Août 18

Hôtels et Culture?

En France, l’annonce de nouveaux hôtels ou de réouvertures est toujours réjouissante.Pour les financiers et les économistes, ces nouvelles offres témoignent de la bonne santé du Tourisme et de la croissance continue de ses visiteurs, entre +3 et +4% par an en France.

Pourtant, les Hôtels ne me surprenaient plus : mêmes chambres standardisées de chaînes internationales; mêmes propositions de « Wifi gratuit » pour les petits hôtels ou de « Spa » pour hôtels de luxe. C’est fou ce que cela ne donnait plus envie d’y aller dormir.
Mais, depuis peu,  de nouveaux concepts ont vu le jour. Fausses promesses ou vrai marketing intelligent, on ne sait encore sur quel pied danser, avec ces nouvelles expériences, et seul l’avenir le dira. Mais ce qui est certain c’est que , sans doute face aux Airbnb qui proposent une « expérience » en plus de l’hébergement classique, les hôtels semblent vouloir redonner du sens à leurs offres, avec une démarche plus culturelle et au plus près des habitants de leur proximité. Même les robots y ont le sourire!

Conciergerie, Yooma Hôtel

I- DES HÔTELS PLUS CULTURELS!
Nous sommes assis sur un tas d’or, dit souvent le ministre de la Culture et du Tourisme italien, Dario Franceschini. Et je crois que pour notre pays c’est la même chose, et que nous cloisonnons trop le « séjour » touristique : d’un côté le temps de l’hébergement, de l’autre celui des activités; dont l’activité culturelle. Il n’y a que peu d’osmose entre  les hôtels , souvent  « passe-partout » pour plaire à tout le monde, et la découverte culturelle. Comme je l’entends souvent : « Si  nos clients veulent un peu de Culture, nous leur conseillons la visite du musée, du château ou de l’église locale« , diront les hôteliers, dont les vries priorités ne sont pas celles des approts culturels . Pourtant, certains hôtels ont fait entrer la Culture dans leurs murs, et  participent activement à l’offre culturelle.

 

DE NOUVEAUX HÔTELS à Paris. Lors de leur réouverture, ces deux  grands hôtels ont fait le choix, très classique, de prendre des « grands noms » pour la direction artistique: 
– 1- Réouverture de l’Hôtel Crillon . En travaux depuis 4 ans, Le Crillon, qui a été racheté par des américains, a fait dessiner deux suites par le couturier Karl Lagerfeld.
-2- Réouverture de l’Hôtel Lutetia , qui lui aussi s’offre les services d’un grand designer, Jean-Michel Wilmotte.

Tel n’est plus le choix de nouveaux hôtels, qui montrent un réel goût pour une culture plus actuelle. Les voici.

The Oxton Hôtel

-3- Philippe Starck et les MOB Hôtels , avec un premier établissement de 100 chambres aux Puces de Saint Ouen. C’est un ex de Mama Shelter, Cyril Aouizerate, qui lance ces nouveaux hôtels destinés «  aux voyageurs, aux riverains ainsi qu’aux créateurs, en hébergeant gracieusement des artistes, associations et chefs d’entreprise« . -Comme Mama Shelter, l’idée est de faire de l’hôtel un lieu de vie et la culture y a une place de choix. Le communiqu » (Scène live pour la musique et Cinéma en plein air). « Nous vivons un moment de notre histoire où les grandes certitudes d’hier se trouvent bousculées par de nouvelles pensées, de nouveaux acteurs et de nouveaux défis », dit Ph.Starck.
-4 Daniel Buren et Ora Ïto sont les artistes et designer chargés du Yooma, nouvel hôtel parisien pour familles et bandes d’amis. L’hôtel organisera des expositions et proposera cette convivialité qui fait défaut à de nombreux établissements: « Yooma est le chaînon manquant de l’hôtellerie qui va défier Airbnb« , dit Pierre Beckerich, le fondateur de Yooma.Trois résidences d’artistes sont à disposition chez Yooma.Les artistes présenteront leurs travaux sur place, au regard des hôtes comme des Parisiens curieux.
5-Carine Tissot, directrice du salon Drawing Now à Paris, le salon du dessin contemporain. le Drawing Hôtel, boutique-hôtel de 48 chambres se présente comme un manifeste artistique en faveur du dessin contemporain.
– Passion dessin ! carte blanche a ainsi été donnée à six artistes pour investir les couloirs des cinq étages
– Une « Art Concierge » propose aux hôtes de découvrir le Paris culturel des Parisiens au fil de différents parcours artistiques.
– Le Drawing Lab, premier centre d’art privé dédié à la promotion du dessin contemporain.(Photo ci-dessus : l’étage avec les dessins d’ Abdelkader Benchamma)
Le Drawing Hôtel a ouvert ses portes le 27 février dernier.
-6 – The Hoxton dans le 2éme arrondissement de Paris a mis dans son programme de nombreux espaces des espaces conviviaux « pour se rencontrer et échanger », ainsi que des moyens de  » mise à contribution des acteurs locaux pour faire vivre l’hôtel » de 172 chambres.
-7- Les Okko Hôtels, lancés à Nantes il y a trois ans, vont se développer. Sans doute les plus axés sur le design, ces hôtels devraient être une cinquantaine en France en 2020.

III-CONCLUSION : le thème de la réutilisation du Patrimoine est sans doute le plus classique, quand on parle « Tourisme Cutlurel », et nous faisons régulièrement des billets sur ces magnifiques réalisations. Pourtant, d’autre professionnels de la culture, comme des artistes, des designers, des spécialistes du son, de la Vidéo, de= toute la création, peuvent aussi contribuer à repenser la façon d’accueillir ses hôtes!
Les Hôtels s’emparent de la Culture, qui ne sert plus seulement à « décorer » une chambre mais à accompagner les transformations plus radicales que nous vivont. Comme l’avaient fait les Hard Rock Café pour la musique et l’histoire, à Ibiza ou à Berlin, on pourrait imaginer une déclinaison thématique des compétences culturelles à utiliser:
– ÉLARGIR les liens Culture/Hôtellerie à d’autres types d’hébergement ? Pour l’instant,ce sont surtout les hôtels qui conjugent culture, patrimoine et création. Le vrai défi serait de marier la démarche culturelle avec d’autres types d’hébergement, comme, par exemple, le Camping (appelé Hôtellerie de Plein Air par l’industrie touristique…).L’important serait bien, à l’avenir, de rivaliser d’ingéniosité pour mieux profiter de l’omni-présence de la Culture en France et pour mettre au défi les très nombreux professionnels de ses huit filières! Comme signe distinctif, par rapport à des dizaines de pays qui sont nos concurrents, je n’en connais pas de meilleur. Et vous, mes amis, connaissez-vous de nouveaux  hôtels, en France ou ailleurs,  où la culture joue un grand rôle?  

 

————————

POUR EN SAVOIR ET EN VOIR PLUS!

Il n’y a pas vraiment de recherches dédiées au Nouveau Tourisme Culturel tel que nous le définissons, c’est à dire un tourisme à la fois très numérique et qui propose des offres culturelles renouvelées ; ce nouveau tourisme modifie les usages et les comportements des visiteurs culturels et, parmi ces comprotements, on note le  rapprochement entre Habitants et Touristes. .Nous remercions ici donc les deux journaux qui analysent régulièrement et en détail ces nouvelles offres hôtelières, Les Echos et Le Monde.

  • Les adressses des hôtels cités :  Drawing Hôtel http://www.drawinghotel.com et, pour voir les artistes, c’est ici  :http://www.drawinghotel.com/les-artistes/ Abdelkader Benchamma
    Mob Hôtels :  http://www.mobhotel.com/paris/
    Okko Hôtels :  www.okkohotels.com/
    Yooma Hôtels : http://www.yooma-hotels.com/en/ARTISTES
    The Hoxton :  https://thehoxton.com/ et voir lerus (très intéressantes) images, ici.
  • Le beau travail de Martine Robert, journaliste au journal Les Echos, qui défriche régulièrement et très calmement les rapports entre art et économie. Retrouver Martine Robert à cette adresse Twitter et sur Les Echos, avec ces articles  :-Quand les hôtels se font centres d’art, article de Martine Robert – Les Echos du 07/03/2017, à voir ICI -Les hôtels à thème séduisent de plus en plus de voyageurs, Martine Robert – Les Echos du 12/08/2016, à voir ICI-500 compagnons, artisans d’art et artistes à l’oeuvre au Crillon, article de Martine Robert – Les Echos du 30/06/2017, à voir ICI 
    Art et Hôtels, voir d’autre articles  des Echos sur ce thème, ICI 
  • L’article du journal Le Monde, d’Émilie Vignon qui a inspiré notre billet, repris par l’ Echo Touristique , excellente veille de l’industrie touristique.
    – Les meilleurs hôtels de caractère, ICI.
    – Boutiques Hôtels de Paris, ICI.

KEN LE TOURISTE PARFAIT , qui se remettait peu à peu de sa semaine de Voyages, Palaces, Réunions d’Affaires et autres incontournables du tourisme, se demandait si la Culture n’était pas une invention humaine, tout simplement humaine? Et si le Tourisme n’était pas la meilleure façon de découvrir et de comprendre d’autres civilisations, d’autres hommes et femmes. Il se demandait aussi si la « tolérance » s’apprenait et quelles en étaient les limites… « Oh, mais Toi, tu as ton air de Philosophe! », lui dit son ex, Barbie Chérie, en apportant leur petit apéritif sur un joli plateau design…

Août 12

Dernières nouvelles du monde numérique!

Voici un petit point d’actualité des cinq dernières nouveautés numériques qui sont à la croisée du Tourisme et de La Culture. Après les bénéfices de la numérisation des collections aux Etats Unis, nous découvrirons le bilan des dernières tendances des réseaux sociaux et de l’Internet (Merci, Philippe Fabry!) en y ajoutant la tentative du British Museum de se passer des applications et de créeer un nouveau dispositif de visite en wifi. .Puis nous rejoindrons les publics avec une petite pépite trouvée chez nos amis du Tourisme canadien : quelles photos les voyageurs partagent-ils sur les réseaux sociaux? Enfin nous verrons comment au Royaume-Uni, un ministre expert et courageux encourage les professionnels de vive voix, avec CULTURE IS DIGITAL, un vrai discours d’encouragement, très convaincant sur sa vidéo!

1- AVANTAGE DES OEUVRES CULTURELLES EN ACCÈS LIBRE Le MET, Metropolitan Museum de New-York , vient de publier un petit rapport sur les avantages de la digitalisation des collections et leur mise en accès libre, (Open Acces).En voici les extraits (Revue Artnet). : dans un article de Sarah Cascone , 10 août 2017

  • Avec ‘Open Access’, l’opération numérique Met Museum a eu un impact majeur sur Wikimedia et Creative Commons mais aussi sur les publics en ligne;
    Rappelons que ce musée a une très forte politique d’accès aux collections en ligne, comme le Rijksmuseum et l’a renforcée en février dernier. Les images sont en haute résolution (plus de 375 000 au total en 4 000 pixels et sous Creative Commons Zero (CC0). Six mois plus tard, tout va bien et le MET annonce son entrée, cette semaine, dans le monde des big data grâce un partenariat avec la plate-forme d’analyse de données de Google BigQuery.L’ensemble de données sur les collections du Met est le premier à être ajouté à la plate-forme de Big Quiry par un musée.
    a) 64% d’augmentation du téléchargement des images depuis la mise en place d’Open Access. Les utilisateurs qui téléchargent des photographies passent maintenant cinq fois plus de temps sur le site Internet du musée .
    b) Plus de 90 pour cent des photographies Open Access ont été téléchargées sur Wikimedia Commons. Et depuis février, il y a eu une augmentation de 500% dans les articles de Wikipedia contenant des photographies de la collection du MET.
    c) L’impact d’Open Access a également été massif pour les Creative Commons, où avec deux tiers des recherches sur la collection du musée L’analyse des données montre que les noms de Van Gogh, Monet, Botticelli et Picasso sont devenus des termes de recherche aussi populaires pour la recherche que « chat » et  » chien »
    d) Ailleurs sur Internet, deux flux Twitter, très drôles, ont été créés: Face-Swap the Met et Public Domain Cut-Up (un robot qui crée des collages en utilisant les images Creative Commons de Met et celles de la New York Public Library).
    e) WE WEAR CULTURE : Le MET a participé à cette très belle opération (Notre photo) grâce au partenariat avec le Google Cultural Institute de Paris et  son partenariat signé avec 182 autres institutions, dont les Arts Décoratifs pour la France . Voir aussi, sur la page de We Wear Culture, les détails sur : les Icônes ; les courants ; les coulisses et les arts. En savoir plus, ICI!

2- BILAN DES DERNIÈRES TENDANCES pour les usages des réseaux sociaux et d’Internet :
L’étude Panorama de l’usage d’Internet, des réseaux sociaux et du mobile dans le monde par le fameux blog des professionnels du digital, le Blog du Modérateur (Etude Hootsuite et We Are Social ).Avec ce genre de bilan, que le Blog du Modérateur est l’un des rares à faire en permanence, vous pourrez construire vos argumentaires, affiner vos connaissances des pratiques ou encore recruter dans l’incontournable secteur numérique. Vous apprendrez, par exemple, que que :
– Les utilisateurs des réseaux sociaux sont aujourd’hui 3 milliards ;
– La croissance du digital ne baisse pas. Depuis avril 2017, le nombre d’utilisateurs d’Internet a augmenté de 0,2% mais les utilisateurs de réseaux sociaux de 4% ;
• Sur les 3 milliards d’utilisateurs actifs de réseaux sociaux, plus de 2,7 milliards y accèdent via un téléphone. Le mobile représente aujourd’hui 5,052 milliards d’utilisateurs. Ce qui représente 67% de la population mondiale.

Facebook est de loin la plateforme la plus populaire avec plus de 2 milliards d’utilisateurs. Suivent YouTube (qui n’est pas un réseau social), WhatsApp, Messenger, WeChat, QQ et Instagram. On remarque l’omniprésence des Messageries dans ce classement. 5 milliards d’utilisateurs
– VOIR TOUTE L’ÉTUDE SUR SLIDESHARE, ICI ! / Fabian Ropars, le 8 août 2017
Ou simplement les Chiffres de l’Internet, ICI. ou l’État des lieux d’Internet en France en 2017 (Rapport ARCEP, mai 2017) .
3- ET SI LES APPS DE VISITE et autres audioguides disparaissaient ? Militante inconditionnelle des IBeacons pour la visite, qui permettent de retracer le parcours des visiteurs, leurs hésitations, la durée de chaque visite et de ce qu’ils ont vu ou non, un format de visite encore plus nouveau  nous a aussi surprise, cette semaine : Le British Museum teste des visites en flux continu avec un nouveau dispositif qui permet d’éviter à ses publics de télécharger des applications, ce que les visiteurs étrangers hésitent à faire. En effet une application  « pèsera » sur vos contenus ou risque de vous coûter cher si vous l’utilisez à l’étranger(Roaming). Pour éviter ces réticences, le British Museum a composé de nouvelles visites « wifi ». L’info relayée sur The Guardian, ICI
4- LES PHOTOS DES VISITEURS !
Qui a dit que l’on pouvait aujourd’hui construire une offre culturelle passe-partout, sans se soucier des visiteurs, de leurs avis et de leur participation ? Vos visiteurs ne sont plus aussi dociles qu’autrefois, certes… Mais, en contrepartie, ils peuvent avoir des idées que vous n’avez pas, vous apporter de nouvelles perspectives! Mettez-les à contribution, et tentez de mieux les connaître. Par exemple en allant sur leurs réseaux sociaux qu’ils fréquentent pour y voir ce qu’ils postent, comme le présente cette Infographie ! On y découvre que les images postée par les voyageurs sur les réseaux sociaux ne sont pas banales : « les touristes aiment faire des photos «hors des sentiers battus», nous dit Claudine Barry, sur la Veille en Tourisme du Canada sur Twitter (Emma Bazilian est l’éditeur de fonctionnalités d’Adweek, sur le site) .Infographie à retrouver aussi sur Twitter, si vous préférez, ICI .
5- L’APPUI DES POUVOIRS PUBLICS
Culture is digital ! Cette semaine aussi, nous avons eu le plaisir de voir qu’un ministre anglais prenait la parole pour dire toute l’importance du lien entre la Culture et le secteur digital. John Glen, Ministre des Arts, du Patrimoine et du Tourisme, prend la Parole dans le Département pour le numérique, la culture, les médias et le sport de son Ministère

Adresse de la vidéo, au cas où… : https://youtu.be/o3shEX6DcOo

NOS PHOTOS ;  London Design Festival  sur le site Internet et les réseaux sociaux du Victoria § Albert Museum (R.U, Londres) : « As the festival hub, the V&A will house a broad range of specially-commissioned installations and displays around the Museum by some of the world’s most exciting designers, as well as a huge programme of events including talks, tours and workshops ».
We Wear Culture, sur le site dédié, dans le texte.

—————————————-

KEN LE TOURISTE PARFAIT  était aux anges, car cet été ce serait Italie et Espagne! En fait il devait aller en vacances en France cet été mais le prix du gasoil, les taxes et le nouveau versement  de salaires pour lequel personne n’était encore rôdé dans sa Team  avaient produit  ce changement de cap! Tout est bien qui finit bien, lui dit son ex, Barbie Chérie, en le rejoignant à Portofino, d’ où un gros bateau de croisière les conduirait à Ibiza…

Août 03

Comment les étrangers voient le Français?

« Nous sommes donc tous des touristes un jour ou l’autre, engagés désormais à des degrés divers dans l’ethnographie planétaire. La fin de la visite de la planète, des découvertes par une élite fortunée, d’érudits ou de voyageurs héroïques est arrivée.
Le tourisme n’est donc pas la massification dégradante du voyage. Il est bien plutôt la généralisation d’un mode de connaissance. Par l’observation et cette connaissance, nous reconstruisons sans cesse notre vision du monde
. »

Cette jolie citation de Jean-Didier Urbain, fabuleux sociologue et Historien du Tourisme, me semble tout à fait juste! Tout son livre, d’ailleurs, est intéressant, car il parle,  avec beaucoup d’humour,  de notre détestation des Touristes, que nous comparons au choix à un Tsunami, à des Troupeaux, à une vague déferlante, bref, à une invasion barbare avec sa violence et la bêtise qui caractérise les bêtes à cornes. Cette peur de l’étranger, de celui qui, ne nous connaissant pas, nous voudrait forcément du mal, est aussi la peur du touriste lui-même, qui a peur de s’égarer, peur d’une certaine hostilité, peur de ne jamais terminer son voyage. Lire ou relire L’idiot du voyage, histoire de touristes, Petite bibliothèque Payot, 2002. ou The Tourist,  du sociologue américain D. Mac Cannel,New York, Schocken, 1976.

 

 

COMMENT PEUT-ON ÊTRE PERSAN?, se demandait Montesquieu dans les Lettres Persanes écrites en 1721. Montesquieu utilisait des lettres (Roman épistolaire) pour faire une critique de la société européenne. Il mettait  en scène deux Persans, Usbek et Rica, qui entreprennent un voyage d’étude en Europe puis en France. Aujourd’hui ce penchant bien humain de se  » prendre pour le centre du monde »est intact. Bref, le message de Montesquieu, était que  penser par soi-même était insuffisant. il fallait aussi tenter de penser par l’autre, et d’accueillir la différence au lieu d’en faire une anomalie, disait le philosophe Raphaël Enthoven dans l’émission  Le Gai savoir. Les écrivains, philosophes, ethnologues et de grands conservateurs de musées, comme Jacques Hainard, nous ont aussi expliqué ce message.

Aujourd’hui je vous propose une petite sélection  de nouveaux regards sur les touristes.Ces deux vidéos ne sont pas des oeuvres philosophiques, juste des petites descriptions sur  « Comment les étrangers voient le Français? »,ou sur la bise, les différentes sortes de « bises » en France » (Dans notre région ce sera une bise sur chaque joue, dans une autre il en faudra trois, obligatoirement, etc…).Ces comparaisons des moeurs sont aussi le thème de  toutes les émissions de la Série des  Karambolages, qui soulignent les différences entre Allemands et Français et leur façon de voir le monde.

DEUX VIDÉOS AMUSANTES!

Comment les étrangers voient le Français? Puis La Bise, deux vidéos  à voir en vacances,  légéres et surtout pas prise-de-tête!

Mat &Swann Périssé Mars 2016. Durée :  2.49 minutes,


KEN LE TOURISTE PARFAIT! Que votre moustache pousse comme la broussaillle! *, lui avait dit la ravissante jeune femme. Expression des peuples, génie des langues, sa nouvelle amie, Muriel Gilbert, était très précieuse quand il fallait, au cours de ses voyages d’Affaires, discuter avec des Directeurs et emporter leur confiance. Rien de tel qu’une petite blagounette dans leur langue pour emporter le marché. Un coup de fil le tira de ses réflexions. C’était  Barbie Chérie qui lui demanda de le rejoindre au Québec,  à Saint-Profond-des-Meumeu. Il appela vite Muriel pour lui demander si elle connaissait ce village…

*A lire :Muriel Gilbert, « Que votre moustache pousse comme de la broussaille »- Atelier Henry Dougier, 2016.

Articles plus anciens «