de la Promotion Touristique en  France par deux si c’était pour doubler le nombre ou le coût de nos vidéos trop classiques.

  • Notre analyse  est la suivante : de façon générale, les promotions touristiques « classiques » ne marchent plus, sauf pour une toute petite catégorie de visiteurs (Primo-visiteurs de pays émergents, par exemple, qui ont besoin des Flagship d’une destination). Mais pour les autres touristes et visiteurs, ces vidéos sont carrément  ringardes, au sens où elles présentent du « déjà-vu » qui lasse, qui ne surprend plus, mais qui, au contraire, agace…. Prenons, comme exemple ces « jeunes couples-avec-enfant- sage-et-souriant- sur fond-de-ciel-toujours-bleu », qui n’existent pas dans la « vraie vie ».
  • Aujourd’hui, voici des vidéos qui, devraient mieux correspondre aux attentes de la grande majorité des touristes : de l’authenticité ( du vrai) et de l’humour.

I- LES VIDEOS DE 6 SECONDES SONT ARRIVÉES!
Avant de vous présenter nos quatre vidéos Suisses, voici une nouvelle assez incroyable. Les petits formats en vidéo, on connaissait déjà ; ce sont celles qui ménagent notre temps de cerveau disponible.Mais, la semaine dernière, Youtube a fait l’apologie des VIDEOS DE 6 SECONDES, lors du grand Fesval SXSW (10 au 19 mars) qui vient de se terminer à Austin (Texas, USA)*.
Ce format « Bumpers Ads »s’, a été lancé en mai dernier par Google Adwords : « Les annonces bumper vous permettent de cibler des utilisateurs avec des messages courts, tout en ayant un impact minimal sur leur expérience de visionnage. » disait Google qui a donc cjhoisi de faire une expérimetntion avec ce concours au SXSW à Austin.Google a mis au défi les professionnels présents au SXSW 2017 : « Racontez une oeuvre littéraire en vidéo en seulement 6 secondes! ». Ce défi, comme dit l’ADN dans son article, est vite devenu un « catalyseur d’innovation en matière de storytelling ». « Les annonces bumper vous permettent de cibler des utilisateurs avec des messages courts, tout en ayant un impact minimal sur leur expérience de visionnage. », précise Google.Voilà, nous y sommes, le temps de cerveau disponible est devenu – merci Google! – une  « Expérience de visionnage ».Ce qui est, évidemment, plus chic!

Personnellement, j’ai trouvé ces résultats étranges, mais faites-vous une idée en visionnant , une par une, toutes ces petites vidéos! Enfin…Si vous avez le temps! C’est ICI, sur la Newsletter d’ADN.

*Notons que ce Festival est l’un des plus pointus, côté « Tendances numériques, Culture et Marketing », voilà pourquoi nous allons y faire un petit tour chaqu année.Car pour la culture, c’est un peu un regroupement des sections innovantes de « Avignon+ Cannes+ (Film, Musique, Théâtre..) (Voir le programme ICI)

II- LES HABITANTS COMME GUIDES! En Suisse, la campagne pour le Grand Tour a commencé en 2011. L’idée était que, d’après une étude, les Suisses connaissaient mal leur pays et que lancer l’idée d’un grand Tour en leur facilitant le voyage (Cartographies d’itinéraires;  forte Promotion ; signalétique, etc…) inciterait les Suisses à voyager dans leur propre pays. Pourtant, ces vidéos sont à la fois utiles aux habitants mais aussi aux touristes.La démarche est simple :  des habitants se chargent de vous faire découvrir leurs « bons plans », et le message est clair : la Suisse, ce ne sont pas que des montagnes, c’est aussi mille aventures et des habitants étonnants.
– LE GRAND TOUR ET VISIT SWIZERLAND (LA SUISSE CE NE SONT PAS QUE DES MONTAGNES!)


Switzerland — more than just mountains
More information on Switzerland: http://www.myswitzerland.com/GrandTour

III- FAIRE RIRE, FAIRE SOURIRE…
– Pour les vidéos décaléees, le choix est immense, mais ici cette vieille dame souriante et amusante qui visite la Suisse dans une voiture hyper speed, c’est assez bien trouvé. On ne s’ennuie pas et donc on ne « décroche pas de la vidéo ». Au passage, la Suisse défile, et on aimerait âtre dans cette voiture!

Experience the happiness of the Swiss on the Grand Tour of Switzerland.

SE MOQUER DES CLICHÉS  Ici, deux « vrais suisses », qui sont d’ailleurs les acteurs de plusieurs vidéos, installent la signalisation du Grand Tour. Des touristes un peu égarés ( puisqu’ils n’ont pas encore de signalisation…) rangent leur voiture à côté d’eux pour leur demander conseil.Et là, ce sont les deux Suisses qui leur concoctent un programme qui, on le devine, n’est pas celui du Tour Officiel . On découvre donc des Suisses imparfaits, qui lancent un Grand Tour sans la signalétique ne soit implantée ; et des Suisses  qui vous conseillent en amis, pas « comme des touristes »!

Published on Apr 14, 2015 lien https://www.youtube.com/watch?v=kHQ4l6PU4DY&t=91s
4- Enfin une autre vidéo avec des gags sur le thème de « Quelle information en Gare? ». (Gare centrale de Zurich) . Durée : 2mn42s
The Great Escape | Bündner entführen Städter in die Berge – Graubünden Tourism

https://www.youtube.com/watch?time_continue=16&v=l8Y5MDVhZDQ- Vidéo Published on Jun 28, 2015
POUR EN SAVOIR PLUS
– More information on Switzerland: http://www.myswitzerland.com/GrandTour
– You Tube : Travel & Events License Standard YouTube Licens
– Hommage à l’ancêtre de ces vidéos aqui rapprochent habitants et touristes, celle de l’Islande en 2012!
_ NOS PHOTOS –Jain, disque de platine avec Zanaka, a gagné un prix de la musique étrangère au SXSW2017 Conference & Festivals in Austin . Une quinzaine d’artistes français y participaient,avec des aides officielles.
© SXSW, LLC. SXSW®, SXSWedu®, SXSW Eco®, and South By Southwest® are trademarks owned by SXSW, LLC. Et une petite image de Spanish Corner, le site espagnol qui se moque des français,qui aiment les « toréadors » au lieu des « toreros »….

—————————————-
 KEN LE TOURISTE PARFAIT avait bien envie de faire le test : résumer son histoire, mi-Zola, mi-Balzac, en une vidéo de 6 secondes. En voici le Pitch : Ken, mal aimé des petites filles, du monde entier qui le trouvaient trop benêt, fut donc obligé de divorcer de Barbie en 2007, divorce arrangé par la maison mère, Mattel. Heureusement Ken retrouva un job formidable, celui de « Touriste Parfait » ( Celui qui bosse comme un fou, fait des affaires et deux tours du monde par semaine en dormant dans des palaces ET en laissant des tonnes de retombées économiques à chacun de ses voyages, sur les territoires parcourus…)!(Notre photo volée : Ken à Lyon, ce mercredi, juste avant le Place Marketing Forum!)!

Articles plus anciens «

« Articles plus récents