Les journées du patrimoine, préparons-nous ! 

I- PATRIMOINE POUR TOUS! La 38ème édition des Journées européennes du patrimoine se déroulera du 18 au 19 septembre 2021, dans 50 Etats,  avec pour thème le “patrimoine pour tous ». Les enfants auront une journée spéciale, le 17, pour Levez les Yeux !, pour  jouer et mieux comprendre le patrimoine local. L’Union européenne a choisi un thème commun à l’Europe avec le Rail, son histoire, ses gares ou ses trains. Programme spécial,  avec 100 sites ferroviaires à découvrir cette année pendant les JEP. Vous pourrez aussi consulter les archives de la SNCF et célébrer les 40 ans du TGV à Paris !

  • La fréquentation, même si elle a connu une légère baisse en 2020 dans le contexte de crise sanitaire, avec seulement 13 000 lieux ouverts, accueille chaque année près de 30 millions de visiteurspour quelque 50 000 monuments et sites visités.

Présentation! Franchement, j’ai toujours défendu ces Journées, organisées par les sites et les professionnels ou associations qui conservent et valorisent le patrimoine, ou par les collectivités territoriales. Les Offices du tourisme communiquent les programmes et valorisent les événements. Ces journées  sont toujours très attendues par l’ensemble des associations de sauvegarde et par tous les  professionnels dont le métier est de faire vivre ces monuments: guides-conférenciers ou conservateurs, chercheurs ou architectes, gardiens ou personnels de l’accueil. Toutes les collectivités territoriales ont aussi voix au chapitre : communes et intercos, départements et région, Etat et leurs services qui se mobilisent pour leur réussite.

II- DEMANDEZ LE PROGRAMME !

LE PROGRAMME EST EN LIGNE POUR VOTRE VILLE OU VILLAGE ! Découvrir, se retrouver, partager, s’émerveiller ou d’apprendre :  Le programme des Journées européennes du patrimoine est en ligne, ici, mais la presse locale et les réseaux sociaux font aussi des merveilles pour vous informer à l’échelon hyper-local de l’ouverture ou d’événements dans des  sites insolites ou amusants, de visites pour les enfants et familles !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et un grand merci aux acteurs du  Tourisme, qui assurent la coordination des acteurs publics et privés, et participent à la communication de leurs événements.

III- PATRIMOINE ET SAVOIR FAIRE DES ARTISANS

Le thème de cette année donne envie «Patrimoine pour tous, ensemble, faisons vivre le patrimoine ». Ce sont surtout des milliers de  monuments historiques publics et privés qui seront à la fête, avec des réouvertures ou même des ouvertures au public exceptionnelles puisque certains sites n’ouvrent qu’exceptionnellement. Mais « faire vivre « , c’est Mais notre patrimoine c’est aussi un ensemble de coutumes dans chaque région ou villes des pays européens, et le savoir-faire de tous leurs artisans ! La Rencontre des Savoir-faire qu’organise Arles le dimanche 20 septembre est une promesse de bonheur, avec des démonstrations d’ébénistes, charpentiers, forgerons, menuisiers, peintres, plâtriers, mosaïstes, serruriers,  etc…tous métiers indispensables pour la restauration du patrimoine !Cour de l’Archevêché Arles, Place de la République, 13200 Arles  Le Pôle Culture & Patrimoines (filières créatives, culturelles et patrimoniales régionales) y participera avec plusieurs de ses membres (A-Corros (sous réserve), Aslé Conseil, Ipso Facto, Panovues et Techne.art).Lien Arles 

IV- MES PETITS CONSEILS POUR UNE VISITE-PLAISIR !

Si vous avez l’embarras du choix, allez en priorité voir ce que vous aimez déjà, ou ce que vous avez vraiment envie de découvrir, et surtout ne vous forcez pas à «tout voir» !

Et puis regardez ! Vous n’êtes pas obligés de lire des notices très précises, de connaître les dates où tous les propriétaires sucessifs.  Regarder simplement l’architecture « en général », et attardez-vous sur ce qui vous fait plaisir : un portail, un petit donjon, un joli jardin ou un petit pont.

A l’intérieur, même simplicité, pour une visite heureuse et riche : regarder les lieux – comment sont recouverts les murs, de quoi sont fait les plafonds ? – puis  attardez-vous sur les objets, les parcours, la vue à travers les fenêtres… Ces visites simples vous feront vivre ce que vivaient les différentes générations qui ont habiter votre monument, qu’il soit ancien, moderne ou  contemporain. Patrimoine et création  vont bien ensemble : l’architecture est, par exemple, le « patrimoine de demain », et très souvent les artistes d’aujourd’hui participent à la valorisation ou à faire vivre, le temps d’un week-end,  un lieu historique différemment grâce à leurs œuvres ! De nombreuses villes mais aussi villages organisent des balades où l’on pourra rencontrer des artistes et leurs production, ou prendre un petit café dans un atelier.Ci-dessous, le Beau Programme de Tautavel! 

CONCLUSION : je vous souhaite de belles journées du Patrimoine, mes amis !Même s’il est bien dommage que la fluidité des voyages France/étranger l’étranger n’ait pas repris un cours normal, nous pouvons compter sur les touristes français ou au moins les excursionnistes d’une journée !

La visite culturelle, nous le savons grâce à de nombreuses études, mobilise environ 40 % des motivations des touristes étrangers pour qu’ils se décident à visiter notre pays, une région ou un site particulier.

Si cette attractivité va fonctionner pour découvrir de nouvelles visites pour les français, cette année les étrangers ne seront pas vraiment au rendez-vous, alors n’hésitez pas à leur communiquez toutes vos richesses et savoir-faire préférés sur les réseaux sociaux ! On peut partager tous ces souvenirs, en vidéos, en photos ou en commentaires!

POUR EN SAVOIR PLUS ! 

•UN PEU D’HISTOIRE ! C’est le 3 octobre 1985 à Grenade (Espagne) que sont nées les Journées du patrimoine. Alors que la 2ème conférence du Conseil de l’Europe se déroule en présence de tous les ministres européens du patrimoine architectural ; Jack Lang, alors ministre français de la Culture, a l’idée de proposer que soit étendue à d’autres pays européens la Journée Portes ouvertes dans les monuments historiques, lancée en France l’année précédente.

  • L’idée plaît et rapidement, plusieurs pays européens tels que les Pays-Bas, le Luxembourg, Malte, la Belgique, le Royaume-Uni (Écosse) et la Suède, décident d’organiser des journées similaires.
  • Aujourd’hui, ce sont 50 États qui organisent chaque année leurs Journées européennes du patrimoine. Tous signataires de la Convention culturelle européenne, à la suite d’une action conjointe réussie du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, et réunis, depuis 1999, par le même slogan : « L’Europe, un patrimoine commun ». Dans le contexte de crise que nous traversons, ces Journées sont plus que jamais le signe fort de ce qui nous unit au sein de l’Europe.

Mes sources : le communiqué de Presse de l4édition 2021 et   le site Internet, qui renvoie à des communes, départements ou organismes privés !

Vous voulez un renseignement ?   Contact presse Ministère de la Culture Délégation à l’information et à la communication Tél : 01 40 15 83 31 Mél : service-presse@culture.gouv.fr www.culture.gouv.f

———————————————–


KEN LE TOURISTE PARFAIT   avait décidé d’organiser des Journées du Patrimoine à Los Angeles! Barbie Chérie voulait bien l’aider, mais à une seule condition : que l’on n’y parle pas QUE du Cinéma, des studios et des milliardaires! Mais on doit choisir quelque chose de passionnant! répondit Ken, certain qu’il attirerait beaucoup de touristes avec cette idée des Journées patrimoniales du  Vieux Monde…”D’accord, alors on met ma vie! Car je te signale que j’ai eu une expo au Musée des Arts Déco à Paris, en France*, MOI!”, dit Barbie, déjà une triomphante Poupée du Patrimoine du XXéme siècle!!! (Expo : 10 mars-18 septembre 2016).*

 

 

 

 

Réussir sa rentrée!

 

Bonjour, mes amis ! Me revoilà avec ma petite lampe –torche pour éclairer quelques nouvelles pistes de votre rentrée pour le tourisme culturel! Voici les dix “incontournables ” pour n’avoir rien “manqué” comme informations importantes, insolites ou précieuses pour l’avenir.

♦Bien évidemment mes nouvelles porteront sur le tourisme, qui redémarre mais aura besoin de temps pour revivre pleinement, et sur les tendances et projets culturels, moins affectés pour leur « survie » par la pandémie que le tourisme, qui est beaucoup plus fragile et sensible à toute crise.
♦Au fond, dans notre trio « Tourisme, Culture et Numérique », c’est bien entendu le Numérique qui s’en est le mieux sorti et nous a tous aidés à tenir le coup. Communication, nouveaux recrutements, projets d’avenir : remercions les usages numériques et les réseaux sociaux de leur plasticité ! Heureusement, car même si le tourisme et la Culture furent les deux secteurs d’activités les plus touchés. Grâce au numérique, la vie a pu continuer, avec des projets !
I-QUELQUES NOUVELLES DU TOURISME ? Même s’il faudra attendre quelques semaines pour savoir, grâce à des études sérieuses, ce qui a changé dans nos habitudes, l’absence de touristes étrangers a pénalisé tous les piliers du tourisme : l’Hébergement et la restauration, avec des palaces vides à Paris – et les transports, avec une forte crise de l’aérien, mais aussi les activités, comme le shopping (le tourisme des étrangers est celui qui rapporte le plus aux Galeries Lafayette…) et bien sûr les offres culturelles, qui avaient fondu ou n’étaient que partiellement ouvertes après certaines fermetures durant plus de six mois(Musées ; Monuments et Châteaux…).
1- LES FRANÇAIS SAUVENT LE TOURISME ! Par contre, les premiers avis disent que le tourisme des français n’a pas trop faibli, cet été, car 85 % des français sont restés en France alors qu’ils n’étaient que 79% en 2019, avant la crise sanitaire .Les réservations ont donc beaucoup augmenté pour certains hébergements (Pierre et Vacances) pour la période de juin et septembre. Dans quelques villes ou quelques sites où les touristes étrangers frôlaient souvent les 90% avec en moyenne de 40% de touristes étrangers avant la crise est passée à 10%cet été.
2- VIVE LE PLEIN-AIR ! Les Gîtes ruraux sont les grands gagnants, qui, comme  le camping,  ont accru leur fréquentation habituelle. Un journaliste signalait une croissance de  +10% pour les Gîtes de France (par rapport à 2019), autres lieux ruraux, de plein-air, où ls vacanciers on pu, pensaient-ils,  se ressourcer sans trop craindre la pandémie.
3- FUIR LE TOURISME quand il y a trop de touristes :Campagne, littoral, montagne, et lieux habituellement non-touristiques ont aussi gagné des visiteurs. Le Massif pyrénéen annonce un + 24%pour sa destination qui comprend à peu près tous ces sites. Les Hauts de France et Lille ont aussi attiré des touristes sur une base de calme et de climat agréable. La Normandie aurait gagné 5% de touristes et le Centre-Val-de-Loire 4, 5%)
4- ÊTRE AGILE ! Si la France a fait le plein de vacanciers français, c’est aussi grâce à l’agilité de certains opérateurs qui ont remplacé leurs destinations vers l’étranger par des propositions de voyage et de séjour en France : « Asia Tour » et « Voyageurs du Monde » ont proposé des offres en France , et le groupe Maeva , Pierre et Vacance, affirment aussi avoir gagné beaucoup de réservation pour des français qui souhaitent rester au pays ou des frontaliers de proximité. *(Mes Sources : les atouts insoupçonnés du tourisme dans le Nord – La Tribune du 6 août ; et LinkedIn Actualités, articles de Samuel Chalom).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

II- LA CULTURE a évidemment perdu des millions de visiteurs, les sites étant fermés et de nombreux événements estivaux annulés ou diminués, ce qui ne l’a pas empêché d’innover et de préparer votre rentrée, le dernier trimestre de l’année 2021 et l’année 2922, qui sera riche en expositions et événements !(Photo: les expos de la RMM, Réunion des Musées métropolitains de Rouen Normandie; montage-photo sur Facebook)

II- LES BONNES NOUVELLES DU TOURISME CULTUREL !
TOUS LES GRANDS ÉVÉNEMENTS REPRENNENT VIE, et citons les plus connus :
5 Art Paris , du 9 au 12 septembre, avec un beau programme, portant sur le « retour des artistes vers la figuration » ; lieu de l’évènement: au Grand Palais éphémère près des Champs Elysées, car le Grand palais est en rénovation pour plusieurs années
6-Les Journées du Patrimoine préparent leurs projets pour les 18 et 19 septembre ou sont déjà prêts !
7- Nuit blanche, dont les programmes sont les programmes sont déjà diffusés et la FIAC , Foire Internationale de l’Art Contemporain, (ma photo du haut) du 21 au 24 octobre prochain, à Paris, aussi au Grand-Palais Ephémère.

…ET L’INNOVATION CONTINUE !
Avec, cette semaine, trois bons exemples que j’ai choisi pour vous : une étude , des millions pour les tiers-lieux et le Phare des lucioles, avec des parcours sonores adaptés à ses lieux importants!

8- DES PARCOURS SONORES  dans les villes ou les monuments, chemins, parcs naturels…! La compagnie Le Phare à Lucioles a initié en 2020 un projet de commande à des artistes du sonore pour composer des petites pièces en relation aux commerces du village de Sault. Le principe est simple : un.e artiste passe une journée dans un commerce du village. La rencontre, l’atmosphère du lieu, la vie du commerce ou encore les enregistrements in situ donnent la matière principale permettant à l’artiste de composer, écrire et enregistrer une petite pastille sonore de 2 à 3 minutes. La pastille sonore est ensuite enregistrée sur une plateforme d’écoute et accessible via un QR-code affiché sur chaque façade des commerces participants. Voir la suite ICI. Voir tous les artistes , ICI, choisis pour les différents commerces: un  chai ,des  Antiquités,  des  Cycles,  Aux saveurs du Ventoux (Boulangerie, Pâtisserie), un marchand de  Matériaux, etc…(Photo : Couverture de l’Oeil, magazine qui présente les expositions et événements artistiques importants en France et à l’étranger- Graphisme : Thomas Dozière- Studio @artclair.com -6,90€).
L’expérience de ce petit village devenu “sonore” est à  rapprocher du travail de , l’artiste sonore Loïc Guénin qui propose de redécouvrir les sons qui remplissent notre quotidien et forment les paysages de notre environnement qu’il soit urbain, industriel ou naturel. A Chaumont, il a inventé une « grammaire musicale qui donnera lieu à la création d’une œuvre matérialisée sous forme de partition graphique -pour un parcours sonore inédit à travers la ville »- qui sera interprétée par un ensemble de musiciens le 11 septembre prochain !
Depuis 2015, Loïc Guénin a créé plusieurs parcours  pour des villes comme Marseille, Gonesse, Metz, Montreuil ou pour des lieux patrimoniaux comme l’Abbaye de Noirlac, les jardins de l’abbaye de Royaumont et le Château de Ranrouët. Tout savoir sur ce lien .

9- L’étude pour ENGAGER VOS VISITEURS ! Cette nouvelle étude américaine est réalisée par l’Association des muses américains, très productifs pour le relations entre sites culturels et visiteurs.
On y apprend donc comment engager davantage de visiteurs dans les espaces publics des musées, et tout particulièrement dans les espaces non-muséographiques : l’accueil et les abords , dehors. Lieux de rencontres, de pédagogie ou qui peuvent accueillir d’autres artistes, ces abords et espaces publics sont souvent négligés.
Avec de nombreux exemples, on verra comment ils peuvent devenir des espaces de convivialité ou d’activité artistique ou associative. Voici le lien de l’étude!
Lire aussi la très  bonne analyse d’Aube Lebel , notre grande spécialiste de la médiation culturelle, sur cette étude ! (Ici, sur LinkedIn  )

 10 – POLITIQUE CULTURELLLE EN FRANCE  / LE CHOIX DES TIERS-LIEUX : sans doute pour ne  pas choisir entre les grands domaines culturels (Patrimoine, Arts et spectacle Vivant, Cinéma et audiovisuel, arts numériques, Coutumes et traditions…) et leurs objectifs (Création, conservation, transmission et médiation…), notre Gouvernement à choisi en toute priorité d’apporter 130 millions aux  « tiers lieux », qui font un peu de tout cela en “même temps” et  dans un seul lieu. Avec cette somme importante,  Jean Castex, notre premier ministre, a précisé que Le Gouvernement veut « consolider l’écosystème » des tiers –lieux, qui mixent les activités culturelles, artistiques mais aussi le coworking (travail), des campus connectés ou des Laboratoires d’idées.

♦Leur rôle social est aussi souvent présent, grâce à la présence de crèches ou de Formation pour les adultes. Bref , de nombreuses et diverses activités, commerciales ou non, y cohabitent.
♦Le projet du Gouvernement est que ces lieux puissent “jouer un rôle-clef dans la transition sociale, écologique et économique » (Voir notre billet, sur les Tiers lieux et le Tourisme,  ici !). « On comptera ainsi 3.500 tiers-lieux en 2022 sur l’ensemble du territoire, contre 2.500 aujourd’hui et à peine 1.800 en 2018 », selon l’association France Tiers-Lieux, qui publie son rapport 2021 sur son site, et le lien du Rapport  est ICI !

Les grandes lignes du futur des Tiers-Lieux, qui semblent être les nouvelles « maisons de la culture » créées par Malraux en 1959, sont les suivantes, inscrites  dans le Rapport :
– Renforcer le maillage national et territorial du réseau de tiers-lieux : l’État finance en amorçage la structuration des réseaux régionaux de tiers-lieux, ainsi que France Tiers-Lieux pour l’animation nationale.
Développer 100 Manufactures de Proximité dans les territoires : tiers-lieux de production, elles offrent un espace de travail et un parc machine partagés pour permettre aux artisans, TPE, PME et entrepreneurs du faire de développer leur activité économique tout en mutualisant moyens et compétences
Développer la formation professionnelle dans les tiers-lieux : 50 millions sont dédiés à l’accueil et à l’encadrement des stagiaires et apprenants, à développer une offre de formation à distance et à participer à la création et diffusion de méthodes d’apprentissage innovantes
Accueillir 3000 missions de Services Civiques dans les tiers-lieux : pour que les jeunes de participent aux activités d’intérêt général des tiers-lieux comme la médiation numérique, l’animation de repair’cafés, de jardins partagés ou d’atelier de sensibilisation à l’alimentation durable
– Mettre à disposition  à disposition l’un des 4000 Conseillers numériques de France Service dans chacun des tiers-lieux pour organiser des ateliers et accompagner les Français au quotidien pour leurs usages numériques.
Rapport 2021 de France Tiers-Lieux.(Photo : Un dossier spécial de l’Express  sur la Tech et ses “héros”: à quoi pensent-ils, pour l’avenir? (5,90€) ).

POUR EN SAVOIR PLUS : relire ou lire mes deux précédents billets sur les tiers -lieux, sur ce petit blog : ♥https://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2021/05/27/tiers-lieux-et-tourisme-un-seminaire-eblouissant/

♥https://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2021/01/21/tiers-lieux-et-tourisme/

Légende détaillée de la photo juste au dessus de “II-La culture”   : RMM Rouen La Réunion des Musées métropolitains de Rouen Normandie qui rassemble 11 musées et est dirigée par Sylvain AMIC, communiquait hier avec ce beau montage de photos. Plusieurs expositions sont accessibles dans vos musées pour la rentrée, laquelle vous tente ?
– Salammbô, Fureur ! Passion ! Éléphants !
– Cirque en miniature
– Dans l’intimité de Gustave Flaubert
– Histoires de Loup. Portrait, mythes et symboles.
– De l’archéologie du bâti à l’ostéo-archéologie
– La Ronde
Plus d’informations sur ces expos à voir sur : https://bit.ly/Musees_RMM

———————————–

KEN LE TOURISTE PARFAIT

Ken travaillait dans un Tiers-Lieu, tout occupé par ses affaires, essentiellement des destinations touristiques à repérer, tester puis vendre! Le matériel informatique était parfait, tout neuf et dernier cri !Barbie l’avait rejoint et voulait savoir pourquoi les françaises étaient si chic ? « Aucun Tiers-lieu ne s’occupe de ça », lui avait dit la jeune femme de l’accueil. Mais, vous la connaissez, elle avait les clefs du succès : ses photos de toutes les jeunes femmes qu’elle rencontrerait pendant son séjour, dans la rue ou ailleurs, et hop ! Sur Insta ou Youtube !

 

Hacker un village!

LA CAMPAGNE, ÇA NOUS GAGNE !pourrait-on dire quand on lit la dernière étude sur notre amour pour elle  (IFOP, Familles Rurales) qui confirme que, «effet Covid » ou pas, 92% des français aiment la campagne. Chaque année, 12 000 habitants par an quittaient Paris, mais depuis la COVID, plus de 500 000 d’entre eux se sont enfuis.
L’exemple que je vous présente aujourd’hui est réellement passionnant, pour un « nouveau tourisme culturel » qui serait plus durable, où chaque habitant s’impliquerait et les actions collectives seraient toutes encouragées. A défaut d’Hôtels,  Couëtron-au-Perche, petite commune du Loir-et-Cher d’un millier d’habitants, disposait de maisons vides et les habitants ont décidé de hacker ce village , en attirant d’un seul coup 100 à 200 personnes et en mettant tout en œuvre pour les accueillir!
– Il ne s’agissait pas du tout de revenir à l’époque des cavernes – néoruraux, retour à la terre- mais de d’accueillir de nouveaux habitants. Hacker un village est une solution pour revitaliser de façon durable un village en le repeuplant.
C’est le type-même d’exemple qui, selon moi, devrait inspirer tous ces « faux villages » envahis de touristes, de Saint-Paul-de-Vence au Mont-Saint-Michel, et dont les habitants ont fui. Et avec eux leur culture, leur façon de vivre, leurs loisirs, leur art de vivre ! Mais Couëtron-au-Perche c’est aussi un bon exemple pour de charmants et authentiques petits villages qui, aujourd’hui, meurent doucement, faute de nouveaux habitants. En soignants les jeunes, en particulier, on évite qu’ils ne partent à la ville !

I- HACKER UN VILLAGE, EN RÉSUMÉ ! Dans ce village, le pari était le suivant : faire venir en une seule fois – ou presqu … une centaine d’habitants!
– Ecoutons son inspirateur, qui, il y a trois ans, commença cette aventure qui voulait accueillir de nouveaux habitants dans un village où « il y a des jeunes, il y a du partage, il y a de la culture, il y a le bonheur de se réveiller dans la nature, il y a le mode de vie qui soudainement vous allège du fardeau de la surconsommation, il y a les soirées d’été avec les circassiens… Mille et une choses qui m’ont donné l’impression de revenir à l’essentiel, et ça, j’ai adoré. L’expérience a commencé en 2017, et voici comment , avec cette vidéo où Arnaud Poissonnier, entrepreneur parisien, nous explique pourquoi il s’est s’installé dans le Perche (Loir-et-Cher) à 150 km au sud-ouest de Paris et comment l’idée lui est venue. Nous sommes loin du « bobo parisien », mais plus proche de l’entrepreneur social. Jacques Granger, le maire de Couëtron-au-Perche, a écouté d’Arnaud Poissonnier, qui lui avait fait remarqué que les maisons étaient vides alors que le village avait tous les commerces, de magnifiques paysages vallonnés, de multiples associations, une offre culturelle avec l’Echalier et des lieux touristiques comme la commanderie d’Arville. Partant de ce constat il nous fallait nous retrousser les manches» dit le maire.
Couëtron-au-Perche est riche de sa culture et de ses artistes. Alors, peintres, auteurs, acteurs, chanteurs, sculpteurs, compositeurs… viendriez-vous rejoindre notre communauté pour enrichir notre terreau culturel ? Viendrez-vous mettre vos enfants dans notre future école du cirque ? Oserez-vous créer et tester votre prochain spectacle avec les habitants ? Libre à vous, nous, on vous attend.

II- VIDÉO –INTERVIEW , pour mieux comprendre en trois minutes !
Durée de la vidéo Youtube : 3 minutes

Le lien au cas où… www.youtube.com/watch?v=6nZ150tkTbU
Résumé de la vidéo : « A l’heure du télétravail, La question s’est imposée à moi. A deux heures à peine de Paris, pourquoi des urbains en mal de respiration ne viendraient-ils pas s’installer ici ? Pourquoi serais-je le seul à pouvoir bosser deux ou trois jours par semaine à Paris et le reste du temps ici ?
J’étais fier aussi de contribuer au repeuplement du village. Mais six mois après, deux anciens nous quittaient. Le solde démographique repartait à la baisse. C’est de ce constat qu’est née l’idée de laisser notre village se faire hacker. Pourquoi ne proposerions-nous pas aux 12 000 parisiens qui partent tous les ans vivre en ruralité d’envahir nos cent maisons vides… en une fois…Hacker1 village était né. »

III- ET APRÈS ? Pas de problème, l’expérience va continuer !
Prochaine étape, une mise en tourisme durable, qui respecterait et associerait les habitants?
L’ AN dernier, au CONSEIL MUNICIPAL  , j’ai noté  cette consultation : « Dans le cadre du projet Hacker un Village, nous avons lancé une consultation auprès des résidences secondaires à propos des conditions de vie durant le confinement, les avantages et les points d’amélioration du quotidien à Couëtron-au-Perche et le nombre de personnes susceptibles de venir vivre de façon permanente dans la commune.[…] Il a été procédé à la recherche des partenaires publics (région, Union européenne, Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement…) et privés (fondations…) qui pourraient nous soutenir financièrement ou d’autres manières, mais également des communes qui ont ou sont en train de réaliser le même projet que nous afin d’échanger des bonnes pratiques ». »(Source ICI).

IV- LES ARTICLES QUI M’ ONT INSPIRÉE pour ce billet
« Hacker un village » prend de l’ampleur, La Nouvelle République ; Publié le 25/01/2021 à 06:25 | Mis à jour le 25/01/2021 à 06:25

EN SAVOIR PLUS SUR LE VILLAGE : Le site Internet , excellent ! Bienvenue chez Vous…
L’ESPACE DE COWORKING Votre entreprise ne veut plus de vous dans ses locaux ? Nous avons pensé à tout puisque vous avez chez vous accès à l’ADSL et bientôt la fibre. Et en plus, si vous êtes en mode collectif, l’Arrivoir, l’espace de coworking est mis à disposition de tous pour travailler seul ou en groupe. Vous y trouverez des bureaux personnels, une salle de réunion, du matériel de bureautique, de graphisme
et d’impression… Les petits prix : 40 € par mois pour un accès au lieu sans limites
les scotché(es) : payent 5€ la journée et 3 € la demi journée . Pour un usage très ponctuel : vous donnez ce que vous pouvez(prix libre et conscient) .La Salle de réunion est à 30 euros la demi-journée et 50 euros la journée.
⇒Commerces : une épicerie associative, une boulangerie-pâtisserie, une boucherie-charcuterie, un bar-tabac-presse (Notre photo) ,trois restaurants, un salon de coiffure, une station-service, un garagiste, une boutique de prêt-à-porter et de bijoux, une boutique de produits en cuir et
de maroquinerie de luxe.
Le milieu associatif, particulièrement actif sur la commune, est une richesse essentielle pour le vivre-ensemble et une occasion pour les habitants de se connaître et nouer des liens conviviaux et sincères.
L’ÉPICERIE ASSOCIATIVE est dirigée par un collectif de jeunes, on y retrouve ses amis, des produits bios et locaux (pain, pâtes, confiture, charcuterie, alcool, glace, miel, fromage, légumes, biscuits…). Productions locales : Vivre à Couëtron c’est vivre avec ses producteurs locaux, au marché de Mondoubleau le samedi, chez Adèle à la Ferme du Couëtron ou chez Noémie à La Pierrousse, à deux pas de là. L’ÉCOLE est au village ; le collège à 10 minutes  et des lycées généraux et technologiques à une grosse demi-heure en voiture.
⇒Allez visiter le site Internet ! Vous pourrez y choisir votre future maison
VOUS AVEZ PEUR DE VOUS ENNUYER ?
Oui, mais vous ennuyer au bord d’un étang tranquille ? Sur un chemin au milieu des champs ? Au beau milieu de forêts ? Devant un large panorama de campagne ? Avec un théâtre en ordre de marche, une Commanderie templière, une troupe de cirques, de nombreux chemins creux et sentiers de promenade, une large présence équestre, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !
Les hackés de Couëtron-au-Perche vous parlent du bonheur d’habiter dans leur village. 
CONTACT :
Contact : Alexis Vannier, à la Mairie : 6 rue de la Mairie – Souday41170 Couëtron-au-PercheTel. : 09 78 31 49 93- a.vannier@couetronauperche.fr et à nouveau le site Internet!

Merci à mon ami Arnaud Villefranque, qui m’a fait découvrir cette merveille ! Merci aussi Laurent Alvarez pour vos  photos PHOTOS et au Site Internet, © 2021 hacker1village. Création Graphique Sompras Vidal. © Photographe : Laurent Alvarez
MES PHOTOS
C’est OÙ, Couëtron-au-Perche ? http://www.couetronauperche.fr/ Voir la photo de la carte ci-contre : le village est situé au sud du Perche entre Chartres, Le Mans et Blois. Paris est à 1h30, l’autoroute A11 est à 25 minutes, la gare TGV de Vendôme-Villiers et celle de Châteaudun à 30 minutes. Couëtron-au-Perche est une commune nouvelle française qui a regroupé plusieurs villages en 2018. Département : Loir-et-Cher, en Région Centre-Val de Loire.

 

 

PHOTO DU BAR , LE CAFÉ DE LA PAIX du village! / Photo de la Commanderie templière d’Arville, la porte fortifiée. Le porche, surmonté d’un donjon du type de ceux du XIIe siècle, flanqué de deux tours des XVe et XVIe siècles, est bâti sur le modèle de celui du château de Saint-Agil.

À LIRE ! Familles Rurales a publié son étude “Les territoires ruraux : perceptions et réalités de vie”, le 29 mars 2021 Etude complète très très bien !
– La bonne image associée au monde rural se renforce et se diffuse au sein de l’opinion
• 94% (+9 points) du grand public considèrent que le monde rural gagnerait à être mieux connu et 92% (+20 points) qu’il est agréable à vivre.
• 72% ont la sensation que le monde rural connaît un renouveau, (+29 points)
Les ruraux semblent très heureux de leur lieu vie : 97% estiment qu’il est préférable de vivre à la campagne et 63% d’y vivre et d’y travailler.
• La qualité de vie (71% du grand public ; 75% des ruraux), le calme (55% ; 60%) et le contact avec la nature (43%, -2 points ; 51%) sont clairement identifiés comme les atouts du monde rural.

– La nécessité de « penser local »
• 35% du grand public déclarent vouloir s’engager plus dans la vie locale.
• 30% affirment privilégier aujourd’hui davantage la consommation de produits locaux et made in France et 74% seraient prêts à payer plus cher un produit fait en France.
• 93% attachent de l’importance à la relocalisation de la production industrielle sur le territoire national. .
Co-Working : L’installation d’espaces de co-working en milieu rural fait consensus auprès du grand public (82%) comme des ruraux (80%), 29% seraient intéressés d’en bénéficier. A l’inverse, le développement de la 5G questionne (respectivement 65% et 62%).

♥ A BIENTÔT MES AMIS, Merci de votre fidélité, et passez un très bel été ! Je vous donne rendez-vous début septembre, promis !
Et n’oubliez pas : si vous voulez écrire sur une bonne pratique, un bel exemple, ce petit blog est le vôtre ! Il ne fait pas de publicité, mais présente et explique  de nouvelles solutions !

———————————–

Mais comment se faisait-il que…

KEN LE TOURISTE PARFAIT était en train de mettre son smoking, pour aller à l’Opéra et Barbie Chérie avait choisi sa plus jolie robe d’été pour épater ses copines, car Ken avait du mal à gagner ses millions habituels ; plus d’un mois que Barbie ne s’était aps acheté une nouvelle robe..Car sans tourisme, les temps étaient difficile. Mais même s’il n’y avait pas de spectacle, ils pourraient  visiter le temple de Gehry, l’architecte du musée de Bilbao, boire un verre et projeter de visiter ce petit village gaulois, libre et frondeur, Couëtron-Le Perche!

 

 

 

 

 

Photo The Walt Disney Concert Hall, architecte Franck Gehry – Los Angeles Philharmonic, Public Domain
Mécéné par la Famille Disney pour plus de $100 million Carol M. Highsmith – This image is available from the United States Library of Congress’s Prints and Photographs division under the digital ID pplot.13725.)