Communiquer !

Le tourisme culturel a beaucoup d’atouts, pour communiquer : ses trois principaux acteurs – Tourisme, Culture et Numérique – peuvent croiser leurs inspirations, compétences et budgets, pour tous les visiteurs et pour tous les habitants du monde! Chacun joue son rôle :
À la Culture les « contenus », le propos, les images de ce que l’on veut faire passer aux publics ou les rencontres que l’on souhaite entre touristes et habitants;
Au tourisme le ciblage ou choix de visiteurs potentiels, selon sa stratégie locale (Par exemple, Paris et les grands musées et monuments communiquent à nouveau vers les visiteurs-clientèles lointaines, même s’il faudra encore plusieurs mois pour qu’elles reviennent et pour les fidéliser).
Et le Numérique a la part belle, avec la Conception/Diffusion/animation des communications, avec une très bonne connaissance des médias, des tendances, des data par milliards et au cœur des réseaux sociaux.(Ci dessus: Pierre Auguste Renoir, “Le Moulin de la Galette”, Huile sur toile, 1873- 131cmX175cm – Musée d’Orsay).

LE MOMENT EST VENU de s’adresser à nouveau aux visiteurs, qui évidemment ont changé avec des années de confinement ou une offre plus « limitée » cet été (Une grande exposition régionale ou parisienne demande des années de préparation…ce qui ne fut pas possible). Ces visiteurs ont quelques nouveaux freins qu’il vous faut connaître pour bien communiquer! En voici quatre : deux classiques (Tourisme durable et anti-touristes) et deux plus récents (faibles budgets et exclusivité pour un tourisme de proximité).

D’une réflexion assez générale dans le monde ont abouti à des oppositions à l’ancien tourisme (avant le Covid)  avec quelques mutations importantes, mais aussi à de nouvelles propositions d’un tourisme plus éthique, plus respectueux de la nature et qui permettrait aux humains, habitants et touristes,  de communiquer . Le contexte a donc changé avec ces quelques mutations :

1- TOURISME DURABLE Avec l’exigence de durabilité et de verdissement, « Décarboner la Culture » est donc devenu un acte militant, où les grandes expositions et leur coût carbone en transport (avions de visiteurs et d’œuvres venues de loin…) n’ont plus leur place..
2-LES ÉTERNELS « ANTI-TOURISTES » font aussi grand bruit contre le surtourisme, qui plait, même si l’excès de visiteurs ne touche une très, très petite minorité de sites d’un ou villes d’un pays Et le surtourisme peut être régulé si les politiques et stratégies en décident.

3- MOINS DE MOYENS FINANCIERS…De toute façon les budgets culturels ont diminué, et le coût des assurances ne permet plus, nous l’avions détaillé dans ce blog, de grandes expositions dans chaque région. Les très grandes expositions sont donc très peu nombreuses cet été, mais le nombre d’expositions, de monuments ouverts au public ou de culture immatérielle, eux, n’ont pas diminué : les ateliers, la culture créative, stages d’artisanat pour apprendre ou les récits pour comprendre un site sont toujours aussi experts, partout en Europe.

4-LE TOURISME DE PROXIMITÉ est devenu tendance, avec l’objectif de faire disparaître toute forme de tourisme qui pollue l’environnement et les sociétés : par exemple le tourisme de masse. Cela qui est possible même si le tourisme vert, durable et décarboné est encore peu répandu.

Conclusion :Le tourisme culturel deviendra-t-il peu à peu « intime » ? Une activité pour découvrir des relations humaines rares à partager entre communautés locales?
Sans doute, et cela est souhaitable.
Mais espérons que chaque citoyen du monde aura encore le droit de visiter le Louvre ou le British Museum, le Parthénon ou Brasilia car le dialogue entre des cultures du monde, s’il est bien organisé, est passionnant – découvrir l’autre et ses modes de vie, son passé – et pacifique.
Malgré ses défauts ou excès, défendons le tourisme « pour tous » qui, s’il est bien conduit, est un « secteur permet aux habitants de vivre dans leur pays, de gagner non seulement un salaire, mais aussi la dignité et l’égalité. Les emplois dans le tourisme donnent également aux gens la possibilité de s’émanciper et d’être partie prenante de leur propre société, souvent pour la première fois.” (Zurab Pololikashvili est Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme.
VOICI DEUX COURTES VIDÉOS !
Soyons positifs ! J’aimerais, cette semaine, partager ces deux vidéos qui communiquent la Culture et l’art de vivre avec vous, car elles m’ont bien fait plaisir :

1- MUSÉE D’ORSAY et de l’ORANGERIE (Paris) : moins d’une minute pour vous donner envie d’aller au Musée d’Orsay, sans vous montrer un seul tableau ? Oui, on vous présente les autres activités : concerts, chant, promenades, danses, performances, spectacles…Teaser : “En scène” , saison auditorium 2022-2023 – 19 juillet 2022

Le lien au cas où…https://youtu.be/xovU0yhY8Y0 30secondes

2- CHAMPAGNE ! Libérons les bulles ! Ensuite, les Champagnes Nicolas Feuillatte, sponsors de Garorock et de nombreux festivals, ont imaginé une saynète qui, je l’espère, vous fera sourire : « Nous avons installé un banc spécial dans un jardin public, et regardez ce qui est arrivé ! »

— Le lien au cas où : https://www.youtube.com/watch?v=sAIQMVBhI3c

Durée de la vidéo Unleash the Bubbles! (Libérons les bulles !): 2 :10 minutes
17, Décembre 2021 :”Nous avons placé un banc  spécial dans un jardin public et voilà ce qui est arrivé!”

POUR EN SAVOIR PLUS sur LES CHAMPAGNES ET LES FESTIVALS / Les Champagnes Nicolas Feuillate sont une Union de 5000 vignerons N°1 en France, n°3 dans le monde. Ils sponsorisent de nombreux événements culturels, comme Garorock, à Marmande, cette année pour les 25 ans « Depuis le 30 juin, nous avons installé un Bar à Bulles avec une sélection de cuvées à (re)découvrir et déguster. Rendez-vous sur les bars du festival et dans les zones VIP, pour une expérience Champagne au bord de la Garonne ! Et l’été ne fait que débuter, avec d’autres dates de festivals à vendre
♦Une campagne The Pill
– La vidéo a été créée pour la campagne réalisée pour les Champagnes par The Pill, entreprise créative de Créapills que vous devez connaître avec ses courtes photos ou vidéos pleines d’humour. Lancé en 2015, Creapills rassemble aujourd’hui 5 millions d’internautes sur les réseaux et partage chaque jour les meilleures idées
♦The Pill est son agence, et « accompagne les sociétés soucieuses de se différencier et répond à l’ensemble des besoins marketing et de communication qu’une marque peut rencontrer »Créativité, ciblage et médiatisation, The Pill sait tout faire !
– ♦Merci à François Lesage d’avoir posté la vidéo sur LinkedIn ! François Lesage est DG & DC chez Creapills :  « Installez-vous confortablement sur un banc et laissez-vous surprendre. Voici le piège créatif que nous avons tendu à des inconnus pour la dernière campagne Champagne Nicolas Feuillatte. »
PHOTO DU BANDEAU :
Auguste Renoir, Bal du moulin de la Galette, 1876, huile sur toile , 131 × 175 cm, Musée d’Orsay. http://allart.biz/photos/image/Pierre_Auguste_Renoir_2_Bal_du_moulin_de_la_Galette_Smaller_version.html – This is a faithful photographic reproduction of a two-dimensional, public domain work of art. The work of art itself is in the public domain for the following reason: This work is in the public domain in its country of origin and other countries and areas where the copyright term is the author’s life plus 100 years or fewe

—————————–

KEN LE TOURISTE PARFAIT avait une soif d’enfer ! Il faisait très chaud en Europe et Barbie l’emmenait à tous les festivals, à toutes les fêtes, insatiable quand il y avait du monde et de la musique. Elle avait pris des places pour Garorock, et il avait dégusté du Champagne…Une fois encore, il e dit qu’il avait épousé la femme la plus intelligente du monde, Barbie Chérie !

#publicité #créativité #ads #communication #champagne #marketing #garorock, # musée, #Orsay,#surtourisme, #creapill, #tourismedeproximité, #décarbonerlaculture, #travaillerensemble

 

Fabuleux Arts Numériques!


Je vous présente aujourd’hui « Machine Hallucinations. Rêves de nature », une œuvre spectaculaire de Refik Anadol, exposée à Metz, au Centre Pompidou ! Il s’agit d’une exposition « pas comme les autres» , qui croise les trois grands thèmes du tourisme culturel que j’aime:
Pour les valeurs sociales : prendre soin des visiteurs, et tout faire pour mieux les accueillir!
Tenir compte de la diversité des publics, et en particulier des personnes souffrant d’un handicap, comme les personnes sourdes et malentendantes. Car améliorer la visite pour ces personnes, c’est l’améliorer pour tout le monde !
Présenter l’actualité des artistes d’aujourd’hui, en ne se limitant pas aux œuvres du passé !
Penser « Arts numériques », et ne pas limiter le numérique à un « moyen » ou un “outil”. Aujourd’hui, nous découvrirons la conception d’une œuvre numérique, avec ces fameuses NFT qui les identifient depuis peu,  et la blockchain.(En haut, le bandeau du site Futura-Sciences et les NFT! Cf, ci-dessous, dans le Pour en savoir plus, en II) )

I- L’EXPOSITION, EN VIDÉO, avec l’artiste Refik Anadol –
RÉSUME de la visite de l’œuvre, «Machine Hallucinations. Rêves de nature » : Les visiteurs peuvent expérimenter les gilets vibrants, une nouvelle technologie permettant aux personnes sourdes et malentendantes de ressentir les ondes émises par la musique.
♦ L’exposition est une spectaculaire sculpture/peinture numérique et elle prend la forme d’un happening, d’une performance, avec une double découverte : une exposition dont l’oeuvre ,  unique, est àla fois artistique, numérique et musicale, avec le DJ set électro-rock mené par Brother & Brother. L’exposition a été conduite en collaboration avec l’ Institut National de Jeunes Sourds de Metz. Et une œuvre NFT, (Non fungible Token : définition de NFT à voir dans mon « pour en savoir plus !)
Dates de l’exposition : Du 11 juin au 29 août 2022, dans la grande nef du Centre Pompidou à Metz; faites vite, mes amis!

II L’ ŒUVRE ET SON ARTISTE Voici une vidéo, où l’on voit bien l’œuvre et l’artiste qui nous explique pourquoi et comment il l’a réalisée ! Durée de la vidéo : 4 :22 secondes

L’œuvre et l’artiste : résumé du texte du Centre Pompidou Metz (Extraits) : «  Refik Anadol est né en 1985 en Turquie et travaille à Los Angeles. Il fait de la data son matériau de prédilection, et de l’intelligence artificielle sa principale collaboratrice. Dans sa pratique artistique, il s’entoure d’une équipe pluridisciplinaire et de chercheurs (11 à 50 personnes) pour créer des installations protéiformes – sculptures 3D, fresques de données mouvantes et abstraites, performances audiovisuelles.
Cette œuvre a utilisé plus de deux cents millions d’images liées à la nature disponibles publiquement, qui sont affichées sur une toile numérique de 10m x 10m, soit 100m2 d’image en mouvement permanent.

L’artiste mène des recherches à long terme sur les relations entre l’architecture, les données environnementales, le l’esthétique de la probabilité et les es expériences de Google et de la NASA sur l’intelligence artificielle (programmes Quantum Artificial Intelligence Lab et AI Quantum Supremacy) .
L’ensemble des données est traité par un logiciel personnalisé mis au point par le Refik Anadol Studio en collaboration avec l’équipe de recherche quantique de Google AI. Ainsi, l’intelligence artificielle produit de nouvelles  apparences pour les d’images de la nature, grâce à  un ordinateur parmi les plus sophistiqués au monde, capable d’effectuer ses calculs en utilisant directement les lois de la physique quantique, générant de fait un bruit quantique.
La proposition de Refik Anadol pour le Centre Pompidou-Metz   en 3D est donc accompagnée d’une expérience sonore  basée sur ces données, générées par des bruits quantiques.                                                           Grâce à cette expérience multi-sensorielle, le public est encouragé à imaginer le potentiel de cette nouvelle technologie issue d’une collaboration entre l’homme, la nature et la machine, et les immenses possibilités qu’elle offre pour l’avenir de l’art, les études environnementales, le  design et l’architecture.(Ce texte : Extrait de la présentation du Centre Georges Pompidou de Metz)

CONCLUSION
Cette œuvre me fait penser au « Regard du Sourd », mise en scène en 1971 par le grand Bob Wilson, et qui fut une expérience de théâtre conçue avec des personnes handicapées. J’ai ressenti la même émotion de d’une découverte totale : une nouvelle esthétique et l’association  des personnes souffrant de handicap dans un projet artistique inclusif, y compris avec les publics. Je me souviens aussi des critiques habituelles, en 1970 : « Pfft ! Ca va intéresser 10 personnes ! ». Que le Centre Pompidou de Metz fasse cette expo-événement démontre aussi qu’une nouvelle génération de jeunes professionnels qui dirigent les musées vont oser bien travailler pour tous les publics, et pas seulement un public souvent un peu trop « conservateur », qui préfère revoir ce qu’il aime et l’approfondir , plutôt que découvrir l’inconnu !

POUR EN SAVOIR PLUS
I- L’EXPOSITION DE L’ ÉTÉ  à Metz ! Commissariat de l’exposition : Chiara Parisi, directrice du Centre Pompidou-Metz – Public : Tout âge- Billetterie , sur le lien du musée (centrepompidou-metz.fr.).

I- L’ART NUMÉRIQUE a commencé dans les années 60 et pas seulement avec Internet, qui fut, il est vrai, son grand moment pour la diffusion. C’est une IMMENSE ensemble varié de pratiques, de modes et stratégies ou outils de création numériques au sens de « langages de programmation et des dispositifs numériques, ordinateur, interface ou réseau, etc…  (Voir Wikipedia  et surtout tous les ouvrages sur les arts numériques, ici) . Si chaque jour des millions d’œuvres voient le jour : (« réalité virtuelle », « réalité augmentée », « l’art interactif », “intelligence artificielle”…) les questions de sa conservation se posent.

II – LES NFT ! L’exposition de Metz sera aussi la première fois qu’une œuvre « NFT » est exposée dans un musée en France !                                                                                                                                                                                                          Les NFT, c’est quoi ? : BEEPLE, UNE ŒUVRE NUMÉRIQUE Á 69 MILLIONS DE DOLLARS !
NFT signifie en anglais non-fungible token, soit jeton non fongible, c’est-à-dire unique, qui n’est pas interchangeable car c’est un un fichier numérique auquel un certificat d’authenticité numérique a été attaché. Le NFT est un jeton cryptographique stocké sur une blockchain.
♦L’œuvre “Everydays – The First 5000 Days”, par l’artiste Mike Winkelmann, plus connu sous le pseudonyme de Beeple, s’est vendue 69,3 millions de dollars en 2021. C’est à ce jour l’œuvre d’art numérique la plus chère de l’histoire. NFT : en voir plus sur FUTURA-Sciences pour les NFT, ICI !
La voici en vidéo 12 mars 2021 – Durée 1 :33 minutes – Lien au cas où : www.youtube.com/watch?v=X40txUxvcv4
VIDÉO DE BEEPLE

III – Le REFIK ANADOL STUDIO,  (Source : son Site web, tel qu’il le présente sur son site Internet). L’ atelier est situé à Los Angeles (Californie, USA) et il crée de l’art public ; il explore le potentiel des intersections des médias, de la science et de la technologie pour communiquer des données tout en invitant le public à visualiser des architectures alternatives d’espace et de perception.
À travers des installations immersives spécifiques, il construit des des sculptures de données, des peintures de données et des performances audiovisuelles. Refik Anadol Studio prend les données invisibles qui nous entourent comme matériau principal et l’esprit informatisé comme collaborateur, pour créer des expériences poétiques uniques ».
– Le studio se concentre sur l’espace, en particulier en ce qui concerne les domaines de l’intelligence artificielle, des neurosciences et de l’architecture. Il cherche à reconsidérer les relations de dialogue entre l’imagination et la ‘physicalité’, le soi et l’environnement, la technologie et l’histoire. En fusionnant ces domaines dans le contexte de l’art public, le studio attire l’attention sur la construction et le souvenir de nos histoires, souvenirs et rêves et, ce faisant, trouve les ressources pour encapsuler notre interconnexion. »
#datasculpture, #machinelearning et #artificialintelligence AI, Machine Learning, Data Science, Design, Installation et Digital Sculpture”

_______

KEN LE TOURISTE PARFAIT  déjeunait aujourd’hui chez lui, à Los Angeles, avec son ami artiste qui passait son temps à aguicher” sa Belle, Barbie Chérie, avec ses images de toutes les couleurs! Ken était donc un peu jaloux, mais quand il proposa à Barbie d’aller à Metz, une ville Française, pour voir l’œuvre de son ami qui était exposé dans un musée, elle lui dit qu’il était vraiment  son Ken Chéri, le seul à connaître ses désirs….

Orient-Express ou Trains de nuit?

  • Pourquoi les trains de nuit redeviennent-ils  à la mode ?

D’abord parce qu’ils font partie de notre histoire, celle des chemins de fer ou paquebots qui ont fait rêver plusieurs générations!  Un voyage dans l’Orient Express ou à bord du paquebot “Normandie” ont bouleversé l’idée du  voyage à la fin du XIXéme siècle : ils devenaient eux-mêmes  une destination car  ils promettaient une expérience inédite et, en général, inoubliable! (Photo: l’Orient Express en 1883- Gravure-Auteur Inconnu. 

Alors, quand j’ai lu cette semaine que l’Orient-Express allait redémarrer, grâce au Groupe Hôtelier ACCOR, je me suis demandée ce qui avait déclenché ce « revival » des trains de nuit?  

L’une raison majeure est que les trains font envie : ils sont près de 20 fois plus  écologiques (emprunte carbonne) que les avions ou les voitures,  promettant un voyage durable et éthiquement responsable. On peut aussi constater qu’un vol d’une heure nous en coûte quatre, de porte-à-porte. 

I- LES TRAINS DE NUIT  proposent donc une aventure et sont souvent moins chers que les avions : les trains de nuit reliant des villes et régions ( Paris-Tarbes-Lourdes-Hendaye, Paris-Nice et Paris-Vienne…)  ont de nouvelles lignes et souvent  des  tarifs acceptables ; le plan de relance gouvernemental a aussi prévu une enveloppe pour remettre sur les rails, d’ici 2030,  une dizaine de trains de nuit. En janvier2021,  quatre sociétés ferroviaires, dont la SNCF, annonçaient le retour des trains de nuit à travers l’Europe avec une première ligne reliant Paris à Vienne via Munich.(Photo: Compagnie des Wagons-lits, Logo.)

Ensuite, ces trains sont souvent le meilleur moyen de transport (Paris à Briançon – et Paris vers  Rodez, Latour-de-Carol et Cerbère), et le temps « gagné » en avion parfois très surévalué : un vol d’une heure demande un déplacement de quatre heures de « porte à porte », alors un changement et hop ! Le temps de trajet de l’avion sera plus long que celui du train, surtout si l’on y dort.

Enfin, une nouvelle alliance entre Compagnies européennes a vu le jour! Les chemins de fer autrichiens ÖBB,  la SNCF, la Deutsche Bahn allemande et les Chemins de fer fédéraux (CFF) suisses ont aussi passé des accords pour développer de nouveaux trains de nuit. C’est donc une vraie tendance, en Europe !

II- L’ORIENT –EXPRESS, train de luxe mythique, devrait redémarrer d’ici 2024, grâce au groupe hôtelier Accor (qui codétient la marque Orient-Express avec la SNCF), entre Paris et Vienne.

La légende de l’Orient-Express est surtout celle d’un  train qui fut, dès sa création en 1884, l’un des plus luxueux du monde. Le groupe Accor veut aujourd’hui relancer le célèbre voyage, au départ de la France,  pour 2024. (Voir ici l’article de Martin Nolibé du 4 juillet dans Géo)

  • Une belle histoire ! Lancé en 1883 par l’ingénieur belge Georges Nagelmackers, le train « de luxe»  devait relier les deux mondes, l’Occident et l’Orient par un trajet de Paris à Istanbul en Turquie. Lors d’un voyage de plusieurs mois aux États-Unis en 1867, Georges Nagelmackers avait découvert  les sleeping-cars (wagons-lits) de l’industriel américain George Pullman.(Source wikipedia)

Créé par la Compagnie internationale des wagons-lits (CIWL) le nouveau train  assura donc la liaison entre Paris et Vienne puis Venise, à partir de 1919, puis Constantinople (puis Istanbul)1, desservant plusieurs capitales de nations européennes- La marque Orient-Express resta cependant la  propriété de la SNCF2,

Le wagon-restaurant no 2904 de l’orient-Express (Compagnie des Wagons Lits) construit en 1913 et le wagon de l’Armistice sont entrés dans l’historie car là  fut signée  l’Armistice du 11 novembre 1918 entre l’Allemagne et les Alliés . La Compagnie des wagons-lits fit don de ce wagon à l’État français en 1921.

  • Dans les années 1920, les plus célèbres décorateurs  ont même créé un style « Orient-Express », avec des fauteuils « cosy » de cuir, des bars en bois d’acajou ou des décors et objets d’artistes comme   René Lalique, le style « Orient-Express ». Mais les deux guerres et les arrêts douaniers des pays communistes  ou sa lenteur face aux nouveaux avions (il roulait  à peine à 55 km/h vers la fin)  mirent fin à ses meilleures années en 1977 avec le  «  Direct-Orient-Express » vers Istanbul et Athènes, qui était quotidien.
⇒L’âge d’or de l’Orient-Express  fut donc  l’entre-deux-guerres (1919-1939) . Après, il a, hélas, décliné peu à peu entre 1945 et 2009.
  • RENAISSANCE DU PROJET ! En juin 2011, la SNCF rachète aux enchères sept anciennes voitures de l’Orient-Express dénommés Taurus, Anatolie, Flèche d’Or, Riviera, Train bleu, Étoile du nord et Côte d’azur, du nom des différents trains de luxe de la Compagnie des wagons-lit et crée la société Orient-Express. Puis elle revoit peu à peu tout l’aménagement intérieur des voitures anciennes,en leur ajoutant du confort et la technologie nécessaire aujourd’hui.
  • LA SNCF DÉCIDE DE RELANCER LE TRAIN DU XXI ème SIÈCLE, exposé en 2014 dans la très belle exposition devant l’Instituit du Monde arable à Paris.  !

L’exposition, magnifique et passionnante, que j’ai vue plusieurs fois, est un succès avec plus de 250 000 visiteurs43.

« Le 4 octobre 2017, 134 ans jour pour jour après le lancement de l’Orient-Express, le groupe AccorHotels prend une participation de 50 % dans la société Orient-Express au côté de la SNCF pour  une nouvelle collection d’hôtels prestigieux sous l’enseigne Orient-Express.”

 

  • III- UN NOUVEAU TRAIN DE NUIT, le Midnight Trains, m’a tellement étonnée que je vous le présente rapidement :cette nouvelle compagnie  va lancer des “hôtels sur rail” à partir de 2023/2024  entre Paris et des métropoles européennes, alliant confort et durabilité (Porto, Edimbourg, Rome, Madrid, Berlin, Copenhague ou Venise, Thello (Trenitalia), ayant été supprimé.…) Midnight Trains est dirigée par Adrien Aumont, cofondateur de la plateforme de financement participatif KissKissBankBank et  Romain Payet, ancien secrétaire général de la plateforme de financement participative.

J’aime bien leur réflexion sur leur site Internet : « Nous pensons que le voyage compte autant que la destination, que le séjour commence dès l’embarquement, que chaque instant est précieux. Alors, pour relier en leurs coeurs les grandes villes européennes, nous nous sommes lancé un défi : créer un hôtel sur rails, et ainsi, réenchanter le train de nuit.”  (À Voir ici! et sur Géo,  www.geo.fr/voyage/midnight-trains-des-trains-de-nuit-facon-hotel-sur-rails-205156).

CONCLUSION :  Les trains de nuit sont réellement des destinations à eux seuls et  offrir un voyage dans l’Orient-Express jusqu’à Istanbul sera de nouveau possible les prochaines années

Le nouvel Orient-Express, mais aussi des trains rénovés et une nouvelle compagnie de trains de nuit, , Midnight Trains , vont permettre à de nouveaux voyageurs, plus écolos et moins pressés,  de profiter de ces voyages , en espérant qu’un effort sera fait pour que toutes les classes sociales puissent en profiter.  

Le directeur de Voyages SNCF Alain Krakovitch constatait que les trains de nuit « étaient vides il y a cinq ans”.Mais le train a tenu bon !  Malgré la pandémie, la concurrence du TGV, celle du Low-cost aérien ; les grèves, les retards, le manque de confort, les trains de nuit repartent. Le programme de rénovation des voitures (1970-80) est lancé (environ 1,5 milliard d’euros pour acheter les voitures (neuves) et locomotives nécessaires).Espérons que ces promesses soient concrétisées au plus vite, pour en profiter ! Nous vous tiendront au courant !

POUR EN SAVOIR PLUS

  • Pourquoi le train de nuit revient à la mode ? Sur le magazine Géo que je remercie au passage pour ses excellents articles, dont celui de MARTIN NOLIBÉ Publié le 04/07/2022 à 12h45 – Mis à jour le 04/07/2022, ICI
  • La belle exposition et le catalogue : « Il était une fois l’Orient Express, 2014, à l’Institut du Monde Arabe- ) Exposition organisée par l’IMA avec le concours de SNCF du 4 avril 2014 – 31 Août 2014 (Lien)
  • ACCOR relance l’Orient Express : «  Le légendaire train de l’Orient-Express va être relancé entre Paris et Vienne » à voir ICI!
  • L’Orient –Express italien, la Dolce Vita, ICI
  • Géo  et la relance de l’Orient-Express, ICI

♥Autres trains touristiques en France : n’oublions pas non plus les dizaines de jolis petits trains touristiques de nos régions ! Ils auraient souvent besoin d’un petit rajeunissement, mais je suis certaine qu’ils l’ont prévu ! A voir ICI!  , un petit article qui en rpésente une dizaine! (Le train à vapeur des Cévennes ; le chemin de fer de la Baie de Somme ;le Train Vapeur du Limousin-Périgord ; le train de l’Ardèche .) Photo : bar : Intérieur d’une voiture-bar de l’Orient-express, exposée à Paris, à l’Institut du monde arabe, en 2014

  • NOS PHOTOS : Intérieur d’une voiture bar. Expo IMA 2014, 4 April 2014- Photo de Julieta 39- CC BY-SA 4.0 l’exposition Il était une fois l’Orient-Express
  • Photo de la locomotive – Auteur : Hadonos — CC BY-SA 4.0 File:Orient-Express (Paris 2014) 02.jpg Création : 18 avril 2014
  • Gravure de l’Orient-Express en 1883- auteur inconnu-18 mars 2012 sur Wikipedia

Logo de la Compagnie Photo de 18 February 2014- Auteur : Tamorlan This file is licensed under the Creative Commons


KEN LE TOURISTE PARFAIT  avait très envie de vacances en train, lui aussi, mais avec un vélo ou une trottinette à l’arrivée! Barbie arriva toute ravie: “Je t’ai retrouvé tes vieux patins à roulettes! Pas trop Vintage? “. Sa femme était merveilleuse, pensa Ken, une fois de plus, mais à part son côté “fille”, que comprenait-elle au monde?   

 

 

Image de Gare et Connexions! Ken in love!