Sep 20

Rencontre Culture et Tourisme en Occitanie!

I- PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE :  Renforcer les Synergies entre patrimoine, culture, tourisme en Occitanie qui aura lieu le lundi 25 septembre à la Cité de l’Espace de TOULOUSE

Je suis vraiment très contente de vous rejoindre à Toulouse lundi prochain, el 25 septembre, pour parler avec vous des grandes tendances du Tourisme Culturel et des retombées économiques du Patrimoine! Voici donc le riche programme de cette journée, organisé par la nouvelle grande Région qui associe désormais sur un même territoire les  anciennes régions de Midi-Pyrénées et du Languedoc–Roussillon.
– A l’occasion de leur projet de Schéma régional de la Culture, les différents responsables politiques de la grande Région ont pensé aux atouts actuels de la Culture sur un large territoire, riche de son patrimoine, de ses artistes et de sa passion pour l’innovation.
Comme à leur habitude, les organisateurs de la journée ont associé tous les acteurs locaux et quelques experts extérieurs à cette réflexion sur les synergies entre Tourisme et Culture. Ils ont ainsi l’assurance que des contacts se noueront et que les conversations se poursuivront bien au-delà de ce moment de rencontre.

Et grâce à cette nouvelle Rencontre, je suis certaine que l’Occitanie demeurera la Région qui, à mon avis, est de très loin la première de toutes les régions française pour la qualité de l’ingénierie de son Tourisme Culturel et Numérique!

 

DEMANDEZ LE PROGRAMME!Photo : le Pont du Gard, de G.Deschamp

II- DEMANDEZ LE PROGRAMME !

La culture et le patrimoine constituent des atouts majeurs de la région Occitanie, moteurs de l’attractivité touristique. Au niveau national, différentes études montrent que 50% des visiteurs étrangers choisissent la France pour des motifs culturels et patrimoniaux. Pour autant, ces deux mondes s’ignorent trop souvent et se méconnaissent. Des tensions peuvent exister parfois entre les enjeux de préservation et de conservation du patrimoine et la volonté de renforcer la fréquentation touristique des sites afin de contribuer à l’économie locale.
Comment favoriser la rencontre des acteurs de la culture, du patrimoine et du tourisme ?
– Comment bâtir ou renforcer les convergences entre acteurs culturels et touristiques afin d’exploiter le potentiel du tourisme culturel ?
– Quelles sont les retombées économiques directes et indirectes des investissements culturels et patrimoniaux et comment les mesurer ?
– Comment s’inspirer d’expériences réussies en France et en région Occitanie ?
– Quelles sont les priorités, attentes et propositions des acteurs ?
– Comment la politique des Grands Sites d’Occitanie contribue-t-elle au décloisonnement des secteurs touristique et culturel et à la construction de projets partagés ?

Cette rencontre a pour objectifs de :
– Favoriser la rencontre des acteurs du patrimoine, de la culture et du tourisme ;
– Développer des synergies entre ces secteurs et acteurs ;
– S’inspirer d’expériences intéressantes au niveau national et régional ;
– Ecouter les attentes des acteurs afin d’enrichir l’élaboration de la stratégie régionale en matière de culture et de patrimoine et la mise en oeuvre du schéma régional du tourisme.
9h00 : ACCUEIL
9h30 – 10h30 : OUVERTURE ET INTRODUCTION
– Dominique Salomon, vice-présidente déléguée à la culture, au patrimoine et aux langues catalane et occitane
– Jean-Louis Guilhaumon, vice-président délégué au tourisme et au thermalisme
– Martin Malvy, ancien ministre, ancien président de la Région Midi-Pyrénées, président de l’association Sites et cités remarquables de France. Présentation du rapport remis au Ministère des Affaires Etrangères : « 54 suggestions pour améliorer la fréquentation touristique de la France à partir de nos Patrimoines ».(Photo : Grande place de Montpellier)
10h30 – 12h30 : LES NOUVELLES TENDANCES DU TOURISME CULTUREL (Photo : Musée Saint Raymond, Toulouse)
– Jean Blaise, Directeur du Voyage à Nantes, Directeur Artistique des 500 ans du Havre
– Evelyne Lehalle, Directrice de Nouveau Tourisme Culturel
La stratégie « tourisme culturel » de Toulouse Métropole et l’exemple du parcours de visite interactif autour du film Les As de la jungle :
– Sylvie Rouillon Valdiguié, vice-présidente de Toulouse Métropole en charge du Développement touristique, adjointe au Maire de Toulouse
– Francis Grass, président de la commission culture de Toulouse Métropole, adjoint au Maire de Toulouse délégué à la politique culturelle et au mécénat
– Adrien Harmel, directeur adjoint Tourisme, Agence d’Attractivité Toulouse
– Jean-François Tosti, producteur du film Les As de la jungle pour TAT production
12h30 – 13h00 :ÉCHANGES AVEC LA SALLE
13h00 – 14h30 : DEJEUNER
14h30 – 16 h00 : ATELIERS (AU CHOIX)
ATELIER 1 : QUELLE MISE EN TOURISME DE L’OFFRE CULTURELLE D’UN TERRITOIRE ?
Témoin : Tiphaine Collet, directrice Culture et Tourisme de la Ville de Sète Animateur : Jean Blaise, directeur du Voyage à Nantes, Directeur Artistique des « 500 ans du Havre »
Rapporteur : Perrine Laporte, chargée de mission Direction de la Culture et du Patrimoine, Région Occitanie
ATELIER 2 : QUELS SONT L’IMPACT ET L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUES D’UN ÉQUIPEMENT CULTUREL ? COMMENT LES MESURER ? (Annoncé « complet » sur les réseaux aujourd’hui).
Témoin : Benoît Decron, directeur du Musée Soulages, Rodez Agglomération
Animatrice : Evelyne Lehalle, directrice de Nouveau Tourisme Culturel
Rapporteur : Patrick Desforges, responsable service Développement, Comité Régional du Tourisme Occitanie
ATELIER 3 : QUEL EST LE RÔLE DU DISPOSITIF DES GRANDS SITES REGIONAUX DANS LE TOURISME CULTUREL?
Témoins : représentants de Grands Sites régionaux impliqués dans la qualité, l’innovation, l’animation et les synergies entre acteurs du tourisme, de la culture et de l’environnement autour d’un projet de territoire partagé.
Animatrice : Claire Bertrand, cheffe de projet valorisation du patrimoine Grands Sites, Direction du Tourisme et du Thermalisme, Région Occitanie
Rapporteur : Jean-Michel Galley, chargé de mission de l’association Sites et cités remarquables de France
ATELIER 4 : COMMENT AMÉLIORER LES LIENS ENTRE LA CONNAISSANCE DES PATRIMOINES, LA MISE EN VALEUR ET LA MISE EN TOURISME ?
Témoin : Gérard Duclos, Maire de Lectoure
Animatrice : Natacha Abriat, responsable déléguée du service Inventaire et connaissance des patrimoines, Région Occitanie
Rapporteur : Roland Chabbert, responsable du service Inventaire et connaissance des patrimoines, Région Occitanie
16h00-17h00 : RESTITUTION DES ATELIERS ET ÉCHANGES AVEC LA SALLE

IV- POUR EN SAVOIR PLUS Voici  le site Officiel du Tourisme en Occitanie, Pyrénées/Méditerranée et la Carte de la Nouvelle Occitanie , carte interactive qui vous permet de créer votre visite culturelle comme il vous plaira. Grands sites et Randonnées culturelles à la campagne, jolis centres-villes de villages ou grandes places prestigieuses de Toulouse ou Montpellier, vous y découvrirez de nouvelles visites et retrouverez aussi les « classiques » : comme la cité de Carcassonne, le Pont du Gard, le viaduc de Millau, les châteaux cathares de l’Aude et de l’Ariège, le Canal du Midi ou les fortifications de Vauban.
Une mention particulière pour la collection des Grands Sites Midi-Pyrénées, une démarche mise en place en 2007 par l’ancienne région Midi-Pyrénées et que nous pouvons admirer tous ensemble à partir de cette carte interactive. On y voit que les sites retenus ne sont pas limités au seul patrimoine bâti mais s’enrichissent de sites naturels, des métiers d’art et des savoir-faire, c’est à dire de l’environnement naturel et du  « patrimoine immatériel « . L’ingéniérie touristique, culturelle et numérique ou la Formation des acteurs sont partagées par tous les sites du réseau Grands Sites. Peu de réseaux, en France, ont des contenus aussi différents et peuvent bénéficier de formations mutualisées pour la mise à jour des connaissances de leurs équipes.

.La cohérence et la qualité de la nouvelle destination « Occitanie Pyrénées Méditerranée » ne peut que se renforcer grâce à cette démarche à la fois exigente et pragmatique.(Photo: le Viaduc de Millau)

C’est Claire Bertrand, Cheffe de projet valorisation du patrimoine Grands Sites – Direction du Tourisme et du Thermalisme, Région Occitanie- qui pilote la valorisation de cette collection. La  démarche des grands sites est donc progressivement étendue à l’ensemble de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
Voir la définition d’un grand siteles grands sites  classés par Villes (Albi, Cahors, Lourdes Auch…),  Villages et sites historiquesOuvrages d’art et sites naturels , L’industrie et l’agro-alimentaire , Les métiers d’art  et l’
les différents sites du thème  Aéronautique et espace . Pour les événements culturels d’autres entrées très pratiques (Photo/Fiche pratique) ont été créées sur le site régional du tourisme : les Festivals, les Fêtes traditionnelles  ou celles du Terroir   sont accompagnées de visites et animations en famille  dans et autour des  Grands Sites de la Région.


KEN LE TOURISTE PARFAIT , entre deux voyages d’Affaires, trois avions et sept jours passés entre hôtels et réunions de travail, avait envie de souffler un peu. Il s’apprêtait à atterrir quand  Barbie lui envoya un sms :  « Et si nous allions en Occitanie ce week-end?  » D’accord, répondit Ken, mais es-tu certaine qu’il y aura des visites culturelles? « Mais oui, Ken, tu feras ton « escalade à Gavarnie » et moi j’irai photographier la belle mairie deToulouse,  d’ac?  Tous les mots finissent par « ie » dans cette région? Ouie!Tu verras, Ken, elle est trop jolie, l’Occitanie!  

 

 

 

 

Sep 14

Les Journées Européennes du Patrimoine 2017!

LES JOURNÉES DU PATRIMOINE européen, ce week-end en France, ce sont 25 000 évènements et 17 000 lieux qui ouvrent leurs portes au public! Ministère des Finances parisien ou petit patrimoine industriel des Tonneliers à Brive,  vous avez le choix !
• Ce que les sites ont en commun, cependant, c’est le principe d’une visite volontaire et en accès libre, généralement gratuite. Cette année, l’accueil et les programmes semblent plus festifs que d’habitude, plus ludiques, car« Jeunesse et Patrimoine » est le thème 2017 choisi par la France et cette 34éme édition s’est s’est plus particulièrement adaptée aux Jeunes. On vous attend donc en mode « Venez comme vous êtes ! », sans chichis, en famille et avec des surprises, des jeux, des animations et des explications pour guider votre visite.
Autre point commun des JEP, ces Journées Européennes du Patrimoine qui, ont lieu dans 50 pays : les visiteurs sont surtout les habitants locaux, qui intéressent donc les acteurs du Tourisme local, les JEP y proposent une « mise en lumière » de leurs ressources culturelles et touristiques.
– On sait que la Culture est la première motivation de voyage pour 35 à 60% des touristes français et que les habitants sont à la source des produits touristiques proposés. Mais, et c’est sur quoi se penche le Nouveau tourisme Culturel, ces habitants peuvent aussi jouer un rôle majeur dans une harmonie incontournable entre Habitants et Touristes, d’’une part, et d’autre part dans la promotion d’une destination, grâce au bouche à oreille comme le partage sur les RSN, par exemple. Les JEP permettent donc, lors de leur préparation, de nouer des liens entre acteurs du tourisme et de la culture, habitants et Touristes. Les JEP sont très souvent un prétexte annuel de « sortie » pour les habitants en particulier ; et les acteurs du tourisme profitent de cet évènement pour mieux connaitre les offres de patrimoine, au sens large, afin d’en améliorer l’accès ou l’information pour les proposer à la prochaine saison touristique.
I- TOURISME ET HABITANTS !
Ce dialogue « Tourisme /Habitants » est, nous l’avons encore constaté cet été, indispensable pour promouvoir mais aussi pour réguler les flux touristiques et éviter les surfréquentations des sites culturels ou du centre des villes historiques.
Comme l’explique très bien cette semaine le blog expert d la Veille du Tourisme canadien, les destinations touristiques ne seront peut-être plus, à l’avenir, classées par thématiques (Culture, Business, Sport…) mais orientées vers les activités et la vie des habitants de la destination  ou leur créativité, comme l’a largement anticipé Airbnb! . Je partage cet avis, le tourisme culturel étant de moins en moins « patrimonial » et beaucoup plus créatif, comme je vous l’expliquais en décembre dernier dans ce petit blog sur le Tourisme Créatif  vu par Airbnb.

• En conclusion, comme la Fête de la Musique, du Livre ou du Cinéma, ces journées agissent comme un événement–phare et fédère les habitants grâce à leurs communautés de « goûts » à partager ; les JEP permettent à ces habitants de ressouder leurs liens avec la culture et avec le territoire local qu’ils se réapproprient « collectivement » en visitant des lieux ignorés les autres jours de l’année, ou en en découvrant de nouveaux.
• Doit-on évoquer un conformisme, une sorte de pèlerinage ou de grand’messe du Patrimoine, avec communion des foules et sages files d’attentes (Ah ! La visite « sacrée »de l’Elysée…) ? Plus vraiment, à mon avis, car on observe que devenir touriste dans sa propre ville, dialoguer entre visiteurs, passer de simple consommateur à une découverte plus active sont des tendances fortes de la visite du patrimoine aujourd’hui. Comprendre, plutôt qu’apprendre, un vieux désir enfin assouvi !
VIDEO de communication de la VISITE DE BERCY, ministère des Finances :  Un escape game est proposé aux visiteurs. Des groupes de visiteurs seront « enfermés » dans le centre de conférences Pierre Mendès France, pour résoudre des enquêtes en lien avec l’actualité et le rôle des ministères. Deux sessions seront proposées le samedi et quatre le dimanche.

• Les JEP du Ministère des finances  proposent aussi des Tours en navette fluviale – certaines sont à gagner à un tirage au sort !-, une , découverte du patrimoine et de l’architecture (Chemetov) ou des artistes et sculptures (Pierre Alechinsky, Moon Ashin, César, Etienne-Martin, Jean-Robert Ipoustéguy, Matta, etc…).Tout voir, ici .

II- QUELS SONT LES PUBLICS DES JEP ?
• Bien qu’il n’existe pas d’étude récente sur ce sujet, tous les constats s’accordent cependant sur le fait qu’il s’agit d’un public d’habitants ou résidents occasionnels de la proximité et d’excursionnistes qui viennent du département voisin pour la journée. Ce sont rarement des touristes. Toutes les collectivités territoriales font donc une brelle place à l’événement, mais n’ont pas de lieu où communiquer leurs résultats (Croissance de la fréquentation des visiteurs ou divers impacts sur l’économie).
Ensuite il y a, grosso modo, trois groupes de visiteurs :
– Les assidus du patrimoine et de la Culture, qui reviennent chaque année et sont prescripteurs de visites auprès de leurs proches ; ils sont typiques du visiteur qui fait de multiples visites culturelles et patrimoniales, celles des JEP parmi d’autres. Plus âgés, plus diplômés et aux revenus plus élevés que la moyenne nationale, ils sont faciles à satisfaire si la visite est de bonne qualité car ils sont prêts à toute difficulté d’accès, tout parcours du combattant. L’acquisition ou la réactivation de connaissances, l’émotion d’une découverte : voilà ce qui compte, pour ces assidus, bien plus que le confort de la visite!
– Les visiteurs occasionnels, que le seul thème du « patrimoine « n’attire pas le reste de l’année », mais que l’aspect festif, ludique ou « nouveau » peut séduire tout autant qu’une convivialité de la visite. L’incroyable programme pour les enfants, ce week-end, devrait séduire, par exemple, les « jeunes parents » qui n’aiment pas trop passer un dimanche en famille sans offre dédiée à leurs jeunes.
– Les non-visiteurs du patrimoine, qui vont pourtant, « exceptionnellement « , profiter d’un moment rare, voire unique dans l’année ou dans leur vie : ouverture d’un site qui traitera d’un sujet qu’ils aiment ; accompagnement d’un proche, ami ou famille ; visite culturelle permettant de pratiquer une autre activité : randonnée, gastronomie, oenologie, etc…

III- QUELLE COMMUNICATION ?
Pour communiquer, la « richesse et la diversité » du Patrimoine ne suffisent parfois plus, il faut y ajouter tout ce qui est insolite ou « nouveau »: nouveau circuit, nouvelle restauration d’un château ou d’un centre ville historique, nouvelle présentation d’un musée ou nouvelle application de visite numérique : chaque site, concurrent avec le voisin, tente de vous séduire sur les journaux locaux.
 Deux petits manques et un gros « défaut »,  cette année, à notre avis :
– Le contact avec les habitants est vraiment important et manque un peu, cette année, à la communication « nationale » des JEP. En lisant les offres, nous en avons rencontré beaucoup qui prennent la vie des habitants comme sujet, ou les placent en situation de créativité (art ou d’artisanat) ; de très nombreuses visites ou des ateliers sont aussi conçus et animés par des scientifiques ou des artisans, comme autant de belles occasions pour communiquer le patrimoine à leurs visiteurs. Les habitants, leur présence, leurs propositions et avis sont également un vrai levier pour des discussions en ligne (Cf. notre §I).

Excellente expo à Rouen qui commence le 16 septembre (Les oeuvres choisies par les visiteurs dans les réserves du musée des Beaux Arts sont exposées !

Pour les plus jeunes: faire parler ou détourner le patrimoine, transformer ou anticiper de nouvelles façons de le visiter, bref, créer de nouvelles JEP, voilà aussi une petite absence de la communication officielle, toujours un peu trop abstraite ou sérieuse, pour donner confiance et plaire à tour le monde , alors que ces pratiques de détournement, dont nos parlons très souvent dans ce petit blog, sont aussi le socle, le projet de base des jeunes pour préparer le futur.

  • Et le gros défaut eeeeeeeeeest... l’absence de rubrique, propositions, traductions… pour les publics touristiques étrangers : même si les visiteurs touristiques sont rares, ils pourraient être dix fois plus nombreux, surtout les étrangers des pays frontaliers! Un partenariat plus actif avec le tourisme serait nécessaire, et profiterait à tous les visiteurs.
  • Pour l’innovation nous avons aussi repéré de nombreux sites et informations ou guidages invisibles sur les smartphones.Signalons à nouveau  l’excellente expertise des professionnels du tourisme dans le domaine des technologies du Futur. Cette semaine, nous vous conseillons d’ailleurs les deux derniers articles de Philippe Fabry, qui expliquent la hausse des réservations sur les mobiles, ou encore comment le smartphone est devenu le principal support d’information et de séduction des visiteurs en mobilité!

 

 

IV- DEMANDEZ LE PROGRAMME ! Si vous décidez d’y participer, la meilleure solution est évidemment de regarder l’offre sur votre journal ou e-journal local et surtout de préparer un petit peu votre sortie, ce week-end, car les deux inconvénients de ces journées sont hélas un peu toujours les mêmes, chaque année :
d’une part l’embarras du choix, sur le journal local ( les offres y sont rarement qualifiées car les élus ou l’Office de Tourisme ne les classent pas, sans doute pour éviter le risque de se fâcher avec des propriétaires publics ou privés). Pour cela, il suffit d’aller voir les sites proposés et de vous renseigner sur vos préférés.
– d’autre part , si vous voulez faire un parcours – quelques heures ou quelques kilomètres – , il vaut mieux repérer, surtout pour Dimanche, les indispensables bistros pour déjeuner et bien vous assurer des horaires d’ouvertures et adresses pour ne pas trouver porte close.
Profitez-en ! Le principal intérêt de ces Journées demeure le même, depuis 34 ans : faire connaître le patrimoine et permettre l’accès au plus grand nombre de français. Patrimoine public ou privé, chefs d’œuvre ou petit patrimoine local, ou architecture contemporaine, littérature ou sciences, patrimoine religieux, archéologique, scientifique, fluvial ou militaire, tout le patrimoine matériel est à l’honneur, et le patrimoine immatériel ( coutumes, savoir-faire) commence à bien émerger, aussi.

VOIR TOUS LES SITES OUVERTS samedi et dimanche , sur cette carte de France qui les recense :
Et si vous n’y arrivez pas, ce « Comment utiliser la carte », ICI
https://journeesdupatrimoine.culturecommunication.gouv.fr/Comment-utiliser-la-carte-programme et carte ici
AUTRE LIEN POUR DES VISITES EXPERTES : si vous voulez du classique et du « très bien fait », voici le lien de Patrimoine en Blog, le meillleur endroit du monde pour avoir un vrai regard sur le patrimoine en France :
– LES JEP en Europe, c’est ICI.  et ICI ou ICI 

  • Avec un MOTEUR DE RECHERCHE COLLECTIONS, ici,
    avec des articles sur la culture et la numérisation,  .
  • – Partenaires qui soutiennent des JEP : Lidl, le Crédit Agricole, la Fondation d’Entreprise Michelin, la RATP, Phenix Digital,
    la Journée du transport public, Radio France, France Télévisions, le magazine Art & Décoration et Toute l’histoire.
    – Mes photos, ici!  La Route européenne du patrimoine juif; Les sites clunisiens  en Europe ; La route européenne des abbayes cisterciennes ; La culture de la vigne, de la vinification et des paysages viticoles est une partie importante de la culture alimentaire européenne et méditerranéen ; Route européenne des villes thermales historiques.
  • ——————————————————
  • KEN LE TOURISTE PARFAIT  ne regardait pas, que dis-je, ne regardait JAMAIS  le Patrimoine à la télé ou sur son iPhone.Ken  trouvait -et peut-être que vous, les garçons qui lisez ce petit blog,  serez de son avis? –  que le Sport était plus drôle, plus viril, plus »convivial », avec ses soirées Bière ou Vin qu’il adorait…Mais son ex, Barbie Chérie, le savait, et quand elle entra sur la terrasse pour apporter son petit apéritif à son Ken au bord de la piscine, c’est avec cette invirtation « on ne peut plus rusée »! « Dis-moi, Ken, demain j’ai pris deux places pour un week-end à Paris! Nous devons y aller pour préparer notre séjour en  2024! Ils ont eu les J.O! « 
  • Ma Photo! Où est ken? Ken est devant mon ordi, et sur mon ordi il y a une photo de Cupertino, le siège d’Apple en Californie,  pour vous faire croire que Ken y  était la semaine dernière pour  la sortie du dernier iPhone à 1500 euros…

———————————————- 

  • Ma petite phtoto amusante pour la route….Lidl qui participe aux JEP en organisant des visites chez ses meilleurs producteurs locaux!Très bonne idée!
  •  

Sep 08

Bilan du Voyage à Nantes 2017

Découvrons aujourd’hui le formidable Bilan du Voyage à Nantes cet été, afin de mieux comprendre comment et pourquoi la ville plait à ses habitants et attire chaque été autant de nouveaux touristes étrangers !
Aujourd’hui, la notoriété et l’attractivité de Nantes sont légendaires. Le Tourisme international y est en très forte croissance et, pour une ville qui n’avait pas, hormis le Château, beaucoup de monuments ou de musées pour séduire, Nantes est sans doute, depuis dix ans, notre première ville du Tourisme Culturel tant son énergie et la nouveauté de son offre sont fertiles.
Nantes, on le sait aujourd’hui, a volé l’art à la Côte d’Azur, l’art vivant, souvent monumental. Cet art dans l’espace public nous émerveille, nous pose des questions, nous fait aussi sourire et nous avons envie de le partager entre amoureux ou avec nos amis et nos enfants. La ville est transformée, réinterprétée, grâce à ces œuvres d’art, et les habitants et les touristes interrogent ces « surprises », en parlent avec beaucoup d’émotion et la destination se renforce. Enfin rappelons que Nantes a créé il y a presque dix ans (2011) une gouvernance unique pour la Culture  et le Tourisme : Le Voyage à Nantes . 
Voici donc un résumé du bilan estival, que vous retrouverez au grand complet dans notre Pour en savoir plus. Enfin je vous réserve une surprise Numérique en fin de Billet, avec une invitation de la startup Very Fast Trip pour les acteurs du tourisme nantais!

I- LE VOYAGE À NANTES, 6E ÉDITION cet été, CEUX QUI AIMENT L’ART SONT VENUS À NANTES! (1er juillet au 27 août), en  chiffres pour vous résumer  l’opération (Détails dans notre Pour en Savoir plus): 
• 57 étapes, dont 52 en centre-ville.
• 30 nouveautés (expositions et installations dans l’espace public, à Nantes et dans la métropole),
• 9 nouveaux lieux investis pour la première fois,
• 34 artistes ou collectifs d’artistes invités (sans compter la programmation événementielle Nuit du Van, Nantes Maker Campus, Nuit Bretonne, croisières Ecoutilles,…).
• 24 acteurs culturels impliqués,
• 203 commerçants « J’aime the Voyage » (49 nouveaux entrants).
– Enfin, le long de la ligne verte, sur les étapes du Voyage qui permettent un comptage précis – qu’elles soient permanentes ou événementielles – on enregistre 2 389 943 visites, soit une augmentation de + 39% par rapport à l’édition 2016. Rappelons que la ligne verte tracée au sol pour guider les visiteurs ne nécessite aucune traduction pour être comprise de tous.

1- BILAN ESTIVAL : +39% DE VISITES SUR LE PARCOURS DU VOYAGE À NANTES
La fréquentation du parcours du Voyage à Nantes augmente partout : les musées, les étapes permanentes ainsi que les autres sites qui accueillaient des propositions temporaires (expositions ou installations dans l’espace public)
– Ouverture du musée d’art : plus de 100 000 visiteurs accueillis depuis son ouverture le 23 juin dernier, dont 89 632 sur la période du Voyage à Nantes.
Accueil Nantes Tourisme (+24%) qui a fait le constat des flux importants d’un public bien réparti (centre-ville et ailleurs) et extrêmement diversifié ; ces visiteurs apprécient autant les propositions artistiques que les installations plus ludiques ou conviviales comme Les Hôtes (mobilier urbain et barbecues) ou encore  La Cantine du Voyage, lieu convivial qui connait cette année encore un énorme succès.

2- D’OÙ VIENNENT LES VISITEURS ? FRÉQUENTATION INTERNATIONALE EN FORTE PROGRESSION
La qualité et la cohérence de l’offre culturelle et la stratégie pour promouvoir la destination avec ses partenaires, depuis 2011, ont fait croître le nombre de touristes étrangers, en hausse souvent spectaculaire par rapport à celle de l’été 2016 : +44,3% pour les Machines de l’île et +25% pour ceux du Château des ducs de Bretagne.
Le nombre de touristes français est aussi en forte croissance : +36% au château / +17% aux Machines de l’île. L’aéroport de Nantes confirme cette augemntation de la fréquentation des visiteurs : +16,2% au 24/08.

3- LES SITES LES PLUS FRÉQUENTÉS les sites les plus « connus » (Le jardin des plantes, Château des ducs de Bretagne et Les Machines de l’île ont augmenté leur fréquentation, ainsi que d’autres sites culturels. Voiici les étapes permanentes (D’autres liens vers des tableaux dans notre PESP)  :

4- LES MEILLEURES SEMAINES DE FRÉQUENTATION
La meilleure période de fréquentation se situe cette année entre le 31 juillet et le 20 août,
avec plus de 250 000 visites par semaine
Du 1er juillet au 27 août , le site d’accueil rue des Etats a enregistré une fréquentation de 133 839 personnes reçues sur la période de l’événement, soit +24% par rapport à l’été 2016, soit en moyenne 2 308 visiteurs par jour sur le site, 231 pers/heure, 4 personnes accueillies par minute !

6- LE VOYAGE À NANTES sur la Toile !
> Fréquentation de nos sites web  (sur la période juin à août 2017): Le Voyage à Nantes : 273 000 visites (+11% par rapport à 2016) ; Nantes Tourisme : 508 000 visites (+10% par rapport à 2016)–LES RÉSEAUX SOCIAUX en juillet-poût (en date du 28 août) ;Le Voyage à Nantes sur Facebook : 70 300 abonnés (+ 3 861 abonnés depuis 1er juillet) ; sur Twitter : 18 200 followers (+ 663 followers depuis 1er juillet) et sur Instagram : 21 650 followers (+ 1 951 followers depuis 1er juillet)

II- EN CONCLUSION : DÉCALQUER LA RECETTE MAGIQUE DE NANTES ? De nombreux élus, un peu agacés, voire jaloux de la réussite de Nantes, on envie de la « copier ». Le Havre a choisi la meilleure solution : faire appel à Jean Blaise, « himself », si j’ose dire pour un homme qui travaille surtout en équipe.s. Même ATOUT France, généralement plus préoccupé par l’investissement, les gros opérateurs (Voyage, Transport et Hotellerie) et le Tourisme d’Affaires, met aujourd’hui en avant les « artistes invités » et le tourisme culturel.(Cf. dans une Interview récente de de son Directeur, à lire ICI ).
Garder la méthode de travail : comme nous l’avons toujours expliqué dans ce petit blog, le parcours artistique de Nantes n’est pas une vitrine mais un moteur. Décalquer une vitrine, c’est facile, mais un moteur? Quel est-il ? Comment fonctionne-t-il ? Bref, Inviter des artistes ne suffit pas, c’est l’aboutissement de toute une démarche, bien exposée dans nos billets précédents et les deux livres de Jean Blaise *.. En fait, Nantes est aussi notre ville la plus internationale pour le tourisme culturel car elle joue dans la cour des grands, comme Londres. Londres qui,  cette année, déclare vouloir « miser sur la Culture , c’est-à-dire réinterpréter la ville et que cette relecture en révèle les qualités souvent invisibles. (Voir l’article de Martine Robert du 4 septembre dans les ECHOS : Londres mise sur le tourisme et la culture comme antidotes au Brexit.);

III- POUR EN SAVOIR PLUS :
CONTACT : merci à Xavier Theret qui dirige la Communication, d’avoir pensé à m’envoyer ce beau Bilan que je voulais partager avec vous, chers lecteurs! Voici les coordonnées de :Xavier Theret Head of International Promotion and Relations pour, Le Voyage à Nantes – 1-3 Rue Crucy – 44000 Nantes – France- Tel : +33 2 51 17 48 60 – http://www.nantes-tourisme.com et http://www.levoyageanantes.fr
LES DOCUMENTS DU BILAN !
BILAN de la fréquentation : https://fr.calameo.com/read/0001068666f9554583df9
Dossier de Presse “Nantes Tourisme” : https://fr.calameo.com/books/000106866b02ba926d4ed

*LES DEUX LIVRES QUI RACONTENT  toute l’histoire et le montage du « LE VOYAGE À NANTES », comment tout est arrivé, le travail, le choix des artistes,techniciens, etc…1- Réenchanteur de Ville, Jean Blaise, par Philippe Dossal, journaliste. Ateliers Henry Dougier, 2015. Ce livre raconte l’histoire de l’art dans l’espace public à Nantes  avec Les Allumées, l’Usine Lu, Le Grenier du Siècle, Estuaire et le Voyage à Nantes. ;  2- Remettre le poireau à l’endroit, Pour une aute politique culturelle. Entretiens avec Stéphane Paoli- Jean Blaise et Jean Viard – Editions de l’Aube, 2015.  

Le Prochain Voyage A Nantes aura lieu du 30 juin au 26 août 2018 : prenez date !

IV- L’ACTUALITÉ NUMÉRIQUE avec VERY FAST TRIP et VOTRE INVITATION POUR LE 20 septembre!  Very Fast Trip,vous connaissez ? Je parie que non, alors, voici, Amis du Tourisme, une Invitation de la part de Jérôme Fihey, et merci, Jérôme !

I n v i t a t i o n
– Tous à la Nantes Digital Week et RDV le 20 septembre 2017 à 18.30h à Nantes, chez Loire Atlantique Développement 2 Boulevard de l’Estuaire, pour rejoindre VERY FAST TRIP et prendre un verre! (Le Plan, ICI)

  • – Présentation de Very Fast Trip : Le collectif VERY FAST TRIP rassemble 13 Start-up(s), associations, porteurs de projets réunis autour d’un seul but inventer ou réinventer le tourisme de demain autour de valeurs sociales, solidaires, responsables, écologiques. Un démonstrateur grandeur nature avec des solutions ( innovation, originalité, solidarité et accessibilité) et une expérience immersive qui vous permettra de vivre 15 jours de vacances en 30 minutes !
    Bref, venez nombreux, si vous êtes hôtelier, restaurateur, office de tourisme, collectivité, agence de voyage ou tout organisme privé ou public du tourisme et si vous rêvez de découvrir les solutions proposées par les starts-up du tourisme innovant en Pays de la Loire.

KEN LE TOURISTE PARFAIT devait participer à ce grand élan de générosité qui, aux Etats-Unis, amenait les milliardaires à faire d’énormes dons. Multimilliardaire, grâce à son Job de Touriste Parfait, Ken commença à appeler les Compagnies de Transport, les grandes chaîne d’Hôtel et quelques Tour-Opérateurs et Voyagistes de ses amis pour qu’ils lui donnent des idées pour sa donation annuelle, lorsque Barbie Chérie, son ex, l’appela : « Pour « notre » don, j’ai bien réfléchi, « nous » allons le donner à de jeunes artistes, Ken ! ». Ferez-vous partie, mes amis artistes qui lisez ce petit blog, des heureux gagnants ? Surveillez bien votre boite aux mails ! (Notre photo : Ken et sa Barbie Cubiste, so chic! ). 

 

Articles plus anciens «

« Articles plus récents