La Renaissance du Tourisme Culturel!

 

newhome-logoComment se porte l’ingénierie du Tourisme Culturel en Europe et dans le monde ? Très bien, assurément, comme le montrent ces prochaines Journées Internationales sur le Tourisme Culturel organisées en mars 2015 à Barcelone par le  fabuleux IBERTUR catalan, véritable  fabrique de professionnalisation ; y seront invités nos amis de l’Amérique latine : Colombie, Chili, Pérou, Brésil, Equateur (Voir ICI! et comprendre ce « tourisme « communautaire », par exemple le tourisme  de pêche en photo et  ci-dessous!).  Reparlons  encore cette rencontre UNESCO et OMT, Le Tourisme culturel, construire un nouveau partenariat  au niveau mondial, qui aura lieu à la fin de ce mois de janvier en Asie. Les touristes culturels font donc, partout dans le monde, l’objet d’études et de recherches, d’évaluations banner2014-160-bg-fret de retours d’expériences, et surtout de programmes d’avenir pour trois raisons : 1- le tourisme culturel est durable – par définition, les monuments ne risquant pas de déménager de sitôt  de son site 🙂 -2- Les touristes représentent bien plus de la moitié des visiteurs des sites culturels et 80% des motivations des touristes étrangers pour notre pays, par exemple.3- Le Tourisme, enfin, est l’un des rares secteurs en croissance continue, ( 5% par an), l’un des relais des secteurs déclinants ou en crise de nos économies et les tragédies qui vont avec. Pourquoi persiste-t-on, en France, à se focaliser à 100% sur les seuls « visiteurs de la proximité »? Mystère de l’exception culturelle…
UNE VRAIE RENAISSANCE EN France ! 
Pour la France la très bonne nouvelle est ce changement d’attitude des élus et des professionnels dont nous allons donner trois exemples dans ce petit billet. Ces exemples illustrent bien ce que j’appelle « Renaissance » et je voulais aussi profiter de mon petit blog pour témoigner et remercier trois personnes pour la qualité de nos échanges et celle de leurs trois expériences, très différentes. Il semble cependant qu’elles aient un pont commun : changer de point de vue, innover, en regardant  la Culture avec l’œil d’un visiteur compliqué, le touriste.  Car le tourisme culturel a ce mérite : repérer facilement comment et pourquoi les comportements ont changé profondément et comprendre ces  nouveaux visiteurs  des pays émergents : sommes nous capables d’accueillir « comme avant » ces visiteurs, ou devons-nous, en France, nous mettre à l’ouvrage en revivifiant nos stratégies ?

10931301_10204981702755975_1011082873518079727_nVoici donc mes trois dernières aventures, très enrichissantes, auxquelles il faudrait ajouter bien d’autres rencontres passionnantes, comme les projets d’ECOTER (Caisse des Dépôts et Consignations) ainsi que les partenaires des études en cours, dont il est toujours difficile de parler tant qu’elles ne sont pas terminées.
– DOMINIQUE BONNY, Directeur de la FROTSI Centre, qui m’invite cette semaine à Chambord pour une belle rencontre . J’y expliquerai les pistes pour « Travailler ensemble, Tourisme et Culture » (Journée technique, 22 janvier) .
– VINCENT GOLLAIN, Directeur du Développement Economique à l’IAU Ile-de-France et également concepteur-rédacteur du célèbre et excellent site « marketing territorial« .  Vincent Gollain a organisé une formation les 11 et 12  décembre dernier pour Les Echos Formation. Il a partagé son expérience du sujet (Ah ! Les 10 étapes pour mettre en œuvre le marketing territorial !) et convoqué le Tourisme Culturel « new look » et ses apports à l’aménagement du territoire.
– JEAN- FRANÇOIS GRUNFELD m’a demandé d’intervenir en février prochain au prochain pour le Sime Sitem (3 au 5 Février 2015) , le Salon des Musées et des lieux e culture qu’il dirige et qui aura lieu au Carrousel du Louvre.Il dirige la société Museumexperts SAS pour l’équipement et la valorisation de l’offre culturelle qui produit le SimeSitem. Inutile de développer ici qualité de son expertise, légendaire, pour l’innovation et le Tourisme Culturel
CES TROIS PERSONNES symbolisent, à mes yeux, trois qualités pour lesquelles j’ai une véritable passion : trouver des solutions plutôt que de se blottir dans la routine ; ouvrir les yeux et connaître ce qui se passe à ‘étranger ; croiser les talents et les compétences, avec énergie. Trois entrées pour le permis d’ innover, en quelque sorte.  Voici les contenus de leurs trois propositions.
2014-01-02-AFFICHE-GENERIQUE-40X60-BATDominique Bony, directeur de la FROTSI de la Région Cetre Val de Loire, ( Fédération Régionale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative et 6 relais départementaux ) a organisé  :
-I- UNE JOURNÉE TECHNIQUE RÉGIONALE
Jeudi 22 janvier 2015, au Château de CHAMBORD, sur le thème : « CULTURE et TOURISME : Sources de développement des territoires »
Cette fédération régionale a en effet pour objectifs d’accompagner, d’aider, de soutenir et de représenter les membres de ses réseaux autour de 4 domaines d’interventions prioritaires, reconnus au niveau national et régional et définis dans la Stratégie Régionale de Tourisme Durable : 1- La professionnalisation des structures et des pratiques. 2- Le conseil et l’accompagnement dans des projets de mutualisations, dans la réalisation de partenariats et/ou dans le montage de dossiers. 3- Le développement numérique avec la mise en place des Animateurs Numériques de Territoire et l’animation de ce nouveau réseau. 4-La mise en œuvre de journées thématiques, l’organisation de réunions d’informations pour mobiliser, sensibiliser le réseau et aussi pour en renforcer les liens.
1) Introduction de cette Journée Technique
Les effets de la culture et de la création sur le développement des villes, des territoires sont réels.
Ils le sont également sur la croissance économique, principalement à travers le tourisme. Celui-ci peut stimuler les pratiques culturelles tout en s’enrichissant de celles-ci. Mais les relations entre ces deux « mondes » sont parfois complexes.
Collaborer, construire, partager un projet Culture/Tourisme, travailler ensemble sont les sujets abordés lors de cette journée, à travers notamment l’échanges d’expériences et l’expertise des différents intervenants
2) LE PROGRAMME :
9h30 : Introduction de la journée par Patrick JULIEN, Président de la FROTSI Centre
9h 45 : Focus « culture, tourisme et tourisme culturel en Région Centre » : Jean VINET, Directeur de Culture O Centre et Dominique BONNY, Directeur de la FROTSI Centre.
10h15 : « Du projet culturel à la promotion de l’offre : partenariat culture/tourisme, moments clés… » : Evelyne LEHALLE, Directrice de l’agence Nouveau Tourisme Culturel.
11h30 : « Actions culturelles et développement touristique : le projet d’établissement du Domaine National de Chambord » : Yannick MERCOYROL, Directeur de la programmation culturelle du Domaine de Chambord.
3) ATELIERS AU CHOIX : « Travailler, construire ensemble : culture et tourisme, professionnels et élus 50a3a46c11e01_DSC_0716locaux»
– Construire un projet culture/tourisme sur un territoire rural : Caroline FRIED, Maire- adjointe en charge de la culture et du tourisme (Levroux – Indre)
– 7 années de programmation culturelle au service des habitants et des visiteurs : Lionnella GALLARD, Maire de Cheverny (Loir-et-Cher)
– « Crime au château : une enquête menée par les visiteurs » : Gaël CHENET, Route Jacques Coeur, Emmanuelle GAU, Office de tourisme de Bourges ( Notre photo!)
– Raconter son territoire : des Greeters accompagnés par des artistes : Fred SANCERRE, Directeur du pôle des arts de la rue Midi-Pyrénées.
14h 00 : Atelier 2 (salle des chasses)
« Le numérique, la technologie au service des projets culturels et touristiques »
– La mise en valeur d’une ville : Chartres « numérique », Chartres en lumière : Aurélien CHARPILLE, Directeur de l’Office de tourisme de Chartres
– Abbaye de Cluny, comment raconter l’absence ? : François-Xavier VERGER, Administrateur de l’Abbaye de Cluny, du Château de Voltaire et du Château de Bussy-Rabutin
– Les outils de médiation numérique, expérience innovante du patrimoine : Aube LEBEL, directrice de l’agence CLIC MUSE
15h 15 (Plénière, salle des Chasses) : Synthèse des 2 ateliers
« Architecture, histoire de l’Art, métiers d’art, spectacle vivant. Savoir-faire, savoir communiquer, savoir associer les partenaires dans une vision à long terme » : « GUEDELON : ici, ils construisent un château » : Maryline MARTIN, Présidente de la SAS Guédelon, Virginie LAGERBE, Chargée de développement à Guédelon, secrétaire de l’association « Réseau Pays de Guédelon ».

Clôture : Et après cette journée ? Perspectives de partenariat/collaboration Culture et Tourisme : Marc BRYHNOLE, Président de Culture O Centre, Président de la commission Culture du Conseil régional.
Image Les EchosII- LA FORMATION DES ÉCHOS programmée par Vincent Gollain (11 et 12 décembre 2014 et 2 et 3 juillet 2015)
Vincent Gollain nous a fait un exposé d’un marketing revisité à l’aulne des nouveaux défis/enjeux de demain ( C’était très bien car très différent des classiques sur le sujet…) puis a coordonné toutes les interventions : Marie-Louise AT, Conseillère municipale à la Ville d’Albi, déléguée aux relations internationales ; Jamila BAYA, Responsable du Développement Économique, EPAMSA ; Hervé BOLARD, Directeur du Développement Économique, CA de Cergy-Pontoise ; Evelyne LEHALLE, Consultante et rédactrice du site Internet Nouveau Tourisme Culturel ; Gérard LOMBARDI, Consultant en web marketing et marketing territorial, Agence Régionale de Développement des Territoires d’Auvergne ; Estelle SIMON, Directrice du marketing territorial, Saint-Etienne Métropole
1) LE PUBLIC CONCERNÉ : des Maires, Adjoints aux maires, Elus, Fonctionnaires territoriaux, Directeurs des Communautés d’Agglomération, Directeurs généraux de service de Communautés de communes, Directeurs et Responsables communication dans les collectivités, Adjoints à la culture,Agences de tourisme,Associations locales, agences de communication en lien avec les collectivités territoriales.
2) LES TROIS OBJECTIFS DE CETTE FORMATION sont : 1- Bénéficier de bonnes pratiques et de techniques de marketing territorial illustrées par des témoignages variés. 2- Identifier les facteurs clés de succès et les dernières tendances. 3- Tester la mise en pratique lors d’ateliers et de moments d’échanges
Voir le programme sur le site Internet  dédié : http:www.lesechos-formation.fr.

SIMESITEM_2015_homeIII LE SimeSitem 2015  DU 3 AU 5 FEVRIER 2015
Ce Salon international des musées et des lieux de culture / Equipement et valorisation aura lieu au Carrousel du Louvre et voici le programme de toutes les conférences, c’est  ici! Et cela se passera au Carrousel du Louvre .
« Ce programme fait intervenir des dizaines de professionnels de haute volée, dit l’introduction. Leur rassemblement est unique, il trace les lignes du développement futur des musées et des lieux de culture. Il est une de nos fiertés. Qu’ils soient ici remerciés ».
1/ Conférences thématiques : Musée et tourisme culturel ; Big Data expliqué aux musées
4 février 2015 (10h-11h30), en partenariat avec l’ADETEM ; Un exemple inédit de diffusion culturelle/ Etude de cas ; Qu’apporte la scénographie?
2/ Conférences chantiers :  Le Musée de l’Homme ; Le Musée Royal d’Afrique Centrale ; le futur quartier des musées, Liget Budapest ; les chantiers de la BNF Richelieu
unnamed3/ Ateliers et Etude de cas :  Editag / Internet des objets / Les vitrines connectées; Otipass / Museums-PASS-Musées; Museumexperts : A propos des appels d’offre; Sherp’acces: Quatre mois après la mise en application des AD’AP Constat/Avancement; Novius : Digitalisez et hackez votre musée : du site web au muséomixage ;Groupe IET / L’Aventure Michelin / Objectifs / Fonctionnement / Exploitation; Eco-Compteur / Gestion de la fréquentation / Expositions temporaires et monuments classés ;Sycomore : L’expérience de visite : une approche globale;Goppion / La maille, un organisme vivant dans l’écosystème;Naoned / Quels outils pour une gestion efficace de la documentation en musées;Culture 3D Cloud / La numérisation 3D du patrimoine accessible grâce au cloud computing;(Digitage / Des abysses aux galeries, la numérisation 3D pour la Grande Galerie de l’Evolution;Mazedia / Le continuum de visite : avant, pendant, après la visite grâce aux outils numériques;Secutix / Créer un réseau culturel à l’échelle du territoire;Le Toucher Minuscule / La Passerelle, espace de découverte qui articule expériences, enquêtes et plate-forme collaborative pour retracer le parcours des objets à travers trois métiers de l’archéologie;Culture Time / Réussir votre campagne de mécénat participatif : les clés du succès;Smartapps / Musée Picasso : retour d’expérience sur le dispositif complet de médiation numérique.

4) LES EXPOSANTS Consultez la liste des exposants à la date du 04/12/2014
CONTACT MUSEUM EXPERTS : Tél. : +33 1 42 68 15 68 Fax. : +33 1 43 12 91 63 Email : contact@museumexperts.com . Sites Web : www.simesitem.fr et http://www.museumexperts.com/
Et, si vous n’êtes pas convaincu, voici la vidéo du dernier Salon en 2014!

________________________

P1090657

KEN LE TOURISTE PARFAIT était tout content, une fois de plus ! Barbie, son ex, lui avait longuement fait répéter ses mots-clefs pour un entretien avec la ministre de la Culture de la France, où il devait, lui aussi, tenter de faire oublier l’absence de Barack pendant les tragiques événements derniers. A vrai dire il avait raté son entretien, tout pourri après sa gaffe majeure : laisser son portable ouvert, façon « anti-sèche », mais…que la ministre l’avait lu par dessus son épaule. L’horreur ! « Vivre ensemble », « République » « Exception », « Education culturelle et artistique », « Subventions », « Excellence », il ne devait répondre qu’avec ces mots-là, lui avait soufflé son coach français, et surtout bien se garder de prononcer le mot « Tourisme » ,sous peine d’un nouvel et très grave incident diplomatique. Mais voilà, Fleur, la ministre, le voyant devenir tout rouge, lui avait dit : « Soyez à l’aise, mon Cher Ken. J’ai les mêmes difficultés que vous. Le mot le plus dur je trouve que c’est « Excellence ». Excellence, certes, mais Pour qui? Qui en décide? Avec quels critères?

(2 commentaires)

1 ping

  1. …sans oublier les retombés économiques qui porte le tourisme culturel à son territoire. Sinon quid d’un tourisme culturel immatériel ? Trop souvent nous faisons référence à la matérialité du patrimoine alors que pour les pays non-européens le patrimoine est un héritage de codes, recettes, techniques, récits, … Je croix que le tourisme culturel a un potentiel énorme s’il commence à exploiter la définition de patrimoine mentionnée dans la convention UNESCO. blog.iloveguido.com

  2. Oui! Vous avez raison, Ilario, le patrimoine immatériel est négligé ou pris en otage politique (Ah! Les « Commémorations » chères à nos gouvernants!). Voilà pourquoi j’avais fait un article sur ce sujet dans ce blog : http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2013/11/01/cedric-neau-le-patrimoine-immateriel-est-encore-neglige-par-les-pouvoirs-publics/ . Et puis le patrimoine immatériel reflète bien l' »art de vivre » d’une population, ou plus tôt les arts de vivre.

  1. […]   […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.